Max Verstappen : « C'était comme conduire sur de la glace »

F1. Le Néerlandais a remporté le Grand Prix d'Imola ce dimanche. Il a vécu une course contrastée : en maitrise au début, en difficulté sur la fin… il a une nouvelle fois été contesté par Lando Norris.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le Néerlandais était soulagé, et toujours autant rieur avec son ami Lando Norris en conférence de presse.
© Red Bull / Le Néerlandais était soulagé, et toujours autant rieur avec son ami Lando Norris en conférence de presse.

Le week-end du pilote Red Bull ressemble un peu à la grande roue présente au milieu du circuit d'Imola. Des hauts et des bas tout au long du week-end, mais à la fin on en revient toujours au point de départ : Verstappen victorieux.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Cependant cette habitude n'en est plus vraiment une et Lando Norris aurait pu une nouvelle fois priver son ami de la première place. Si en début de course Max Verstappen n'a pas été inquiété, ce fut différent sur le deuxième relais, avec les pneus durs : « Dès que je suis passé aux pneus durs, c'était définitivement, je veux dire, peut-être pas les cinq à dix premiers tours, mais après ça, je me suis dit, je ne suis pas sûr de pouvoir aller jusqu'au bout. Les pneus sont tombés de la fenêtre de fonctionnement et, oui, c'était comme conduire sur de la glace. »

« Je n'étais pas sûre de pouvoir le retenir »

Au-delà des difficultés de fonctionnement des pneumatiques, il avait Lando Norris derrière lui, le couteau entre les dents, qui poussait comme un fou. De huit secondes de retard il est revenu à sept dixième en une dizaine de tours ! Max Verstappen n'était clairement pas confiant : « Oui, c'était très difficile. J'ai dû prendre des trajectoires vraiment bizarres. Mais oui ces dix derniers tours j'essayais vraiment de survivre dans les virages. Soudainement, Lando a vraiment accéléré. Donc, oui, je pouvais le voir dans les rétros rattraper son retard. »

Heureusement qu'il y avait 63 tours et non 64… Lando Norris est parvenu à rentrer dans la zone DRS du Néerlandais dans le dernier tour ! « Je n'étais pas sûre de pouvoir le retenir, mais j'essayais juste de faire de mon mieux, en poussant aussi fort que possible avec l'adhérence que j'avais. Et, ouais il y avait juste assez de tours. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Emilie-Romagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut