La délivrance d'Esteban Ocon à Vegas

F1. Esteban Ocon a eu un début de week-end très compliqué en qualifications. Après une superbe remontée, il termine 4e à Las Vegas.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Esteban Ocon recolle à quatre points de Pierre Gasly au championnat
© Alpine / Esteban Ocon recolle à quatre points de Pierre Gasly au championnat

Esteban Ocon peut enfin souffler. Après une avalanche de problèmes de fiabilité sur sa monoplace, le Normand a enfin pu terminer une course. Et quel Grand Prix. Parti 17e sur la grille, le pilote Alpine a pu profiter des faits de course pour se hisser dans le haut du classement.

Motors Inside sans pub ?

À l'issue des 50 tours de Vegas, Esteban Ocon termine au pied du podium, juste devant Lance Stroll.

Des qualifications cauchemardesques

Le sort avait décidé de continuer de s’abattre sur Esteban Ocon samedi. Lors de sa première tentative en Q1, le Normand a eu beaucoup de trafic. S'il a pu profiter de quelques aspirations, le trop grand nombre de monoplaces l'a finalement retardé. Quelques minutes plus tard, alors qu'il se précipitait pour une dernière tentative d’amélioration de chrono, un fait de course a tout chamboulé. Max Verstappen, qui s'était fait dépasser avant le début du tour de piste d'Ocon, est venu plonger dès le premier virage. Afin d'éviter un contact, le Français s'est décalé, perdant de précieux dixièmes.

« La différence entre lui et moi, c'est que je devais faire ce tour parce que j'avais du trafic au premier tour », avait-il déclaré à l'issue de la séance. « Et si je ne fais pas le deuxième, j'étais éliminé. Il a beaucoup de rythme, donc il peut se permettre de ne pas faire son deuxième tour. Je n'avais pas le choix, je devais y aller. La différence entre Max et moi, c'est qu'il est troisième, et moi je suis 17e. »

Esteban Ocon se voyait obligé d'entamer un marathon pour remonter au classement dimanche, tandis que son coéquipier Pierre Gasly signait le 4e chrono en Q3.

Des faits de course avantageux

Esteban Ocon a bien réussi son envol. Dès le départ, le pilote Alpine a pris le meilleur sur le peloton. Lors de la voiture de sécurité déployée au 4e tour, le pilote de 27 ans était positionné à la 9e place. Les gommes médiums lui ont permis d'afficher un bon rythme dès le début de la course. À la relance du Grand Prix, il occupe la 8e position. Avec un très bon rythme et une bonne gestion de ses pneus, Esteban Ocon étend son premier relais sur 21 tours de piste.

Le deuxième régime de sécurité, employé au 26e tour, va permettre au tricolore de remonter en 6e position. Le pilote va enchaîner les passes d'armes, avec notamment un super dépassement sur son coéquipier Pierre Gasly au 34e tour. Une manœuvre qui va grandement conditionner la suite de sa course et celle de son compatriote. « J’étais en train de me battre avec Pierre lorsque j’ai entendu "position", donc j’ai continué à faire ce que je faisais », a décrit celui qui termine la course 4e auprès de Canal +. « Je n'ai pas entendu le "hold" devant position (ce qui signifie garder vos positions). Si l’équipe m’avait demandé de redonner la place ensuite, je l’aurais fait, ce n’aurait pas été un souci. »

Finalement, après que Piastri, alors 4e, rentre au stand pour changer de pneus, Esteban Ocon a obtenu et gardé précieusement son deuxième meilleur résultat de la saison. « Depuis Singapour, on n’a pas eu trop de réussite », a déclaré le pilote Alpine. « Aujourd’hui, on a pu montrer que l’on avait toujours de la vitesse et qu’on faisait toujours les choses bien. Il fallait seulement que les planètes s’alignent, et aujourd’hui, ça a été le cas. Ça fait plaisir. Je pense que remonter de si loin, c’était inespéré, mais aujourd’hui on l’a fait. »

Stratégie payante

Esteban Ocon a dû patienter pour enfin être verni sur la fiabilité et sur les stratégies. Sur les deux dernières courses, il n'avait obtenu à chaque fois qu'une simple dixième place. Si le début de week-end ne laissait pas entrevoir un avenir aussi radieux, Alpine a parfaitement géré la stratégie. La dégradation a été maîtrisée, tout comme les moments chauds de la course.

« C’était chaud, mais depuis la FP2, on a bien compris comment éviter de dégrader ces pneus avant, donc on a réussi à mettre ça en place pour la course », a raconté le Normand au micro de Canal +. « Toute la course, on a eu des pneus plus frais, plus neufs que presque tout le monde. Il y a eu certaines voitures qui se sont écroulées et pas nous, donc c’est une bonne chose. C’est notre force. Je pense que ce week-end, ça a été notre point fort, que ce soit en course ou en qualif sur la gestion des pneus, les monter en température et les garder en vie. Je pense qu’aujourd’hui, c’était une course solide. »

Esteban Ocon recolle désormais à quatre petits points de son coéquipier Pierre Gasly.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Las Vegas

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut