L'analyse de Mercedes : « nous sommes moins rapides que Red Bull »

L'analyse de Mercedes : « nous sommes moins rapides que Red Bull »

Le directeur de la performance de Mercedes lâche ce constat : le rythme de course de la W12 est pour l’instant plus lent que celui de la Red Bull !

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Hamilton et les siens ont du travail avant la première course
© Mercedes - Hamilton et les siens ont du travail avant la première course
Mercedes moins rapide et moins fiable que la concurrence ! C’est l’histoire marquante de ces essais hivernaux disputés à Bahreïn.

L’écurie championne du monde en titre a souffert sur la piste de Sakhir. Hamilton a été battu par Verstappen sur le dernier run du dimanche (le résumé de la journée ici), dédié à la simulation qualifs. Le bilan est sans appel, la W12 est capricieuse en sortie de virage, avec des soucis de survirage.

« Confusion » sur les relais avec peu d'essence



Oui, les soucis de fiabilité ont été réglés pour le dernier jour des essais hivernaux. Mais il reste des problèmes, soulignés par Andrew Showlin. Le directeur de la performance chez Mercedes a réagi dans un communiqué sur le site de l’équipe. Et le constat est sans appel :

« Nous avons fait pas mal de progrès sur l’équilibre de l’équilibre de la voiture avec le plein d'essence. Mais les datas en rythme de course nous montrent que nous ne sommes pas aussi rapides que Red Bull ! »

« Les datas en rythme de course nous montrent que nous ne sommes pas aussi rapides que Red Bull »

Andrew Showlin, directeur de la performance chez Mercedes


C’est dit ! Mercedes se sent inférieur à son adversaire autrichien, vérifié par les différents classements. Info ou intox ? Andrew Shovlin détaille son analyse :

« Il y a plus de confusion sur nos relais avec moins d’essence. Nous n’avons pas assez progressé et nous devons revoir notre approche car beaucoup de voitures avaient un meilleur rythme que nous. »

Pas de bluff visiblement du côté des tenants du titre. Andrew Shovlin le dit « nous avons du pain sur la planche. » Mais il garde bien sûr de l’espoir : « nous avons eu des problèmes ces dernières années avec notre rythme lors des essais hivernaux. A chaque fois, nous avons fait des progrès avant la première course. »

« Nous n’avons plus beaucoup de temps avant de revenir pour la course. On a donc prévu un programme pour travailler et comprendre nos problèmes. Notre effort d’ici les neuf-dix prochains jours sera de trouver plus de vitesse. »

La réaction du directeur de la performance rejoint celle de Lewis Hamilton, qui a aussi constaté un manque de grip à bord de sa nouvelle voiture. Pour son dernier jour lors des essais hivernaux, Mercedes a mélangé son programme. Des longs runs pour Valtteri Bottas le dimanche matin, et un doublon simulation long relais + qualifs le dimanche après-midi du côté d'Hamilton, seulement 4e du dernier classement, derrière Verstappen… Yuki Tsunoda et Charles Leclerc. Le Britannique avait pourtant des pneumatiques tendres comme tout le monde !

Retrouvez dans cet article le bilan complet des essais hivernaux.

Partager cet article

Essais Hivernaux

Plus d'actualités
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon