Trois places de pénalité pour Verstappen à Sotchi

Après son accident avec Hamilton, Verstappen s'est vu infliger une pénalité de trois places sur la grille du Grand Prix de Russie. Red Bull décide de ne pas faire appel.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
La roue arrière droite de Verstappen est venue toucher le casque d'Hamilton
© Mercedes / La roue arrière droite de Verstappen est venue toucher le casque d'Hamilton
L'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix d'Italie risque de faire parler encore longtemps. Après la course, les commissaires sportifs ont infligé une pénalité de trois places au Néerlandais sur la grille de départ du Grand Prix de Russie et deux points de pénalité sur sa licence.

Un accident qui aurait pu être évité. Alors qu'Hamilton sortait des stands après un arrêt raté, Verstappen arrivait à grande vitesse dans la ligne droite, se retrouvant à côté de son rival au premier virage. L'actuel leader au championnat insistait et les deux pilotes sont entrés en collision. La voiture de Verstappen s'est retrouvée sur la Mercedes, provoquant alors les abandons des deux pilotes.

« Les commissaires ont entendu le conducteur de la voiture 33 (Max Verstappen), le conducteur de la voiture 44 (Lewis Hamilton) et les représentants de l'équipe, et ont examiné les preuves vidéos et ont déterminé que le conducteur de la voiture 33 était principalement responsable de la collision avec la voiture 44 au virage 2. »

Comme on s'en doutait, les deux pilotes ont livré deux versions différentes. Pour Verstappen, le septuple champion du monde l'a "pressé" jusqu'au sommet du virage 2, ne lui laissant pas assez d'espace pour passer. Du côté d'Hamilton, il juge que le Néerlandais a tenté de passer très tard et qu'il aurait dû abandonner son action, soit en freinant plus tôt, soit en prenant l'échappatoire. Après le visionnage des images de l'accident, les commissaires sportifs ont alors donné raison à Hamilton. Si ce dernier pouvait s'éloigner, la manœuvre de Verstappen a été réalisée trop tard, causant l'inévitable.

« De l'avis des commissaires sportifs, cette manœuvre a été tentée trop tard par le pilote de la voiture 33. Alors que la voiture 44 aurait pu s'éloigner pour éviter l'incident, les commissaires ont déterminé que sa position était raisonnable et ont donc conclu que le conducteur de la voiture 33 était principalement responsable de l'incident. »

Red Bull ne veut pas faire appel



Si le principal concerné juge qu'Hamilton ne lui a pas laissé assez d'espace pour passer, Red Bull ne compte pas faire appel de la décision des commissaires sportifs. Christian Horner, le directeur de l'écurie, pensait que l'accident était le résultat d'un incident de course et préfère mettre en avant la sécurité du halo des voitures.

« Nous sommes déçus de la pénalité de trois places sur la grille, mais nous acceptons la décision des commissaires sportifs. Nous pensons que c'était un véritable incident de course. [...] C'est frustrant et décevant de voir les deux voitures hors course dans ce championnat passionnant. Le principal aujourd'hui est que le halo a finalement fait son travail et ce n'est certainement pas la façon dont nous avions l'intention de terminer la course. »
Partager

Grand Prix de Russie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top