Bruno Famin change les objectifs d'Alpine : "Ce que nous voulons, c'est être là en 2026"

F1. Le nouveau directeur de l'écurie Alpine par intérim, Bruno Famin, a précisé les ambitions de l'équipe en Formule 1. S'il ne veut pas repartir de zéro, il souhaite être présent avec les meilleurs en 2026.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Directeur de l'écurie Alpine par intérim, Bruno Famin fixe les ambitions de l'écurie.
© Motors Inside / Morgan Parmentier / Directeur de l'écurie Alpine par intérim, Bruno Famin fixe les ambitions de l'écurie.

À Spa en Belgique, Alpine a continué son ménage. Otmar Szafnauer et Alan Permane ont tous les deux été remerciés par l'écurie, à cause des objectifs non atteints d'Alpine. Un changement qui est intervenu seulement quelques jours après l'éviction de Laurent Rossi du poste de PDG de la marque Alpine. Bruno Famin, qui a pris par intérim le poste de Team Principal d'Alpine, a fixé les ambitions de l'écurie française en Formule 1, sans limite de temps. Laurent Rossi avait en effet fixé un but de 100 Grand Prix avant de revenir au sommet.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

« Personnellement, je ne réinitialise pas les compteurs à zéro, mais je n’en mets même pas du tout » a-t-il déclaré. Pas de compteur, autrement dit, pas d'objectifs en termes de nombre de courses pour devenir compétitif. Pas de pression pour mieux réussir ? Peut-être mais, la pression est déjà bien ancrée sur les épaules d'Alpine.

Après une année 2022 prometteuse au niveau de la performance, l'écurie avait de très bons espoirs de progresser et d'améliorer la fiabilité pour s'imposer comme une écurie de pointe. Cependant, c'est tout l'inverse qui s'est produit. Déjà derrière Red Bull, Mercedes et Ferrari, l'écurie française s'est retrouvée distancée par Aston Martin et McLaren dans la première moitié de la saison. Alpine siège en 6e place au championnat des constructeurs, bien loin des objectifs fixés. Avec ces nombreux remaniements, l'écurie espère bien briser son plafond de verre et s'imposer comme une écurie de pointe.

Profiter du changement de règlement de 2026

Bruno Famin veut imposer une vraie dynamique dans la progression de l'écurie, en réduisant la pression et en augmentant les résultats. La prochaine réglementation en 2026 pourrait être la bienvenue pour Alpine : des changements notables apparaissent souvent lors de ces périodes. « L’important, c’est la progression dans le temps, l’amélioration constante. Il y a une échéance réglementaire en 2026, et on sait que des bouleversements dans la hiérarchie se produisent souvent lors de tels changements » a déclaré Bruno Famin.

« Donc, ce que nous voulons, c’est être là en 2026. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas d’ambitions d’ici là, nous voulons progresser à chaque course. » Un énorme travail va devoir être effectué par Alpine si l'écurie française souhaite revenir aux avant-postes l'année prochaine et en 2025. Ce n'est pas impossible si on s'appuie sur ce qu'a réalisé Aston Martin et récemment, McLaren. Les ambitions sont là, les résultats patientent.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Alpine F1 Team

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut