Otmar Szafnauer ouvre la porte à une arrivée dans la future écurie d'Andretti en F1

F1. Sans poste depuis son départ de chez Alpine durant l'été 2023, Otmar Szafnauer a déclaré qu'il avait discuté avec Andretti, écurie qui espère rejoindre la grille de Formule 1. Il en a par ailleurs profité pour faire un petit tacle à son ancien employeur Français.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'ancien directeur d'équipe d'Alpine se verrait bien rejoindre le nouveau projet d'Andretti en F1.
© Alpine / L'ancien directeur d'équipe d'Alpine se verrait bien rejoindre le nouveau projet d'Andretti en F1.

Otmar Szafnauer a quitté Alpine en cours de saison dernière suite à la restructuration interne de l'écurie Française. Remplacé par Bruno Famin au poste de directeur d'équipe, le Roumain a révélé dans les colonnes de MotorSport Magazine qu'il avait déjà entamé des discussions avec le clan Andretti Global pour diriger sa potentielle écurie de Formule 1.

Motors Inside sans pub ?

Michael Andretti, ancien pilote de Formule 1 et d'IndyCar, mène une intense campagne de recrutement, alors que l'équipe qu'il dirige attend toujours l'approbation de la F1 pour rejoindre la grille. De plus, une maquette en soufflerie aurait été aperçue, et l'écurie Américaine aurait déjà commencé à développer une monoplace conforme aux réglementations actuelles.

Otmar Szafnauer en a profité pour déclarer son intérêt à l'idée de rejoindre le projet. « J'ai eu des discussions avec Michael Andretti, il m'a appelé avant mon arrivée chez Alpine, et je lui ai dit que j'adorerais l'aider », a-t-il dévoilé. « Ils doivent d'abord obtenir l'entrée en Formule 1, car sans entrée, comment puis-je les aider ? S'ils sont acceptés, je pourrai discuter de m'impliquer, de les lancer, de les faire avancer. »

L'ancien directeur d'Aston Martin et d'Alpine en F1 maintient que malgré la fin prématurée de sa dernière aventure, son envie de continuer en Formule 1 reste vive. « Peut-être que j'ai une trop haute opinion de moi-même... mais je crois toujours détenir les compétences nécessaires pour constituer une bonne équipe et être compétitif en F1. C'est ce que je veux faire. », a exprimé Szafnauer.

« En ce moment, j'ai le désir, mais je patiente pendant que je ne peux pas concourir en raison des dispositions de mon congé de jardinage. Très bientôt, espérons-le, je pourrai revenir dans le sport. Le problème, c'est que je suis un peu impatient. », a-t-il avoué.

La FIA a approuvé la demande d'entrée en Formule 1 d'Andretti l'année dernière, mais l'offre a également besoin de l'accord de la Formula One Management, qui détient les droits commerciaux du sport. Cette dernière étape semble avoir été bloquée par l'opposition de certaines équipes existantes, qui bloquent cette entrée pour cause financière.

« Vous ne pouvez pas [faire des changements] du jour au lendemain »

Malgré ce couac dans le processus d'entrée en F1 pour Andretti, l'écurie Américaine n'a pas suspendu son travail. Otmar Szafnauer estime que c'est la bonne approche, étant donné que le temps est essentiel dans tout nouveau projet en F1, quelque chose qu'Alpine n'a pas suivi pendant qu'il travaillait là-bas.

« Lorsque vous arrivez dans une situation comme Alpine, vous devez d'abord comprendre profondément ce que vous avez, ce qui est bon, et ce qui doit être changé, mais vous ne pouvez pas le faire du jour au lendemain. », a-t-il indiqué. « Cela peut sembler égocentrique, mais je pense que je faisais du bon travail chez Alpine et que je faisais les bons changements. »

Szafnauer a encore en travers son éviction de chez Alpine, et ce qui a été le problème pour lui chez l'écurie Française pourrait être une chose à ne pas faire chez Andretti.

« Les dirigeants supérieurs d'Alpine voulaient le succès plus rapidement que ce qui était possible. Je leur ai dit ce qui était possible, et ils ont dit qu'ils n'avaient pas le temps pour ça. », a-t-il poursuivi. « Il semble qu'ils ne comprennent pas que cela prend du temps pour changer une culture, pour acquérir de nouveaux savoir-faire où nous ne les avions pas. »

« J'ai dit à Alpine que je progressais, mais leur réponse a toujours été "nous n'avons pas le temps pour ça". C'était la cause de notre désaccord et on m'a prévenu moins de 10 jours avant leur décision qui a conduit à mon départ lors du Grand Prix de Belgique. », a conclu Otmar Szafnauer.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Otmar Szafnauer

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut