Ailerons trop flexibles : des écuries en sursis de sanction

La Formule 1 risque d'être confrontée à quelque protestation lors du Grand Prix d'Azerbaidjan, à Bakou, en raison du retard pris dans l'imposition des nouveaux tests de l'aileron arrière flexible.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Alpine /
Avec l'introduction par la FIA d'une nouvelle réglementation sur les ailes "flexibles" à partir du GP de France, certaines équipes s'inquiètent de plus en plus des avantages que leurs rivaux peuvent obtenir en continuant à utiliser leurs conceptions flexibles pour les deux prochaines courses.

L'avantage d'un aileron arrière flexible est minime au GP de Monaco ce week-end en raison d'un tracé très sinueux comprenant peu de lignes droites. Cependant il pourrait offrir un clair et net avantage à Bakou abritant la plus longue ligne droite du championnat -deux kilomètres de pleine charge. La torsion de l'aileron permet à certaines monoplaces de gagner plusieurs Km/h en ligne droite.

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff ne comprend pas pourquoi l'introduction des nouveaux tests a été retardée de quatre semaines. Il craint que la F1 ne se retrouve dans une situation juridique complexe si des protestations sont déposées à Bakou.

« Retarder l'introduction [de la réglementation] pour une raison quelconque nous laisse dans un vide juridique et laisse la porte ouverte aux protestations », a déclaré Wolff au Grand Prix de Monaco.

« Ce n'est pas seulement nous, mais probablement deux autres équipes qui sont les plus touchées, peut-être plus, et évidemment une protestation pourrait se retrouver devant la CAI [Cour d'appel internationale]. C'est une situation délicate qui peut prendre des semaines avant que nous ayons un résultat. »

Pour Toto Wolff, il est clair qu'une introduction immédiate de nouveaux tests aurait été injuste. En revanche, cela n'aurait, selon lui, aucun sens que le délai soit retardé au-delà de Bakou.

"[...] la porte ouverte aux protestations." Toto Wolff


« Il est incompréhensible qu'en quatre semaines vous ne puissiez pas raidir l'aile arrière pour la piste qui est probablement la plus efficace pour les ailes arrière flexibles. Cela nous laisse dans un no man's land, car la directive technique dit que le mouvement de certaines ailes arrière a été jugé excessif. Donc, les équipes qui utiliseraient ce type d'aile pourraient se mettre à protester, cela va probablement aller à l'ICA, et personne n'a besoin de cette situation délicate. »
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top