Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La réduction de la zone de DRS de Bakou fait débat

F1. Pour ce Grand-Prix d'Azerbaïdjan, la FIA a décidé de réduire de 100 mètres la zone de DRS de la ligne droite de départ. Après une course peu mouvementée, plusieurs pilotes ont remis en question ce choix.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La zone de DRS a été réduite, passant de 447 à 347 mètres.
© Alfa Romeo / La zone de DRS a été réduite, passant de 447 à 347 mètres.

Après les circuits de Sakhir, Djeddah et Melbourne, Bakou a aussi eu le droit à la modification de l'une des ses zones de DRS. La semaine dernière, la FIA indiquait que la zone d'activation du DRS de la ligne droite d'arrivée/départ serait réduite de 100 mètres. L'instance voulait réduire les opportunités de dépassement après les avoir jugés trop simples lors de la précédente édition.

Mais cette décision n'a pas plu à tous les partis. Au terme d'un Grand-Prix dominé par les Red Bull, assez pauvre en dépassements, plusieurs pilotes se sont plaints de la réduction de la zone de DRS. Plusieurs pilotes ont fait part de leur interrogation, alors que dépasser était déjà devenu plus complexe après le changement de règlementation de cette année.

Une décision remise en cause avant le week-end

Longtemps dans les échappements de Carlos Sainz sans jamais pouvoir le dépasser, Lewis Hamilton n'a pas manqué de remettre en question cette décision. Le septuple champion du monde a déclaré : « Je ne sais pas vraiment pourquoi ils ont fait cela. On a toujours eu de belles courses avec le DRS tel qu'il était. Mais ici, quand tu ouvrais le DRS, c'était déjà trop tard. » Le pilote Mercedes a été rejoint par Logan Sargeant déclarant : « On ne fait que réduire les zones de DRS, mais à la fin de la ligne droite, cela rend une attaque impossible. »

Lewis Hamilton n'a pas été le seul à avoir cette réaction. Déjà avant la course, certains pilotes avaient émis des doutes sur cette réduction de la zone de DRS. « Tout le monde a remis en question cette décision au briefing des pilotes», a révélé Lando Norris. Des doutes qui se sont révélés avérés puisque l'action a manqué dans cette ligne droite de départ.

Une décision encore plus incompréhensible pour Kevin Magnussen ou George Russell. Les deux pilotes ont affirmé que les voitures étaient devenues plus difficiles pour dépasser et pour se suivre plus généralement. « Avec l'évolution de l'aérodynamisme des monoplaces, il faudrait revenir à l'ancienne zone de DRS voire l'agrandir. », avait déclaré le pilote Haas.

Conséquence de cette course, Toto Wolff avait fait part de ses inquiétudes après la course. C'est une critique plus globale des nouvelles monoplaces que le directeur d'équipe de chez Mercedes a fait : « Il faut se pencher sur la question pour éviter des courses ennuyantes. » Concernant cette zone écourtée, Toto Wollf ne « pense pas que 100 mètres de plus de DRS auraient fait la différence. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Azerbaidjan

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut