Fred Vasseur espère que Ferrari fera "un pas en avant" avec les améliorations apportées à Djeddah

F1. Après les conditions extrêmes de Bahreïn, le patron de la Scuderia, Frédéric Vasseur, veut que l'équipe reste concentrer et réduise l'écart avec Red Bull à Djeddah.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Vasseur est convaincu que Djeddah sera une piste qui conviendra mieux à la SF-23
© Motors Inside / Vasseur est convaincu que Djeddah sera une piste qui conviendra mieux à la SF-23

D'après Frédéric Vasseur, directeur de l'équipe, Ferrari apportera ses premières améliorations à la SF-23 lors du Grand Prix d'Arabie Saoudite, et espère réduire l'écart avec Red Bull.

Motors Inside sans pub ?

A Bahreïn, Charles Leclerc, qui s'élancera au mieux 11e dimanche à Djeddah, a abandonné tandis que Carlos Sainz a lui franchi le drapeau à damiers, tout en se plaignant de la forte dégradation des pneus sur la fin de course, qui l'a empêchée de tenir la troisième marche du podium.

Cependant, l'un des points forts de la SF-23 sur le tracé de Sakhir était la vitesse de pointe dans les lignes droites en comparaison de la RB19. Et comme le circuit de Djeddah est un circuit favorisant la vitesse en ligne droite, Vasseur s'attend à ce que ce soit un week-end où la monoplace de Maranello se comporte bien mieux.

« Les caractéristiques de Djeddah sont complètement différentes de celles de Bahreïn, en termes d'adhérence et de tracé, [ce qui signifie] que c'est une histoire complètement différente », a-t-il indiqué.

« Il est probable qu'il y ait un peu plus d'écart avec ce que nous avons aujourd'hui. Nous apporterons également des mises à jour à Djeddah et j'espère que nous ferons un pas en avant. »

Vasseur reste optimiste

Malgré le début de saison décevant, et le départ de membres importants de l'équipe de conception, notamment David Sanchez, Fred Vasseur a toujours confiance dans le concept de la voiture et pense qu'il y a "beaucoup de place" pour des améliorations.

« Pour moi, c'est un problème de performance, ce n'est pas un problème de concept. Nous avons maintenant la voiture que nous avons et nous avons eu un peu de mal avec l'équilibre au cours du week-end », a-t-il ajouté.

« Cela signifie que nous avons une grande marge de manœuvre pour améliorer notre voiture et notre package. Je ne veux pas parler de mises à jour ou de nouvelles pièces, mais à Bahreïn, je pense que nous avions une grande marge d'amélioration en termes de maniabilité. »

Optimiser la voiture sur chaque circuit

Il indique que l'équipe doit comprendre comment la voiture se comporte sur plus d'un circuit, avant de tirer des conclusions sur le concept de la voiture tout en dégageant le plus de performance.

« Le plus important est de rester concentré sur la situation actuelle pour essayer de tirer le meilleur parti de ce que nous avons aujourd'hui », soulève le Français.

« Même si nous apportons des mises à jour et que nous améliorons la situation et la compétitivité du package. »

« Mais il faut garder à l'esprit que Bahreïn n'est pas toujours représentatif. Nous n'en sommes qu'au début du développement de la voiture, nous n'avons fait que trois jours d'essais sur un seul circuit et nous devons mieux comprendre la voiture elle-même pour essayer de tirer le meilleur parti de l'ensemble. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut