Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Andretti va tout de même continuer son travail sur une monoplace de F1

F1. Malgré avoir appris sa demande d'entrée en Formule 1 refusée par la Formula One Management, le groupe Andretti-Cadillac ne baisse pas les bras et continue le travail qu'il avait déjà bien entamé sur sa monoplace F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'écurie de Michael Andretti ne compte pas lâcher son projet de Formule 1.
© Steve Grant / L'écurie de Michael Andretti ne compte pas lâcher son projet de Formule 1.

Andretti-Cadillac, qui vient de voir son projet d'entrée en Formule 1 refusé par la Formula One Management, continue de travailler et de se préparer pour une éventuelle participation en F1 car elle « désapprouve fortement » le verdict donné par le détenteur des droits commerciaux de la Formule 1.

La F1 a en effet déclaré, ce mercredi, que la demande d'Andretti Autosport, « ne devrait pas être acceptée », bien que la FIA avait précédemment ouvert la porte à une éventuelle arrivée de l'écurie Américaine sur la grille. Le communiqué de la F1 détaille trois points, soulevés par l'examen et qui semble préoccuper la FOM, qui ont amené à cette décision : la compétitivité potentielle de l'équipe, son partenariat moteur ainsi que la valeur qu'Andretti apporterait au championnat.

En particulier, la F1 a exprimé des inquiétudes selon lesquelles Andretti voulait entrer en 2025 avec une voiture construite selon un ensemble de règles, tout en concevant une nouvelle voiture selon des règlements complètement différents en 2026, ce qui, selon la F1, « donne des raisons de remettre en question leur compréhension de l'ampleur du défi impliqué ».

La F1 a également déclaré qu'Andretti, qui a pourtant acquis un palmarès et une réputation à ne plus prouver dans le monde du sport automobile, serait confrontée à un défi qu'elle « n'a pas rencontré dans une autre formule ou discipline dans laquelle elle a précédemment couru » et « ne serait pas un participant compétitif » avec un approvisionnement moteur à court terme.

L'écurie Américaine a alors réagi au communiqué et a riposté à l'évaluation de la F1, déclarant qu'elle « désapprouve fortement » le verdict de la FOM.

« Andretti Cadillac a examiné les informations partagées par Formula One Management Limited et désapprouve fortement son contenu », indique le communiqué d'Andretti. « Andretti et Cadillac sont deux organisations mondiales réussies dans le sport automobile, engagées à mettre en place une véritable équipe américaine en F1 aux côtés des meilleures équipes du monde. »

Andretti compte poursuivre son travail

Le groupe Américain a déjà entamé un grand travail et a même fait construire un modèle de monoplace conforme au règlement actuel dans une soufflerie, dans le cadre de travaux approfondis en attendant son entrée en F1.

Il a également embauché un nombre important de personnel, dont l'ancien ingénieur de Renault, Nick Chester, en tant que directeur technique. Le fait qu'Andretti-Cadillac continuera son travail indique clairement qu'elle ne considère pas le refus de la FOM comme la fin de l'affaire.

Il est donc possible que la décision de la F1 soit contestée. En tout cas, la F1 a au moins indiqué qu'elle « considérerait différemment » si Andretti présentait une demande d'entrée pour 2028 avec un moteur General Motors, en référence à l'annonce de GM de l'année dernière, selon laquelle l'entité Américaine construirait sa propre unité de puissance pour cette entrée.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut