Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Günther Steiner revient en F1, en tant que consultant TV

F1. Günther Steiner, ancien directeur de l'écurie Haas en Formule 1, se lance dans une nouvelle aventure en tant que consultant télévisé. Il commentera plusieurs courses pour la chaîne allemande RTL et la chaîne australienne Channel 10. Fort de son expérience en Formule 1 et de sa côte d'amour élevée notamment grâce à Netflix, Steiner continuera donc de côtoyer le paddock de Formule 1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Günther Steiner lors de notre interview à Austin l'an dernier.
© Motors Inside / Günther Steiner lors de notre interview à Austin l'an dernier.

Günther Steiner, bien connu dans le monde de la Formule 1 pour son rôle de directeur de l'écurie Haas, entame un nouveau chapitre de sa carrière. Il a récemment accepté de devenir consultant télévisé pour la chaîne allemande RTL, couvrant sept courses de la saison 2024 qui commence dès ce jeudi à Bahreïn, ainsi que pour la chaîne australienne Channel 10 lors du Grand Prix d'Australie. Steiner est également en pourparlers pour d'autres projets télévisuels.

Viré de la tête de Haas en début de saison a son plus grand étonnement, c'est désormais l'ancien ingénieur de course de Romain Grosjean, Ayao Komatsu, qui remplace Günther Steiner.

Son engagement avec RTL se concentre principalement sur la deuxième moitié de la saison, mais il commencera dès cette semaine, avec le Grand Prix de Bahreïn. Il fera également la Hongrie, la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, l'Azerbaïdjan et Las Vegas. Steiner, âgé de 58 ans, a déjà eu un aperçu du monde de la télévision en tant qu'expert lors d'un événement NASCAR à COTA l'année dernière, une expérience qu'il a trouvée enrichissante et qui l'a préparé pour ses nouveaux rôles.

« À l'époque, je n'en savais pas assez à ce sujet, et quand les gens ont dit, essayons de faire ça, j'ai dit 'Oui, essayons.' Maintenant, je suis vraiment heureux de l'avoir fait, parce qu'au moins je sais à peu près ce que cela implique car quand je suis allé à Austin l'année dernière, je n'avais aucune idée de comment faire de la télévision parce que je ne l'avais jamais fait avant. C'était une bonne expérience, c'était faire quelque chose de différent. Je pense que je peux faire un travail décent. » a commenté Steiner à propos de son premier rôle de commentateur l'an dernier.

Dans une interview accordée à Autosport, Steiner a expliqué également comment l'opportunité s'est présentée rapidement et comment il a été choisi pour apporter un nouveau souffle au programme de RTL. Il a souligné son désir de rester professionnel dans ses analyses, sans chercher à critiquer inutilement pilotes ou équipes, tout en étant prêt à exprimer son opinion de manière factuelle.

« Tout s'est mis en place très rapidement. Ils m'ont envoyé un message texte dimanche dernier, me demandant si j'étais intéressé. Nous avons parlé le lundi, ils ont eu une réunion entre eux, et le mardi, ils m'ont demandé si je pouvais le faire. J'ai dit, 'Bien sûr, pourquoi pas ?'. C'est juste qu'ils cherchaient quelqu'un, et je pense qu'ils veulent un peu rajeunir leur programme, pas toujours les mêmes personnes, et ils ont juste pensé à mon nom, et j'ai parlé avec eux. »

« Comme je le dis toujours, ma vie est toujours pleine de surprises. Quand les gens m'ont demandé en janvier 'Qu'allez-vous faire maintenant ?' J'ai dit, 'Je ne m'inquiète pas de ce que je vais faire. Je veux dire, je ne sais pas ce qui va arriver.' Et ces choses sont arrivées. »

Steiner est connu du grand public pour son langage franc-parler et ses interventions sur Netflix digne d'un roman. Ce trait de caractère sera contrôlé mais il donnera tout de même son opinion en tout franchise, assure l'ex directeur de Haas.

« Tant que vous restez professionnel à ce sujet, vous devez avoir une opinion, vous ne pouvez pas dire que tout est bon, » explique-t-il. « Je vais essayer de rester factuel. Je ne commence jamais avec l'intention d'énerver quelqu'un. En fait, je suis le contraire. Je ne veux énerver personne d'autre dans ma vie. Je le fais sans essayer ! »

« J'ai une opinion, je l'obtiens sans essayer, mais j'ai une opinion et ce n'est pas contre cette personne. Je ne suis pas le genre de personne qui juge les gens, j'explique juste les faits. Je suis le dernier à juger les gens. »

Premier test pour Günther Steiner en consultant dès ce jeudi pour les essais libres de la F1 qui reprend cette semaine.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut