Le difficile samedi de Fernando Alonso à Imola

F1. Une sortie de piste en EL3 et une élimination en Q1. Voilà des faits rares venant de la part de Fernando Alonso sur un week-end de course.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Une éliminiation dès la Q1 pour l'Espagnol.
© Motorsinside / Antoine Lapeyre / Une éliminiation dès la Q1 pour l'Espagnol.

Il est rare de voir Fernando Alonso sortir de la piste. Et de terminer dans le mur. C'est pourtant bien ce qu'il s'est passé ce samedi lors de la troisième séance d'essais libres. Dans le dernier virage du circuit d'Imola, l'Espagnol a perdu l'arrière de son Aston Martin.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Avec la vitesse de la monoplace, le double champion du monde en titre est allé percuter les pneus servant de protection. Résultat ? Un train arrière détruit et du roulage en moins. De gros doutes émanaient quant à sa participation aux qualifications au vu des dégâts.

Finalement, le numéro 14 était bien au départ de la Q1. Mais il était bien moins à l'aise qu'en début d'après-midi. Le pilote Aston Martin est de nouveau sorti de piste à Tamburello. Mais cette fois-ci avec des dommages moindres.

« Une combinaison de malchance »

L'Espagnol a commis plusieurs erreurs lors de cette séance qui l'ont empêché de se hisser en Q2. Au final, c'est seulement un 19e temps de signé. Seul Logan Sargeant sera derrière lui, puisque son meilleur chrono a été effacé pour avoir dépassé les limites de piste. Ce n'est que la deuxième fois depuis son arrivée au sein de l'écurie britannique qu'il est éliminé en Q1.

« Je pense que la voiture était bien en qualifications. C'est une combinaison de malchance au final. Quand j'ai fait mon premier tour, j'étais trop lourd en essence. En fin de séance, quand la voiture était plus légère, on a dû s'arrêter pour un problème. C'est dommage, il y avait davantage de grip », regrette le numéro 14.

Fernando Alonso sera contraint à une grosse remontée ce dimanche s'il souhaite rentrer dans la zone des points. Cette mission risque d'être difficile puisqu'il est extrêmement difficile de dépasser sur cet étroit circuit italien.

« Je suis sûr qu'il y aura plus de choses à faire demain. On va essayer d'apprendre des choses. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Emilie-Romagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut