> > > > Le Grand Prix du Japon en chiffres

Le Grand Prix du Japon en chiffres

À quelques heures du départ, Motors Inside vous propose de revenir sur les chiffres clés du dix-septième Grand Prix de la saison, disputé à Suzuka au Japon.

© Redbull - Suzuka, piste mythique du Championnat du monde de Formule 1© Redbull - Suzuka, piste mythique du Championnat du monde de Formule 1

9


Le nombre de victoires détenues par McLaren sur cette piste mythique. C'est deux succès de plus que Ferrari ainsi que quatre de plus que Mercedes.

2011


Sebastian Vettel s'empare de la troisième place d'une épreuve remportée par Jenson Button et devient ainsi le plus jeune double champion du monde de l'histoire de la Formule 1.

6


Le nombre de victoires détenu par Michael Schumacher. L’allemand a eu l'occasion de remporter le Grand Prix en 1995, 1997, 2000, 2001, 2002 et 2004.

2014


Cette édition du Grand Prix est disputée sous une pluie torrentielle et est marquée par le terrible accident de Jules Bianchi qui percute une dépanneuse en sortant de la piste. Le pilote français décède après neuf mois de coma, des suites de ses blessures.

1:27.319


C'est le record du tour sur le circuit de Suzuka détenu par Lewis Hamilton réalisé en 2017 lors des qualifications.

2003


Lors du Grand Prix du Japon 2003, Michael Schumacher s’élance en milieu de peloton pour finir à la 8e place et décrocher son sixième titre mondial devant le Finlandais Kimi Räikkönen.

2


C'est le nombre de pilotes japonais ayant enregistré un podium à domicile: Aguri Suzuki en 1990 et Kamui Kobayashi en 2012.

5.807


Long de 5.807 km, le circuit de Suzuka est très complet. Son tracé présente certains des virages les plus connus du calendrier, le 130R et le Spoon. Il reste le seul circuit en forme de huit, un pont permet d'enjamber la piste avant le 130R.

1976


Le Grand Prix mythique de 1976, dernière manche du championnat du monde est disputé sous la pluie. Niki Lauda, revenu au volant après son accident au Grand Prix d'Allemagne est en tête du classement des pilotes avec trois points d'avance sur James Hunt. Lauda décide pourtant d'abandonner après seulement deux tours de course. Hunt, en se classant troisième, remporte - dans la confusion général - le titre mondial avec un point d'avance sur Lauda.

12


Le nombre de fois qu'un champion du monde des pilotes a été couronné au Japon - plus que dans n'importe quel autre pays.


Preview, Suzuka et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Schumacher champion du monde en 2013 ? C'est Vettel qui va être surpris !!!
Son 6e titre date de 2003... comme indiqué dans le titre du paragraphe

En 1976, Lauda a abandonné du fait de la pluie. Il ne voyait plus rien parce qu'il ne pouvait cligner des yeux normalement et ses cils n'avaient pas encore repoussé.

La confusion était si généralE que Hunt sortit de sa McLaren absolument furieux et prêt à dire deux mots bien sentis à son staff qui eut toutes les peines du monde à lui faire comprendre qu'il avait décroché le titre.
Il y a 8 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.