Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La FIA abandonne l'interdiction des couvertures chauffantes en vertu du spectacle

F1. Les couvertures chauffantes devaient être interdites en Formule 1 la saison prochaine. Mais face au problème d'exploitation des pneumatiques Pirelli, les instances ont fait marche arrière, malgré l'objectif de neutralité carbone.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les pneus alignés dans le paddock avec leurs couvertures chauffantes.
© Pirelli / Les pneus alignés dans le paddock avec leurs couvertures chauffantes.

L'interdiction des couvertures chauffantes en F1 auraient du arriver en 2023. Reportées en 2024, finalement, la FIA abandonne l'idée. L'objectif était de réduire la consommation d'électricité pour éviter de chauffer inutilement des dizaines de pneus par weekends de Grand Prix dans le paddock. Mais face aux problèmes pour faire chauffer les pneus, et leur plage d'exploitation toujours aussi imprévisible et délicate, la FIA rebrousse chemin.

La commission de la F1 s'est tenue cette semaine et en présence des équipes, du directeur de la F1 et de la FIA, le communiqué explique que l'objectif sera de réduire les problèmes de surchauffe afin d'améliorer le spectacle et la possibilité de rouler vite.

« La Commission a convenu que l'orientation du développement des pneus futurs devrait être axée sur la réduction des problèmes de surchauffe et l'amélioration de la capacité de course des pneus. »

L'interdiction des couvertures chauffantes allait pour l'instant contre ce principe, qui prime sur les économies d'énergie. Les pneus auront donc bien leurs couvertures en 2024 : « Par conséquent, la décision a été prise de maintenir les couvertures chauffantes pour 2025 et de supprimer les appendices pertinents des Règlements sportifs et techniques qui exigeaient une décision ultérieure en juillet 2024. »

Concernant le nombre de pneumatiques alloués sur un weekend de Grand Prix, des tests avaient été réalisés cette saison pour réduire à 11 trains de pneus par monoplace par weekend de course contre 13 en 2023. Cette solution semblait trop radicale pour les équipes et une solution à 12 trains de pneus par course et par voiture semblaient être le bon compromis. La commission a finalement gardé la situation actuelle.

« A la suite de l'essai d'une attribution alternative de pneus lors de deux événements cette saison, la Commission a décidé de rester avec les 13 jeux standard de pneus secs pour la saison 2024, avec la suppression des sections pertinentes des Règlements concernant l'ATA. (Allocations des pneus) ».

Un problème d'utilisation des pneus

Les équipes ont du mal a optimiser leur utilisation des pneumatiques et doivent avant tout aujourd'hui contrôler ce phénomène au détriment d'exploiter leur vitesse pure au maximum. A l'opposé par exemple, Ferrari ont une monoplace qui a besoin de basse température pour exploiter pleinement le potentiel de ses pneumatiques car ils ont tendances à trop chauffer rapidement. A l'inverse, Red Bull a besoin de température car la monoplace économise beaucoup ses pneus. Ces différences de philosophie et de compréhension de la manière d'utiliser les pneus permettent d'avoir des différences de niveau en course qui n'est pas lié directement à la performance du moteur ou de l'aérodynamique, mais d'un autre facteur : la gestion des pneus.

La philosophie de la Formule 1 n'est pourtant pas une course à la gestion, mais bien au contraire, une course à la performance. La commission semble d'accord que pour améliorer le spectacle, la F1 doit permettre aux monoplaces d'être exploitées à 100%. Et c'est une bonne nouvelle pour le futur.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut