Bilan des essais de pré-saison : La fiabilité était au rendez-vous, enfin presque

F1. Au terme de trois jours de tests à Bahreïn, retour sur les premiers roulages 2023 placés sous le signe de la fiabilité pour la plupart des équipes.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La panne de la Mercedes W14 lors du 2ème jour.
© Motors Inside / La panne de la Mercedes W14 lors du 2ème jour.

Même si ces tests ne reflètent pas la réalité et qu’il faudra attendre le premier Grand Prix pour se faire vraiment une idée de la performance réelle, voici un bilan de ce que nous avons pu observer pendant ces trois jours.

Motors Inside sans pub ?

Les +

Aston Martin, la belle surprise. Si l’équipe a rencontré quelques problèmes mécaniques au début, l’AMR23 s’appuie finalement sur une base solide. Fernando Alonso s’est même invité à la table des meilleurs chronos en signant le deuxième meilleur temps de la première journée. L’Espagnol se dit d’ailleurs ravi de sa nouvelle voiture en évoquant notamment une direction assistée excellente.

Red Bull, rapide et fiable. Après un problème de boite de vitesse et une petite panne hydraulique rapidement réglée, l’écurie autrichienne semble encore surpasser tout le monde avec notamment un très bon rythme de course.

Du côté des équipes de fin de tableau on constate du mieux. Après quelques problèmes rapidement fixés on constate une belle amélioration chez Haas comme chez AlphaTauri, ce qui est encourageant. Wiliams, s’est quant à elle montrée très constante avec une voiture qui à l’air stable. Logan Sargeant, très discipliné, a d’ailleurs effectué 154 tours, le record de la deuxième journée d’essais.

Les -

McLaren est malheureusement l’équipe qui a le plus déçu. Freins qui surchauffent, une traînée aérodynamique qui persiste, manque d’efficacité… tout cela a été confirmé par les propos d’Andrea Stella, nouveau patron de l’équipe qui affirme que le développement aérodynamique de la voiture n’est pas assez bon. L’équipe va avoir besoin de temps et compte sur sa nouvelle soufflerie qui devrait être prête vers le milieu de saison.

La fiabilité n’est pas encore le point fort d’Alfa Romeo, victime d’un soucis de boîte de vitesse pour Zhou le premier jour et d’un abandon pour Bottas. Il faut quand même noter un meilleur équilibre arrière et la performance du pilote chinois qui s’est offert le meilleur temps de la dernière session.

Chez Mercedes ces tests se sont déroulés en demie teinte. La W14 se comporte mieux que la W13 avec notamment la disparition presque totale de ce phénomène de marsouinage qui a tant fait souffrir l’écurie allemande l’année dernière. Toutefois, une panne hydraulique a fait perdre plus d’une heure de roulage à George Russell. Si ce genre de problème peut être fixé rapidement, le plus inquiétant restent les mots de Toto Wolff qui a déclaré que « la voiture ne donne pas assez d'adhérence à l’arrière ».

Les mitigés

Enfin, le bilan concernant Ferrari et Alpine reste mitigé. Du coté de la Scuderia la performance est au rendez-vous mais l’usure des pneus, qui les a souvent pénalisé en 2022, reste à améliorer. L’équipe s’est concentrée sur l’analyse et le développement du rythme de course en testant, par exemple, un nouvel aileron arrière et un nouveau plancher.

Alpine est restée très timide ce qui ne laisse pas vraiment de quoi se forger un avis mais les pilotes, eux, se disent ravis de leur nouvelle monoplace.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Haut