> > > > États-Unis - Bilan Francophone : Leclerc en grande peine

États-Unis - Bilan Francophone : Leclerc en grande peine

Mis à part pour l'obtention du meilleur tour en course, Charles Leclerc a connu une course anonyme conclue à la 4ème place, tout comme nos deux pilotes français, Romain Grosjean et Pierre Gasly, hors des points.

© Ferrari - Course très compliquée pour Leclerc© Ferrari - Course très compliquée pour Leclerc

Charles Leclerc : 4ème (4ème sur la grille)

Le Monégasque a connu une séance de qualifications tout juste bonne. Il s'est fait devancer par Sebastian Vettel qui commençait 2ème sur la grille.

Charles Leclerc a connu une course très anonyme. Lors des premiers instants de course il perdait énormément de temps sur les trois premiers et même 1 seconde par tour sur Daniel Ricciardo., certes en pneus plus tendres.

Condamné à finir 4ème avec une voiture en mal avec ses gommes, il a même connu l'arrêt au stand le plus long de la course (une dizaine de secondes). Seule consolation pour le pilote monégasque, le point du meilleur tour en course qui ne va sûrement pas faire les 50 secondes de retard sur le vainqueur.

« On n'était absolument nulle part lors du premier relais, je ne sais pas ce qui s'est passé avec les pneus. Dès le début je les sentais pas bien, après on a mis des pneus durs. Ça na vraiment pas été facile, on avait pas du tout d'adhérence. Il y a juste à la fin où c'était pas mal. Avec l'accident de Sebastian il y a plein de virages où je ne prenais plus les vibreurs et je pense que ça n'a pas aidé. C'était une journée très compliquée pour nous. »

Pierre Gasly : 9ème (10ème sur la grille)

Pour la troisième course d'affilée, Pierre Gasly a réussi à se qualifier en Q3. Une 10ème place sur la grille qui l'handicapera le lendemain pour la course.

Le Normand a gagné deux places dès le départ en profitant de l'accrochage entre Carlos Sainz et Alexander Albon pour grimper à la 8ème place. Celle-ci se transformera rapidement en 7ème position grâce à l'abandon de Sebastian Vettel au 13ème tour.

L'incident qui ruinera sa course est un arrêt très tôt à la 20ème boucle de la course pour couvrir la stratégie de Lando Norris avec qui il se battait lors de son premier relais. Hélas pour lui il est ressorti derrière l'autre McLaren de Carlos Sainz.

Maintenant sur des pneus durs qui sont censés durer jusqu'à la fin de la course, Gasly a perdu énormément de rythme lors des derniers tours. Une descente aux enfers qui s'est finie par un contact avec Sergio Perez ce qui lui a cassé sa suspension arrière. Une course qui se finit hors des points alors que le pilote Toro Rosso avait complété la presque totalité des tours dans les dix premiers.

« On faisait une bonne course, on était dans le Top 10 toute la course. Ça n'a pas été simple. On a essayé de faire un long relais avec les pneus durs. Ça se passait bien, on s'est bagarré avec Sergio mais on s'est touché au virage numéro 13, ça m'a tordu la suspension et on a été obligé d'arrêter. »

Romain Grosjean : 15ème (15ème sur la grille)

Après une petite escapade jeudi à bord d'une voiture de Nascar, le Français a retrouvé le reste du week-end sa Haas très compliquée à conduire. Grosjean s’extrayait de la Q1 pour quelques petits centièmes.

Comme attendu, la VF19 possédait bien moins de rythme de course qu'en qualifications. Il est obligé de se battre dans le fond de grille. Une course anonyme pour le pauvre Romain Grosjean qui s'est fait devancer qui plus est par Kevin Magnussen durant tout le Grand Prix. Il termine devant son voisin de garage grâce à l'abandon de celui-ci lors de l'avant dernier tour. Les freins du Danois l'ont lâché avant l'arrivée.

« On savait que la course allait être compliquée, on avait une mauvaise vitesse de pointe. Je me suis bien senti sur les premiers tours, j'ai essayé de dépasser la Renault mais impossible de passer. Ensuite la stratégie on a tenté un médiums-softs et de durer longtemps en médium mais c'était une erreur car on aurait du mettre les pneus durs beaucoup plus tôt et du coup j'ai perdu énormément quand tout le monde s'est arrêté. Après je suis content de comment j'ai piloté parce que j'ai extrait le meilleur de la voiture. On sait que c'est une fin d'année difficile et qu'il faut faire le dos rond et attendre. »


Le bilan des Français, Austin et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Tat
Tat :
"That's what happens when you stop cheating,"
Max Verstappen, Austin, Texas, 3 Novembre 2019.
Ce gamin devient vraiment très embarrassant pour la FIA!
Il y a 13 jours
AP01
AP01 :
"Après je suis content de comment j'ai piloté parce que j'ai extrait le meilleur de la voiture." Ce qui est bien avec le franco-suisse c'est qu'il est toujours le meilleur pilote du monde dans sa (grosse) tête ! Même s'il passe tout le GP derrière son coéquipier et qu'il ne doit de finir devant lui que "grâce" à sa rupture de freins dans l'avant dernier tour...
Il y a 13 jours
Casper
Casper :
c'est drôle ce favoritisme de gasly dans bien des sites même quand il est hors des point il est classé 9ème !A contrario de grosjean le boulet sur lequel il est de bon ton de taper.

Pour Leclerc, c'est le chouchou celui qui permettra dans le futur de vendre la rivalité leclerc / Verstappen Alors il faut lui construire une image. En cela le règne d'un hamilton va paraître fade car à part alonso et ses (mauvais?) choix de carrière qui avons nous connu en pilote exceptionnel ces dernières années ? beaucoup de bons pilotes certes mais pas du niveau au dessus.

tout cela me fascine tant la cohérence avec les souhaits de LM de faire de cette catégorie un show semble se conjuguer pourtant de la part d'acteurs différents. Un peu comme si il y avait un sens global et que tout le monde tirait dans le même sens pour fournir un spectacle lisse prêt à consommer. Très honnêtement, plus je vois çà plus je me dis que la FE a de beaux jours devant elle...

Il y a 13 jours
Akwa
Akwa :
Il n?a certainement pas dit « je suis content de comment j?ai piloté « lui, il parle un bon français!
Il y a 4 jours
Akwa
Akwa :
Il n?a certainement pas dit « je suis content de comment j?ai piloté « lui, il parle un bon français!
Il y a 4 jours
AP01
AP01 :
Oh si, il l'a certainement dit ainsi. C'est du Suisse ! :-))
Il y a 3 jours
Aifaim
Aifaim :
Akwa@, selon moi, la formule n'est pas très élégante mais pas totalement incorrecte. La meilleure aurait été plus simple :"content de mon pilotage" ou content de la manière dont j'ai piloté." Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une réponse orale. Cela dit, s'il s'est exprimé en Anglais (l'interlocuteur n'est pas cité), la traduction est en cause...
Il y a 3 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Akwa@
Sur la façon d'écrire et de parler le Français , il me revient l'anecdote de la dictée du concours d'entrée à la Gendarmerie Nationale . Cette dictée avait été lu par l'examinateur ainsi : " Les lapins étaient sortis des clapiers dès qu'on avait ouvert la porte " . Évidemment certains candidats ont écrit : " ....des **** avaient ouvert la porte " . Comme quoi les particularités régionales de langage n'ont rien à voir avec le maniement du Français !
Il y a 3 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, à leur décharge, les impétrants supposaient qu'ils auraient à rechercher les coupables...
Il y a 3 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.