Horner : Verstappen "ne devait jamais être aussi près d'Hamilton"

Christian Horner, le patron de l'équipe Red Bull, a avoué que Max Verstappen ne devait pas être aussi proche de Lewis Hamilton après la sortie des stands.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Aucun gagnant dans cet accrochage entre les deux rivaux
© Mercedes / Aucun gagnant dans cet accrochage entre les deux rivaux
Du départ de Max Verstappen à l'arrêt raté aux stands, le Grand Prix d'Italie est à oublier pour Red Bull. L'accrochage entre Lewis Hamilton et le Néerlandais provient d'une succession d'erreurs des écuries respectives.

Alors que Daniel Ricciardo, en tête, réalisait en premier un arrêt, Red Bull a demandé à son pilote de continuer, mais la voiture de Verstappen n'était pas aussi rapide qu'à Zandvoort. Le tour suivant, le Néerlandais se rendait finalement aux stands, mais son arrêt prenait trop de temps. Résultat, 11 secondes pour son arrêt, tandis que Ricciardo et Leclerc passaient devant. Puis, c'est au tour de Mercedes de louper l'arrêt du septuple champion du monde. 4 secondes d'arrêt qui a permis au leader du championnat de revenir à ses côtés à la fin de la longue ligne droite.

Christian Horner, le directeur de l'écurie Red Bull, a admis que son pilote n'aurait pas dû combattre Hamilton au premier virage. « Nous avons eu un arrêt au stand difficile, nous avons eu un problème, donc il a été retenu beaucoup plus longtemps qu'il ne devrait l'être. Il ne devait jamais être près de Lewis. Et puis, Hamilton a effectivement eu un problème ». Un problème va en cause un autre. En insistant dans les deux premiers virages, Verstappen percutait son rival de la saison, finissant dans les graviers avec lui. Les deux pilotes ont, par la suite, abandonné la course.

« Une erreur humaine »



À la fin de la course, le directeur de l'écurie a été interrogé sur la nature du problème lors de l'arrêt de Verstappen. Il s'agissait d'une erreur humaine sur laquelle l'équipe mène toujours l'enquête. C'est regrettable quand on connaît la réputation de l'équipe pour les arrêts très rapides. « Cela ressemblait à un problème avec l'avant-droit. Nous avons eu à ce qui ressemble à une erreur humaine. La roue était prête à rouler et la voiture n'a pas été libérée. Habituellement, les gars sont phénoménaux dans la voie des stands. Dimanche, cela ne s'est pas passé dans leur sens », a-t-il expliqué. Malgré l'arrêt raté, Horner ne pensait pas que son pilote serait aussi proche d'Hamilton à la fin de son tour. Selon lui, Mercedes aurait dû être loin devant. « Le plus malheureux, cela nous a mis dans une situation où nous n'aurions pas dû être autour de Lewis. Mercedes a ensuite foiré avec son pilote. Ils auraient dû être devant et avec le problème, les deux pilotes étaient côte à côte », a déclaré Horner.

Verstappen partira avec trois places de pénalité à Sotchi. Le pilote est jugé responsable de l'accrochage avec Hamilton. S'il n'a pas remporté de point durant la course, tout comme son rival, il reste premier au classement des pilotes avec cinq points d'avance.
Partager

Grand Prix d'Italie

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top