> > > > Horner n'en veut pas à Vettel

Horner n'en veut pas à Vettel

Le team manager de l'écurie Red Bull, Christian Horner, ne tient pas à blâmer son pilote, Sebastian Vettel, après son erreur dans le dernier tour du Grand Prix du Canada qui lui a coûté la victoire, au profit du pilote McLaren, Jenson Button.

(c) Gepa - Horner demeure malgré tout satisfait de la course de ses pilotes(c) Gepa - Horner demeure malgré tout satisfait de la course de ses pilotes

Après 69 tours du circuit Gilles Villeneuve menés de main de maître sans faire aucune erreur, le 70ème tour a rappelé à tous que Vettel n'est pas un extra-terrestre. Alors que le pilote allemand filait vers sa sixième victoire de l'année, la pression de Button revenu à moins d'une seconde de lui et pouvant ainsi utiliser son DRS a eu raison du calme germanique du pilote Red Bull. Ce dernier, sorti un peu large de la trajectoire sèche dans un virage, a donc permis à Button de s'emparer de sa première victoire de la saison.

Bien que Vettel ait exprimé toute sa déception après cette bourde, Horner indique que son poulain n'a rien à se reprocher, et ne tarit pas d'éloges sur sa prestation dans de telles conditions: «Ce n'est rien,» dit-il en ce qui concerne l'erreur de Vettel. «Regardez ce qui s'est passé pendant tout le Grand Prix. De nombreuses erreurs ont été commises dans des conditions vraiment difficiles, et il ne doit pas trop s'en vouloir.»

«Je crois qu'il a très bien géré la course. Je pense que Sebastian a fait une course phénoménale dans des conditions très difficiles. Il a peut-être même été le seul à ne pas commetre d'erreurs.»

Dans le 70ème et dernier tour de la course, Vettel était alors en train de pousser afin de rester à plus d'une seconde de son poursuivant, Button. Et cela afin que ce dernier ne puisse activer son DRS. «A la fin de la course, Jenson était très, très rapide et Sebastian le savait, car nous avons vu à quel point le DRS était efficace dans cette zone, qu'il devait absolument le garder à plus d'une seconde derrière lui jusqu'au drapeau à damiers,» explique Horner.

«En poussant fort, il a mis ses roues légèrement sur la partie humide de la piste, a bloqué son train arrière, et c'est ce qui a fait la diffèrence entre gagner et perdre.»

«Evidemment, perdre une course dans le dernier tour est frustrant, mais d'un autre côté, ni Lewis [Hamilton] ni Fernando [Alonso] n'ont marqué de points, et il y a eu de nombreux incidents. Sur une piste où nous n'étions pas sensés être vraiment compétitifs, finir en deuxième et troisième positions est un excellent résultat d'équipe.»

Enfin, Horner a également loué le choix de la FIA de redémarer la course après le drapeau rouge, lorsque Vettel était alors en tête, et aurait pû obtenir la moitié des points: «Si la course avait été arrêtée, nous aurions sans doute obtenu seulement 12,5 points, or là nous en avons pris 18. C'est donc un résulta positif.»


Red Bull, Horner et Vettel Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.