> > > > GP Monaco - Course : Sebastian Vettel ajoute un joyau à sa couronne

GP Monaco - Course : Sebastian Vettel ajoute un joyau à sa couronne

Le Grand Prix de Monaco s'est donc déroulé ce week-end et c'est donc Sebastian Vettel qui s'est imposé après une longue course de 78 tours qui a été très mouvementée avec plusieurs interventions de la voiture de sécurité et un drapeau rouge en fin de course qui a permis au vainqueur de changer ses pneus prime, qui avait plus de 50 tours.

(c) GEPA : Sebastian Vettel s'impose après une très belle performance(c) GEPA : Sebastian Vettel s'impose après une très belle performance

Avec l'accident de Sergio Perez hier et la pénalité de Lewis Hamilton, celui-ci a pu s'élancer de la neuvième position avec les pneus durs qui sont légèrement moins rapides, mais plus endurants.

Dès le tour de formation, Jenson Button, en seconde position a des problèmes de vibrations.

C'est Fernando Alonso qui signe un bon départ pour atteindre la troisième place, ainsi qu'un Nico Rosberg qui prend l'avantage, pour la cinquième place. Son co-équipier quand à lui est relégué a la dixième position après un départ désastreux, mais parvient à se défaire de Lewis Hamilton à l'épingle, le britannique se plaignant d'un problème à l'arrière droit. Le champion du monde en titre, Sebastian Vettel prend comme à son habitude un avantage de trois secondes dès le deuxième tour.

Après quelques tours, Jenson Button qui a la piste assez libre devant lui étant donné l'avance de quatre secondes prise par Sebastian Vettel attaque également très fort, alors que Nico Rosberg est poursuivi par Felipe Massa.
Le deuxième pilote Mercedes est également en difficulté poursuivi par Lewis Hamilton et rattrapé par Rubens Barrichello, alors que Vitaly Petrov le distance petit à petit, tandis que Fernando Alonso signe le meilleur tour en piste. Michael Schumacher est ensuite forcé de s'incliner au premier virage grâce à une très belle manœuvre de Lewis Hamilton qui peut s'échapper. Les deux pilotes Mercedes sont touchés par du graining sur les pneus arrières, tandis que Pastor Maldonado prend l'avantage sur le septuple champion du monde, avant que celui-ci ne s'arrête pour effectuer le premier arrêt de cette course. Les pneus super-tendres semblent tenir un peu moins de quinze tours en ce début de course.

Nico Rosberg est aussi en difficulté, dépassé par Felipe Massa et Pastor Maldonado, alors que Jenson Button rentre aux stands, premier des pilotes de tête, mais repart devant le brésilien de Ferrari, longtemps retenu par Nico Rosberg.
Gros problèmes pour les deux pilotes Red Bull Renault aux stands, qui perdent 4 secondes pour Sebastian Vettel et plus de 10 secondes pour Mark Webber. Les mécaniciens semblent avoir eu un gros soucis avec les pneus, qui relance complètement la course.

Fernando Alonso change aussi de gommes en pneus tendres comme Sebastian Vettel, au contraire de Jenson Button qui est reparti en super-tendres et creuse l'écart en profitant de ses pneus plus rapides.

Le pilote McLaren prend presque une seconde au tour sur Sebastian Vettel, l'apport des gommes semble très important, alors que son coéquipier rentre aux stands sans que son équipe ne soit prête pour passer les gommes super-tendres, et Lewis Hamilton perd 5 secondes dans son arrêt.

Après 24 tours, les deux pilotes Mercedes sont environ dix secondes devant Button...mais celui-ci est un tour devant eux ! Les flèches d'Argent ne sont pas du tout à leur avantage aujourd'hui.

Vitaly Petrov quand à lui est bloqué derrière Pastor Maldonado qui est en difficulté avec ses pneus, les deux pilotes n'ayant réalisé aucun arrêt encore. Il semblerait que beaucoup de pilotes tente une stratégie d'économie des pneumatiques. Mais pas pour le champion du monde 2008 qui attaque très fort pour rattraper Mark Webber, alors que Felipe Massa s'intercale entre les deux suite à son arrêt. Paul di Resta, auteur d'une collision à l'épingle en tentant un dépassement un peu trop audacieux subit un drive-through bien logique.

Beaucoup de problèmes dans les stands aujourd'hui alors que la moitié des pilotes a réalisé son premier pit-stop, avec Vitaly Petrov qui perd également du temps. Et aussi incroyable que ca puisse paraître, au trentième tour, seul 3 pilotes sont dans la même minute. Jenson Button, Sebastian Vettel et Fernando Alonso se tiennent en 17 secondes alors que le quatrième à ce moment, qui n'a pas réalisé son arrêt, Rubens Barrichello est a 67 secondes !

Timo Glock est obligé de se retirer après un contact contre le rail provoquant l'arrivée d'un drapeau jaune. Jenson Button décide de rentrer aux stands pour passer de nouveaux pneus super-softs espérant l'arrivée de la voiture de sécurité qui arrive lorsque Felipe Massa sort, après avoir glissé dans le tunnel alors que Lewis Hamilton le dépasse. Lewis Hamilton, qui venait de faire la même erreur que Paul di Resta tout a l'heure avec Felipe Massa juste avant son accident, endommageant les voitures et est sur le coup d'une pénalité, reste à voir avec les commissaires. Deuxième abandon en une semaine pour le brésilien.

Hécatombe en ce moment avec Michael Schumacher qui s'arrête juste devant l'entrée des stands, victime d'un problème technique, de la fumée s'échappe de la monoplace. Des trois pilotes de tête, seul Sebastian Vettel n'en a pas profité pour s'arrêter et est donc avec des pneus primes qui ont de nombreux tours. Jenson Button et Fernando Alonso, en pneus neufs sont juste derrière lui et la voiture de sécurité. Mais le pilote Red Bull avait fait de nombreux tours avec les pneus prime durant les essais libres. Sutil et Kobayashi ont réalisé une bonne affaire également en se retrouvant 4ème et 5ème, premier arrêt réalisé. Les pilotes de tête sont séparés par des voitures à un tour.
Et la course est relancée dans le 40ème tour, alors que les pilotes luttent entre eux alors qu'ils dépassent des retardataires, se trouvant à trois sur la même ligne à quelques endroits, alors que l'incident entre Lewis Hamilton et Felipe Massa à l'épingle est sous investigation. Le pilote Force India tout a l'heure avait été sanctionné pour une faute similaire quelques tours auparavant.

Et la sanction tombe avec un drive-through pour Lewis Hamilton, alors que son coéquipier rattrape Sebastian Vettel en difficulté avec ses pneus. Mais le pilote Red Bull n'a effectué qu'un seul arrêt, et doit tenir quelques tours supplémentaires avec des gommes usées pour esperer viser la victoire.

De son côté, Jenson Button doit passer les pneus prime obligatoirement encore, tandis que Fernando Alonso pourrait tenter d'aller au bout du Grand prix avec les gommes passées durant la Safety Car.

Et c'est finalement Jenson Button qui s'arrête finalement aux stands en premier malgré des gommes plus fraîches pour chausser les pneus prime. Sans doute le dernier arrêt pour le pilote McLaren, alors que son coéquipier fait de même, en perdant encore une fois un peu de temps lors de son arrêt.

Et le champion du monde 2009 signe le meilleur tour en piste, deux secondes plus rapide que le tour de Sebastian Vettel. Le pilote Red Bull se fait rattraper a pas de géant, ainsi qu'Alonso. Et c'est Mark Webber qui rendre ensuite aux stands pour chausser les pneus durs, ne parvenant pas à dépasser Kamui Kobayashi. Sebastian Vettel est à presque 40 tours avec son train de pneus primes, grosse performance de la part du pilote Red Bull, alors que Fernando Alonso est revenu à quatre dixièmes et qui prend des risques, alors que Jenson Button les rattrape à un énorme rythme.

Les trois pilotes sont à respectivement 1, 2, et 3 arrêts. Mais les trois sont pourtant roues dans roues. Après 65 tours, les trois premiers pilotes se tiennent en 6 dixièmes. Et le pilote Red Bull utilise des pneus qui ont déjà 49 tours. Chose unique depuis que la saison a commencé avec les Pirellis. Juste derrière à une minute, c'est Kamui Kobayashi qui dépasse Adrian Sutil avec un petit contact, juste devant Vitaly Petrov. Et c'est très chaud en tête, Fernando Alonso fait très peur juste derrière Sebastian Vettel en utilisant le DRS. C'est Mark Webber ensuite qui attaque fort et qui dépasse Vitaly Petrov et Adrian Sutil. L'allemand s'arrête ensuite, ses pneus étant trop endommagés alors qu'ils ont 35 tours.

Il ne reste que 10 tours et Sebastian Vettel est toujours en tête, avec Fernando Alonso qui commet une petite erreur au freinage après le tunnel lui redonnant un peu de marge, avec Jenson Button tout juste derrière. Et la voiture de sécurité fait son apparition, avec un énorme carambolage juste devant les trois leaders qui s'en sortent sans dommage heureusement, ce qui fait l'affaire de Sebastian Vettel dont les gommes sont complètement usées au tour de 54 tours. Beaucoup de pilotes ont été mis hors course, et le drapeau rouge est sorti à ce moment, alors qu'une ambulance est sur place. Jaime Alguersuari et Vitaly Petrov ont tapé tout deux très fort dans le rail, alors que l'aileron arrière de Lewis Hamilton qui s'est fait grimper dessus est complètement tordu. Les pilotes sont donc obligés de s'arrêter sur la grille de départ dans l'ordre auxquelles ils sont, en attendant la reprise de la course.

Vitaly Petrov aurait fait état de douleurs et ne pouvait pas sortir sans assistance médicale, tandis que la course doit reprendre à 16H04, alors que le départ a été pris a 14H00. Longue après-midi pour les pilotes. Il semblerait que les équipes aient le droit de changer les pneus des monoplaces, ce qui annule le bénefice qu'avait certains, particulièrement Fernando Alonso et Jenson Button contre Sebastian Vettel. Et le départ reprend derrière la voiture de sécurité, avec la majorité des pilotes en pneus super-tendres après un 72ème tour en 21'53'041 pour le pilote Red Bull.

Les trois pilotes de tête ont la chance de n'avoir aucun retardataire entre eux ni devant eux, mais Jenson Button est quand à lui en pneus prime, contrairement à Sebastian Vettel et Fernando Alonso. Et à peine quelques mètres dans le premier tour sans voiture de sécurité, Pastor Maldonado se fait accrocher par un Lewis Hamilton beaucoup trop optimiste et finit en travers au premier virage. Le drapeau jaune est sorti mais les commissaires de courses font un travail formidable et dégagent la piste en moins d'une minute, ce qui est incroyable sur un circuit comme Monaco. Et l'incident est sous investigation encore une fois.

Et Fernando Alonso signe le meilleur tour pour huit petits millièmes devant Sebastian Vettel à deux tours de la fin, les trois pilotes attaquent extrêmement fort pour les première et deuxième places. Et l'espagnol réitére dans l'avant-dernier tour alors que Mark Webber dépasse Kamui Kobayashi pour la quatrième place. Et dans le dernier tour, Sebastian Vettel signe le meilleur tour en course avant que Mark Webber ne passe la ligne en quatrième position.

Le champion du monde 2010 ajoute donc la victoire au prestigieux Grand Prix de Monaco à son palmarès et une cinquième victoire cette saison, avec 143 points sur 150 possibles. Fernando Alonso apporte aussi le deuxième podium de la saison à Ferrari tandis que Jenson Button complète le podium. Ces trois pilotes auront réalisé un Grand Prix d'exception qui aura été pleine de suspense jusqu'à ce drapeau rouge, qui a coupé la course d'endurance du champion du monde, lui permettant de chausser des pneus neufs comme la majorité des pilotes.

Lewis Hamilton recevra peut-être une pénalité suite à son accrochage avec Pastor Maldonado en fin de course.

Résultats du Grand Prix de Monaco 2011 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelRed Bull2:09:38:373
78
2
AlonsoFerrari+1.1
78
3
ButtonMcLaren+2.3
78
4
WebberRed Bull+23.1
78
5
KobayashiBMW-Sauber+26.9
78
6
HamiltonMcLaren+27.2
78
7
SutilForce India+1L
77
8
HeidfeldLotus Renault GP+1L
77
9
BarrichelloWilliams+1L
77
10
BuemiToro Rosso+1L
77
11
RosbergMercedes GP+2L
76
12
di RestaForce India+2L
76
13
TrulliLotus+2L
76
14
KovalainenLotus+2L
76
15
D'AmbrosioVirgin+2L
76
16
LiuzziHRT+3L
75
17
KarthikeyanHRT+4L
74
18
MaldonadoWilliamsRetiré+
73
19
PetrovLotus Renault GPRetiré+
67
20
AlguersuariToro RossoRetiré+
66
21
MassaFerrariRetiré+
32
22
SchumacherMercedes GPRetiré+
32
23
GlockVirginRetiré+
30


Monaco, Course et Grand Prix Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Depy
Depy :
Mais quel bordel ce week end !

Impressionnant je trouve, tant au niveau de la pression que des accidents. L'accident impliquant Petrov était tout simplement ahurissant. Le chaos que ça aurait pu produire... Je ne sais pas vous, mais moi là, je revoyais un mini départ de Spa, en 98 je pense.

Exprimer tout ce que j'ai pu ressentir suite à ce grand prix serait beaucoup trop long et je ne trainerai pas. Néanmoins, c'était une course haletante, avec beaucoup de pressions et pour finir, je dirai que la sécurité devrait peut être changer un peu sur ce circuit.

Au EL3, quand j'ai vu Rosberg, j'ai eu des frissons pendant quelques minutes. Voila que Perez se prend le mur ! On a fait changer des portions de circuits pour moins que ça je pense. C'est là qu'on voit que la sécurité en F1 est vraiment, vraiment importante et que les choses évoluent aussi dans ce sens là. Reste à espérer qu'on aura plus de faits comme pendant ce week end. A force d'avoir deux pilotes à l'hopital, il faudra repenser à prendre des pilotes réserves qui roulent vite !
Il y a 91 mois
jean
jean :
C'était vraiment le bordel cette course lol. Mais trop marrant à voir^^ Belle victoire de Vettel, même si elle est liée au miracle...
Il y a 91 mois
ren or
ren or :
pas mal ce titre d'article :)
Il y a 91 mois
nioulargo
nioulargo :
@jean@ miracle??? non talent talent et un peu de chance D
Il y a 91 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.