La F1 annonce les 6 Grand Prix au format sprint en 2023

Il était prévu d'avoir 6 courses sprint en 2022 puis finalement la FIA et la F1 s'étaient mis d'accord pour présenter seulement trois Grand Prix en format dit Sprint. L'année 2023 en comptera le double puisque la F1 vent de confirmer les 6 rendez-vous sprint du calendrier 2023 de Formule 1.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
L'Autriche accueillera en 2023 une course sprint, tout comme en 2022
© Red Bull content pool / L'Autriche accueillera en 2023 une course sprint, tout comme en 2022
Il y aura bien 6 Grand Prix au format sprint la saison prochaine, en 2023. Les Grand Prix concernaient sont :

  • Azerbaidjan, du 28 au 30 avril 2023
  • Autriche, du 30 juin au 2 juillet 2023
  • Belgique, du 28 au 30 juillet 2023
  • Qatar, du 6 au 8 octobre 2023
  • Etats-Unis (Austin) du 20 au 22 octobre 2023
  • Brésil, du 3 au 5 novembre 2023


L'année 2022 comptait déjà 2 des rendez-vous prévus au format sprint : l'Autriche et le Brésil. Le troisième rendez-vous sprint 2022 étant Imola, pour le Grand Prix d'Emilie-Romagne.

La Formule 1 après avoir tiré un retour d'expérience a remarqué que les pistes étroites telles que Imola n'étaient pas adapté et que le format sprint ne favorisé pas les dépassements là-bas. C'est donc des pistes larges qui sont majoritairement choisie ici, proposant des zones de dépassements connues.

Le format sprint a l'avantage de donner au promoteur plus d'audience et de spectateurs sur place puisque les qualifications et les deux courses sont réparties sur les trois journées du Grand Prix.

Stefano Domenicali, Président et Directeur de la Formule 1 a expliqué avoir vu un « impact positif des courses sprint depuis leur arrivée ces deux dernières années. » Il se montre également impatient de voir ce que cela donnera « à Austin, aux USA. Le format sprint donne de l'enjeu lors des trois journées des weekend de F1 et créé plus de divertissement pour les fans du sport. »



Le format sprint vous dites ?



Le format sprint est un planning de Grand Prix de F1 différent du weekend traditionnel. D'habitude, le vendredi est la journée des essais libres, le samedi on retrouve une session d'essais libres 3 le matin et des qualifications l'après-midi puis la course le dimanche.

Avec ce format sprint, une nouvelle course courte est rajoutée le samedi après-midi en remplacement d'une session d'essais libres.

On retrouve donc des essais libres le vendredi matin, les qualifications directement le vendredi après-midi qui déterminent les positions lors de la course rapide du samedi. Le samedi matin on retrouve une séance d'essais libres 2 et la course dites sprint donc le samedi après-midi avec un départ arrêté. Les positions à l'arrivée déterminent la grille de départ de la course du dimanche, longue comme d'habitude.

Ce format permet donc d'avoir l'enjeu des qualifications le vendredi, le départ arrêté de la course rapide le samedi et le départ arrêté de la course longue le dimanche, procurant donc plus de spectacle et un enjeu réparti sur les trois jours.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut