La Formule 1 fait des « progrès » en matière de développement durable

F1. La Formule 1 a publié son premier rapport d'impact, révélant que le sport est en passe d'atteindre les objectifs fixés dans sa stratégie de développement durable.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le départ de la course lors du Grand Prix d'ouverture à Bahrein
© Pirelli / Le départ de la course lors du Grand Prix d'ouverture à Bahrein

La campagne Net Zero d'ici 2030 de la F1 vise à réduire de 50 % les émissions de carbone par rapport à son scénario de référence de 2018, qui englobe la consommation d'énergie de ses installations, les courses de F1 et tous les déplacements et la logistique entre les deux. Elle s'engage à mettre en place une stratégie de compensation crédible pour le reste de ses émissions.

Motors Inside sans pub ?

Bien que l'ensemble des données sur 2023 ne soit pas encore disponible, le dernier rapport d'impact de la F1 fait état d'une réduction de 13 % entre 2018 et 2022, tout en détaillant les dernières initiatives de la série pour aider à atteindre cet objectif.

L'aspect logistique de l'organisation d'un calendrier de 24 courses signifie que cette zone représente désormais 49 % de son empreinte carbone, avec plusieurs initiatives en cours pour atténuer l'impact de son expansion.

« Nous sommes un sport mondial avec plus de 700 millions de fans à travers le monde. Cela nous donne une excellente plateforme pour créer le changement et influencer ceux qui regardent et s'engagent avec la F1 pour qu'ils passent à l'action et laissent leur propre héritage positif », explique Ellen Jones, responsable de l'énergie, du développement durable et de la gouvernance de la F1.

Des changements au niveau logistique

Suite à la transition vers des avions cargo Boeing 777F plus efficaces, le partenaire logistique DHL est passé à une nouvelle flotte de 18 camions alimentés au biocarburant pour réduire les émissions sur les neuf courses européennes du calendrier. La restructuration du calendrier à l'étranger est également un élément clé d'une rationalisation accrue de la logistique.

« La raison pour laquelle c'est important est que le calendrier reflète notre modèle de fret actuel, dans lequel la majorité des émissions sont dues au fret aérien qui voyage d'un point à l'autre, » a déclaré Ellen Jones.

Bien qu'il s'agisse encore d'un travail en cours, le déplacement du Grand Prix du Japon à sa nouvelle date de printemps serait l'un des changements contribuant à optimiser le flux de fret en provenance d'Australie et de Chine vers les courses suivantes.

« Lorsque vous parvenez à réduire ces distances, vous pouvez réduire votre empreinte carbone, en plus de l'innovation technologique que nous pouvons alors soutenir, comme les biocarburants et les camions, ainsi que le carburant d'aviation durable à l'avenir. »

La F1 a en outre trouvé des moyens de réduire la quantité de fret et de personnel nécessaire lors des événements, augmentant plutôt ses capacités à distance. « La transition vers les énergies renouvelables, tant à la maison qu'à l'extérieur, est vraiment d'une grande importance pour nous et est vraiment le moteur des 13 premiers % de nos réductions, » a déclaré Jones.

« Dans les statistiques de 2022, on a observé une diminution de 56 % des émissions dans les usines et les installations. Pour être pris en compte en 2023 et au-delà, vous pouvez également commencer à voir comment nous passons aux énergies renouvelables en dehors du Royaume-Uni.»

Place aux énergies renouvelables

L'année dernière, la F1 a testé des générateurs d'énergie renouvelable fonctionnant au biocarburant et à l'énergie solaire lors du Grand Prix d'Autriche, ce qui, selon elle, a réduit les émissions des paddocks de 90 %. Ces découvertes seront utilisées pour alimenter davantage de courses de la même manière à l'avenir. Cela s'inscrit dans une volonté d'encourager les promoteurs à rendre leurs événements plus durables.

Jones affirme que plus de 75 % des promoteurs de courses intègrent désormais les énergies renouvelables dans leurs événements. « La première chose que nous avons faite lorsque j'ai commencé ici il y a environ deux ans a été de mettre à jour les contrats. Il faut dire quelles sont nos attentes pour accueillir un événement de Formule 1 », a expliqué Jones.

Par exemple, toutes les voitures de F2 et de F3 ont testé un carburant durable à 55 % en partenariat avec Aramco, alors que la Formule 1 a franchi une nouvelle étape vers l'utilisation de carburant 100 % durable dans les voitures de F1 en 2026, parallèlement à la nouvelle réglementation sur les groupes motopropulseurs du sport.

La F1 passera à des V6 turbo hybrides fonctionnant avec des carburants durables à partir de 2026, bien que les émissions de son réseau de 20 voitures représentent elles-mêmes moins d'un pour cent de son empreinte totale. Cette décision est donc principalement considérée comme un moyen d'influencer l'industrie pour qu'elle adopte durablement un carburant neutre en carbone.

Quant à la F1 elle-même, la responsable est convaincue qu'elle est sur la bonne voie pour atteindre son objectif de réduction de 50 % d'ici 2030 une fois que l'effet de sa plus récente série d'initiatives pourra être mesuré, même si elle a averti que les gains de la F1 ne seront pas linéaires.

« Nous sommes définitivement sur la bonne voie pour atteindre cet objectif et les éléments clés en sont les résultats des essais et du travail que vous pouvez lire dans le rapport 2023.»

« C'est aussi cet impact partagé d'amener d'autres personnes avec nous dans le voyage. C'est une chose que les dix équipes aient une solution différente lorsqu'elles sont dans le paddock. Il y a des économies bien plus importantes lorsque vous disposez d'une solution centralisée, sur laquelle les gens peuvent travailler ensemble. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut