Jean-Karl Vernay se livre sur son aventure avec Isotta Fraschini

WEC. L'un des trois pilotes d'Isotta Fraschini, Jean-Karl Vernay, s'est livré auprès de MotorsInside sur sa première épreuve, aux 1812 kilomètres du Qatar, samedi dernier. Sans oublier son amour de l'endurance, des amis, et des 24 Heures du Mans.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Jean-Karl Vernay se sent comme un coq en pâte au sein d'Isotta Fraschini, qu'il a rejoint dès la naissance du projet.
© WEC / Jean-Karl Vernay se sent comme un coq en pâte au sein d'Isotta Fraschini, qu'il a rejoint dès la naissance du projet.

Les 1812 kilomètres du Qatar ont enfin mis aux prises les neuf constructeurs de la catégorie Hypercar, pour un somptueux spectacle de belles mécaniques.

Motors Inside sans pub ?

Parmi les grosses usines, Isotta Fraschini faisait office de petit poucet, un peu à la manière de la sympathique Glickenhaus jusqu'à l'an dernier. Vu de l'extérieur, la course de la N°11 du team Duqueine aurait pu faire penser à un chemin de croix : une panne avant le départ et une course parcourue à sa moitié.

Et pourtant, le natif de Villeurbane, Jean-Karl Vernay, un des grands artisans du développement de la LMH italienne, a trouvé de bonnes choses à retenir, malgré d'évidents soucis de jeunesse de la Tipo 6 LMH.

« Je dirais que la course s'est bien passée, car on a démontré qu'on avait du potentiel, doublé d'un bon rythme de course. Il est clair que la BoP nous obligeait à nous adapter et elle ne nous a pas été favorable. »

Quant aux problèmes rencontrés, « on a eu pas mal de difficultés à mettre la voiture en conformité avec les normes FIA, notamment durant le Prologue. Même s'il nous en manque un peu sur la performance, on peut être satisfaits du travail qui a été réalisé : le rythme était similaire aux Alpine et à la Lamborghini. On a encore beaucoup de travail devant nous. »

Un développement très intense

Comme dit précédemment, Jean-Karl Vernay a été l'une des pièces maîtresses du projet Isotta Fraschini, le constructeur transalpin souhaitant renaître de ses cendres via la compétition.

Beaucoup de roulages ont été effectués, notamment à Monza et Imola, durant l'année 2023. Et, d'après le Rhodanien, « tout s'est très bien passé et il a fallu nous adapter à une voiture très complexe, notamment avec le système hybride. Mais la chance qu'on a eu, c'est d'avoir pu effectuer plus de 12 000 kilomètres en tout ! » Même si les tests type endurance ont pu manquer à la marque italienne.

Bien sûr, courir en championnat du monde est une chance exceptionnelle, surtout en cette période d'âge d'or nouveau de l'endurance. Mais pour tout pilote qui se respecte dans cette discipline, seule une chose compte plus que les autres : Le Mans !

Le centenaire des 24 Heures du Mans, l'an passé, avait été absolument dingue, avec cinq constructeurs capables de se battre pour la victoire et un duel de légende entre Toyota et Ferrari. Le plateau encore plus conséquent cette année est source d'excitation pour Jean-Karl Vernay.

« Cette année, c'est la première fois qu'on verra autant de constructeurs engagés ! Forcément, Isotta Fraschini me permet de participer à cette grande fête. » En sachant que le Français y avait participé en 2013 et avait remporté le classement des GTE-Am, avec la Porsche N°76 de l'IMSA Performance Matmut.

« Cette année, ce sera bien plus dur de reproduire l'exploit » rit-il ensuite. « Mais on a le potentiel pour bien figurer, malgré une grosse concurrence, qui dispose de plus de moyens que nous. On se prépare pour ça. »

Cette nouvelle édition du Mans sera bien entendu partagée avec son ami de toujours : Kévin Estre, vainqueur de la manche d'ouverture à Losail. Une amitié d'une profonde sincérité, qui n'a jamais eu besoin du feu des projecteurs pour rester intacte. Même dans un contexte aussi concurrentiel et riches en gros enjeux.

« Kevin et moi avons grandi au même endroit, proche de Lyon, j'ai été le témoin de son mariage, sa maman est la marraine de ma sœur...c'est un fantastique pilote en plus d'être un ami et c'est génial de courir ensemble cette année, en plus de mes anciens camarades de jeu en formules de promotion. » Touchant !

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut