Haas ne se cache pas d'avoir copié l'aérodynamique de la Ferrari

F1. Haas est arrivée en France avec quelques nouveautés très proches de ce que l'on pouvait voir sur la Ferrari. En Hongrie cette semaine, les évolutions ont continué et les similitudes également, sans s'en cacher.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Magnussen sort de son garage en EL1 avec les nouveautés
© Haas / Magnussen sort de son garage en EL1 avec les nouveautés

Copier une équipe en Formule 1 n'a jamais été interdit. L'obligation concerne le développement de A à Z des éléments et de pouvoir apporter des preuves de son développement.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Gunther Steiner ne se cache donc pas de s'être inspiré de la Ferrari pour développer et apporter des évolutions sur la Haas. Cela concerne un nouveau fond plat, système d'aération et refroidissement de l'air sur la carrosserie, les suspensions arrières et d'autres changements moins visibles. Pour l'heure, ces évolutions sont présentes sur une seule monoplaces et son testées par Kevin Magnussen.

S'inspirer des Ferrari F1-75 est logique pour Haas qui partage déjà avec le cheval cabré son moteur et sa boite de vitesse. Cependant Steiner confirme que ses évolutions ne sont pas le fruit du travail d'observation réalisé seulement sur Ferrari. Red Bull et Mercedes ont également été source d'inspiration.

« On est proche de Ferrari donc évidemment on va voir ce qu'ils font et on va les copier si ça semble intéressant. Mais cela prend du temps car nous devons comprendre la monoplace actuelle, puis faire de la soufflerie puis tester ici. »

Néanmoins, les bonnes performances en début de saison ont permis de donner plus de temps à son équipe technique pour voir les évolutions apportées par les autres écuries et essayer de faire un mix : « Il y a trois concepts différents : celui de la Ferrari, de Red Bull et de Mercedes. On s'est dit qu'on devait essayer de gagner le plus possible et donc de voir ce qui allait bien un peu partout et voir quelle direction prendre. » a-t-il expliqué à Motorsport.

Steiner s'est justifié en expliquant également qu'ils n'avaient pas vraiment intérêt à copier d'autres équipes, comme Williams qui ont un concept différent et des performances moindres : « Si on me demande pourquoi on copie pas Williams, je veux dire sans leur manquer de respect ils ont un concept différent et sont derrière nous en performance... pourquoi voudrait-on faire celà. » a-t-il commenté.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut