Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Scénario catastrophe en course pour McLaren à Bahreïn

F1. Après des essais hivernaux inquiétants concernant la fiabilité de la MCL60, McLaren ne nous a pas rassuré ce week-end, bien au contraire.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La monoplace de Lando Norris sur la grille de départ
© Motors Inside / Romain Mathon / La monoplace de Lando Norris sur la grille de départ

Sans aucun de leurs pilotes en Q3 samedi, les qualifications de l’écurie britannique étaient déjà décevantes, la course a quant à elle été catastrophique.

Lando Norris avait gagné une place pendant le premier tour tandis qu’Oscar Piastri, remonté en 16e, en avait gagné deux. L’horizon avait ainsi l’air de se dégager pour McLaren qui pouvait espérer viser le milieu de tableau et même peut-être aller chercher quelques points. Mais le ciel s’est finalement assombri. La foudre s’abat d’abord sur Piastri. Au 13e tour il rentre aux stands pour changer de volant, malheureusement le problème électronique est plus grave et le jeune australien ne repartira pas.

C’est ensuite au tour de Norris de rentrer une première fois à cause d’un soucis pneumatique. Après un arrêt interminable de 11 secondes il repart en piste avec des pneus durs. Un problème de pression d'air apparait ensuite sur sa monoplace, ce qui l’oblige à passer par les stands tous les dix tours pour que les mécaniciens puissent alimenter la voiture en air. Le jeune pilote britannique a tout de même emmené sa monoplace le plus loin possible pour récolter des données afin de pouvoir apporter des améliorations dans le futur.

Selon le communiqué de McLaren, après ce début de saison raté, Andrea Stella se dit conscient du travail à fournir. « Ce n'est pas le début de saison que nous espérions. Les points étaient certainement possibles aujourd'hui, les voitures avaient un rythme compétitif dans les relais de course et Lando en particulier était en bonne position. Malheureusement, nous avons été frappés par deux problèmes de fiabilité.

Nous quittons Bahreïn en sachant que nous avons du travail à faire mais la saison est longue. Nous allons analyser cela et nous serons prêts à repartir pour l'Arabie Saoudite. »

De son côté, Lando Norris tient à rester optimiste. « Nous avons eu quelques problèmes à gérer, ce qui nous a vraiment sorti de la course, mais nous avons essayé de rester dedans aussi longtemps que possible, juste au cas où il y aurait une voiture de sécurité ou autre et que nous aurions pu avoir une chance à la fin. Je pense que le rythme était bon sinon. Juste trop de problèmes aujourd'hui pour se battre pour les points, donc nous recommencerons la prochaine fois. »

« Nous sommes optimistes, nous croyons toujours que nous pouvons marquer des points avec la voiture que nous avons, ce qui nous rend encore plus optimistes pour la suite de la saison. Et nous allons continuer à essayer, » ajoute t-il aux medias.

L’équipe, qui a terminé cinquième au championnat constructeur la saison dernière, va devoir mettre les bouchées doubles pour retrouver son niveau. Elle a un peu moins de deux semaines pour travailler sur sa voiture avant le prochain Grand Prix qui aura lieu en Arabie Saoudite, sur le circuit de Djeddah.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Bahreïn

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut