> > > > Whitmarsh inquiet du rythme de McLaren

Whitmarsh inquiet du rythme de McLaren

Suite à la première journée d’essais du premier Grand Prix de la saison en Australie, certains enseignements peuvent déjà être tirés des performances des écuries. Il apparaît clairement que McLaren se trouve loin des meilleurs temps. Son directeur sportif, Martin Whitmarsh est même plutôt inquiet…

© McLaren - Whitmarsh est inquiet des performances de la MP4-28© McLaren - Whitmarsh est inquiet des performances de la MP4-28

Au soir (ce matin en France) de la première journée d’essais du Grand Prix d’Australie à Melbourne, les premiers bilans commencent à fait état des forces en puissance. Plusieurs éléments sont à noter et, parmi eux, la relative contre performance des hommes de McLaren. Jenson Button n’a pas pu faire mieux qu’une neuvième place, et son nouvel équipier Sergio Pérez a été encore plus en retrait.

Martin Whitmarsh, le directeur sportif des hommes de Woking est inquiet du rythme de ses monoplaces : « Je pense que nous devrions être préoccupés par notre rythme. Cela a été une journée très difficile pour nous aujourd’hui. Nous manquons d’adhérence et de consistance et notre monoplace souffre d’un sous-virage important. »

Ceci dit, le Britannique reste tout de même confiant, et pense que des progrès ne vont pas tarder à arriver : « Comme je le disais il y a quelques semaines, notre voiture est complexe. Peut-être que nous n'avons pas encore trouvé comment exploiter au mieux son potentiel, mais nous savons que le potentiel est là. Nous sommes encore en apprentissage, et il nous reste beaucoup de choses à apprendre de cette monoplace. »

Le championnat risque donc d’être long pour McLaren, qui semble déjà avoir tiré un trait sur une possible victoire ce week-end : « De toute manière, on ne gagne pas le championnat du monde à la première course de l’année. On gagne le championnat du monde en gérant un développement progressif de notre voiture, du premier départ en Australie en mars, tout au long de son parcours de développement jusqu'au Brésil en novembre. »

Les deux pilotes partagent l’avis de leur directeur, en premier lieu Jenson Button : « Clairement, nous ne sommes pas aussi rapides que ce que nous aimerions. Nous devons maintenant travailler dur pour trouver pourquoi notre voiture est comme ça, particulièrement en termes de comportement et d'appuis. »

Sergio Pérez, bien que déçu, appuie lui aussi les dires de Whitmarsh : « Il est important de se souvenir que le Grand Prix d'Australie est seulement la première course de la saison et qu'il y a encore du chemin à parcourir. Nous savions avant de venir ici que nous ne serions pas aussi rapides que d'autres équipes mais notre objectif est toujours de marquer le plus de points possible. »


McLaren, et Melbourne Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.