> > > > Malaisie - Course : Verstappen mate Hamilton et gagne !

Malaisie - Course : Verstappen mate Hamilton et gagne !

Dans une course où Kimi Raikkonen n'aura même pas prit le départ, Max Verstappen est aller chercher la victoire après un dépassement autoritaire sur Lewis Hamilton. Le Britannique et Daniel RIcciardo complètent le podium. Sebastian Vettel, parti dernier, limite la casse et accroche la quatrième place

© Red Bull - Verstappen remporte la deuxième victoire de sa carrière© Red Bull - Verstappen remporte la deuxième victoire de sa carrière

Ferrari n'aura pas été épargnée ce week-end. Après le problème moteur rencontré par Sebastian Vettel lors des EL3 et des qualifications, c'est au tour de Kimi Raikkonen d'être touché dès le tour de mise en grille.

Soupçonnant un problème de batterie, la Ferrari du Finlandais sera examinée sur la grille par ses mécaniciens avant d'être poussée dans son garage, signifiant à l'infortuné pilote qu'il ne pourra malheureusement pas prendre le départ. A l’extinction des feux, il ne reste donc plus qu'une seule Ferrari en course, à la dernière place !


Au passage des feux verts, Lewis Hamilton dans sa Mercedes, seul en première ligne, s'extrait parfaitement de sa position et se place en tête au premier virage devant Max Verstappen (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes) qui arrive à surprendre Daniel Ricciardo sur l'autre monoplace autrichienne. Derrière, Vettel reste prudent et gagne quelques places.

Mais Hamilton n'arrive pas vraiment à prendre le large sur la Red Bull et au 4ème tour, Verstappen, suffisamment proche de la Mercedes, dépasse le Britannique pour se porter en tête. Daniel Ricciardo, visiblement plus rapide que Valtteri Bottas, butte néanmoins sur le Finlandais qu'il arrivera finalement à dépasser au 11ème tour au prix d'une attaque dont seul l'Australien à le secret.

Dans le peloton, c'est un étonnant Stoffel Vandoorne au volant de sa McLaren qui mène la chasse, emportant dans son sillage Sergio Pérez sur la Force India, pourtant victime d'une intoxication alimentaire, les deux Williams de Lance Stroll et Felipe Massa, la Haas de Kevin Magnussen, auteur d'un départ canon et l'autre McLaren de Fernando Alonso.

Esteban Ocon, victime d'un léger accrochage avec Massa dans le deuxième virage est un peu plus loin et devance les deux autres Français, Pierre Gasly et Romain Grosjean.

Pendant que Verstappen prend le large en tête, Vettel continue sa remontée fantastique et se retrouve déjà 5ème après 22 tours. Il profite des arrêts aux stands anticipés de certains pilotes comme Nico Hulkenberg pour se frayer un passage assez facilement au sein du peloton.


Arrive la premier et seul arrêt aux stands prévus pour les leaders. Hamilton est le premier à stopper au 28 tour et ressort quelques secondes devant Vettel qui a été légèrement retardé par un Valtteri Bottas en manque de rythme depuis le début du week-end. L'Allemand ne tardera pas non plus à marquer son arrêt pour chausser des gommes Super Tendres, étant parti avec le composé le plus dur, au contraire de tous ses rivaux. La stratégie inversée de Ferrari paiera-t-elle en fin de course ?

En attendant, ça chauffe à l'arrière entre Kevin Magnussen et Fernando Alonso pour le gain de la 10ème place. Le Danois bloque copieusement l'Espagnol qui arrive, après une manœuvre musclée, à se défaire de la Haas et à gratifier ses auditeurs d'un nouveau message radio remarquable dans lequel il traite Magnussen d'idiot et confirme ainsi les dire de Nico Hulkenberg qui avait qualifié le Danois de pilote le plus dangereux du plateau.


Un peu plus tard dans la course, un autre incident viendra émailler la course du pilote Haas, cette fois-ci avec la Renault de Jolyon Palmer qui finira en tête à queue après s'être attaqué au Danois. Les commissaires de course ne distribueront cependant aucune pénalité suite à ces incidents à répétitions.

Verstappen solide leader, c'est vers l'arrière que se tournent les regards et sur la remontée de Sebastian Vettel qui se rapproche désormais de la 3ème place de Daniel Ricciardo à coup d'une seconde et demie au tour. Gêné dans sa remontée par un Alonso qui ne se laisse pas prendre un tour facilement, L'Allemand se retrouve dans les échappements de la Red Bull et tente un dépassement au bout de ligne droite de départ/arrivée. L'Australien bloque efficacement la Ferrari et conserve sa place. Les pneumatiques de Vettel s'usant et la température des freins de sa monoplace augmentant, il se voit contraint d'abandonner la bataille et de laisser filer le podium.


Max Verstappen remporte ainsi le deuxième Grand Prix de sa carrière, un jour après avoir fêté son vingtième anniversaire. Lewis Hamilton sauve les meubles dans une course où les Mercedes n'avaient pas le rythme pour jouer la victoire comme le prouve la médiocre 5ème place finale de Valtteri Bottas. Perez, Vandoorne, Stroll, Massa et Ocon complètent le Top 10. Pierre Gasly termine la première course de sa carrière à la 14ème place alors que son équipier Carlos Sainz a du abandonner avec sa Toro Rosso suite à un problème moteur.

Scène étonnante dans un Grand Prix qui n'a pas manqué de rebondissements, Sebastian Vettel est percuté à l'arrière par la Williams de Lance Stroll durant le tour d'honneur. L'arrière gauche de la Ferrari est complètement détruit et l'Allemand se fait ramener à son stand par la Sauber de Pascal Wehrlein !


Étudié par la direction de course, cet incident étonnant, dont les deux protagonistes se rejettent la faute, ne donnera lieu à aucune sanction envers les pilotes et clôt ainsi un week-end plutôt agité pour Ferrari.

Le classement complet de la course :




Course, Sepang et 2017 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
casper
casper :
Grand prix sans grande émotion pour ma part. il n'y a guère que Ocon qui m'a fait un peu vibrer


++ Personne ne m'a franchement enthousiasmé ce WE
+ Hamilton, le champion du monde du samedi, qui ne fait que gérer le dimanche, bravo une fois encore çà fera champion du monde. Chapeau
+ Magnussen : dont j'ai apprécié la performance sur le fer à repasser qu?était la Haas. Sur cette course ses défenses sont viriles mais me semblent correctes.
+ Verstappen : bravo pour cette seconde qui s'est fait tant attendre, sur un circuit dit "moteur" voir le renault à pareille fête çà doit faire mal à leurs détracteurs habuituels.

- Bottas : après avoir été au taquet pour prendre le volant 2018 il retrouve son niveau d'avant, correct moyen à mon sens moins bon qu'un hulk ou qu'un grosjean, au moins il ne fait pas d'ombre à son leader contrairement à rosberg.

- Massa : l'année dernière c'était déjà l'année de trop, une fois encore trop passif, l?expérience ne compense plus, voir stroll autoritaire et devant montrer bien qu'il est temps de partir

- : C Whiting qui ose dire qu'il y a plusieurs cas comme celui qui a failli faire un drame sur le circuit et qu'il vont tout réparer. Euh dites c'est pas mieux de le faire avant ?

-- Ferrari : comment peut on dans un écurie dite de pointe se planter à ce point ? parce qu'avec le temps de raiko je ne doute pas une seconde que la pole était pour vettel, que Ham devait partir (et finir) 4. de samedi avec vetel et le dimanche avec raiko quel gâchis ! visiblement nettement moins bon que mercedes pour gérer le stress, voilà ce qu'il faut si on veut être champion du monde...

En vrac : Les toro rosso et hass n'évoluent plus, le mea culpa d'un grosjean qui trouve enfin ses réglages à 20 tours de la fin c'est un peu triste, surpris de voir reanult aux fraises à ce GP, gasly fait son taf (mais pas mieux que kviat).
Il y a 17 jours
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ casper,

T'as raison, l'ambiance du grand prix était dans le peloton comme d'ailleurs depuis quelques grands prix... Nous avançons vers la fin de la saison sans avoir un vrai mano à mano entre les deux protagonistes sur la piste, à part Bakou mais hélas !!! Tout se joue sur le départ et stratégies derrière le muret sans un vrai combat direct entre les deux protagonistes... Maintenant, la petitesse de Vettel avec ses fautes graves depuis deux grand prix et la mécanique s'en mêlent pour déjouer toute vraie bataille sur la piste. Lewis joue très bien ses cartes avec maturité et sagesse en plus de son talent, donc, il est bien parti pour son 4 ième titre. Je ne crois pas que Mercedes est devenue curieusement moins vite que Ferrari et Red Bull d'au moins 30 sec sur toute la course... Mercedes n'a pas trouver le réglage optimal pour résoudre le surchauffe de ses pneus arrière, raison pour laquelle ils ont un peu soulagé leur rythme et surtout le moteur avec l'idée que ça pourrait être suffisant pour battre les Red Bull tout en mettant en tête que leur vrai adversaire Vettel et Ferrari était derrière.... Je crois dès qu'ils toucheront au bon réglage à Suzuka, ils vont remettre les pendules à l'heure même avec deux ou trois dixième en plus au tour pendant la course, car les progrès des Red Bull et Ferrari semblent bien réels... J'ai l'impression que les ennuis de Ferrari ne sont pas encore finis, ils sont tellement stressés commençant par leur pilote star Vettel... Qui sait si Vettel changera encore sa boite de vitesse après la collision enfantine et amateur avec Stroll ??? :o
Il y a 17 jours
Grand tout sec
Grand tout sec :
Un 5ème vainqueur différent durant la saison, ce n'était plus arrivé depuis 2013 ! Je n'avais encore jamais vu un accrochage après un drapeau à damier. Un brin marrant.

La Malaisie va me manquer. J'aime son tracé qui se différencie nettement des autres de la saison ainsi que ses 2 grandes lignes droites et la tribune à cet endroit. De plus quand il y avait les pluies diluviennes et que la piste pouvait être une patinoire à ça c'était du sport et un régal. Parfois même trop ils devaient sortir le drapeau rouge. J'espère que ce n'est pas un adieu mais un au revoir.
Il y a 15 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.