> > > > Abiteboul : "Renault peut tout s'offrir" en F1

Abiteboul : "Renault peut tout s'offrir" en F1

Afin de faire venir Daniel Ricciardo, l'un des pilotes les plus convoités du paddock, Renault a consenti à une augmentation de son budget en F1.

© Renault - Renault sur une pente ascendante© Renault - Renault sur une pente ascendante

Alors que les relations entre Renault et Red Bull sont orageuses depuis de nombreuses années au point de divorcer à partir de la saison prochaine, le transfert de Daniel Ricciardo vers le constructeur français ne va pas arranger les relations entre les deux parties. Christian Horner, le directeur de Red Bull n'a ainsi pas caché sa surprise face à la décision de son futur ex-pilote : « Evidemment, lorsque Daniel a appelé ce jeudi-là, lorsqu'il a atterri aux Etats-Unis, alors qu'il avait devant lui tout ce qu'il voulait d'un point de vue financier, technique et de durée, il y avait quelque chose chez lui qu'il voulait quand même changer. C'est ce qu'il nous a expliqué et qu'il était temps pour lui de faire quelque chose de différent. C'était donc évidemment une surprise. »

D'autant plus qu'il ne s'attendait pas du tout à voir Daniel Ricciardo claquer la porte pour Renault et non une des deux équipes de pointe : « Nous pensions que s'il nous quittait, ce serait pour aller chez Mercedes ou Ferrari. Mais c'est évidemment sa décision et nous la respectons complètement. »

La FIA ayant décidé de faire venir les deux hommes lors de la même conférence de presse, Cyril Abiteboul a ainsi indiqué qu'il ne fallait pas oublier que Renault est un constructeur d'envergure mondial, dont la F1 ne constitue qu'une petite partie des investissements : « Premièrement, à mon sens, Renault peut quasiment tout s'offrir. Renault est le plus grand constructeur présent en Formule 1. Point final ! Donc nous pouvons tout nous offrir tant que cela a du sens. C'est donc seulement une question de retour sur investissement et de savoir si cela a un sens de dépenser alors que nous sommes en phase de développement de notre équipe. »

Il a ensuite enchaîné en laissant entendre que ce n'est pas forcément l'offre financière qui avait fait pencher la balance en sa faveur lors des négociations mais le projet sportif. A demi-mot, il a ainsi laissé entendre que le pilote ne croyait pas au potentiel du passage de l'équipe au sein du giron d'Honda la saison prochaine : « Deuxièmement, je ne pense que nous avons fait la plus grosse offre pour obtenir Daniel, sans vouloir rentrer dans les détails. Il a cru dans notre projet et pas forcément pour l'argent. Je ne pense que ça soit très bien de mettre cette image à Daniel. »

Cyril Abiteboul a ainsi expliqué que cette arrivée allait se traduire par une hausse du budget de l'équipe puisque le salaire consenti pour faire venir l'Australien est sans commune mesure avec ce qui était versé à Carlos Sainz, en provenance de Red Bull : « Cela n'aurait aucun sens que nous faisions venir un pilote en devant faire des concessions sur notre capacité à financer le développement sur le moteur ou sur le châssis. Donc, en résumé, nous avons évidemment augmenter notre budget. » Daniel Ricciardo va ainsi devenir l'un des pilotes les mieux payés du paddock.

Dans ce contexte, on comprend pourquoi Cyril Abiteboul sur la nécessité pour ses ingénieurs d'être en mesure de fournir à ses deux pilotes à fort potentiel un matériel leur permettant de venir se mêler à la lutte avec les équipes de pointe. Le changement majeur de réglementation de la saison prochaine est ainsi une occasion unique de rebattre les cartes.

De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps


Renault, Ricciardo Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.