Force India et McLaren souhaitent une enquête sur le partenariat technique entre Ferrari et Haas

Force India et McLaren souhaitent une enquête sur le partenariat technique entre Ferrari et Haas

Les dirigeants de Force India et McLaren, Otmar Szafnauer et Zak Brown estime que la FIA devrait enquêter sur la conformité du partenariat technique entre Haas et Ferrari avec le règlement en vigueur en Formule 1.  Icon For Chat#6  3

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Haas F1 Team - La forme affichée par Haas interroge la concurrence
© Haas F1 Team - La forme affichée par Haas interroge la concurrence
Les deux équipes indépendantes Force India et McLaren sont sceptiques concernant les performances des deux Haas ce week-end lors du Grand Prix d’Australie.

Lors du premier Grand Prix de la saison qui s’est déroulé ce week-end, les deux monoplaces de l’écurie américaine sont parvenues à verrouiller la troisième ligne, après l’application de la pénalité de Daniel Ricciardo sur sa Red Bull. Malheureusement, l’écurie possédée par Gene Haas n’a pas pu convertir ce beau résultat en qualifications lors de la course, à cause de deux erreurs consécutives lors des arrêts au stand.

Cette performance a interloqué certains des concurrents de l’équipe, qui s’interrogent sur la conformité avec le règlement technique du partenariat qu’entretient Haas avec Ferrari mais aussi avec Dallara. En effet, Ferrari fournit à Haas toutes les pièces qui ne nécessitent pas d’être développées par chaque écurie, à savoir la boîte de vitesses, les suspensions, l’hydraulique ainsi que le moteur. De son côté, la société Italienne Dallara participe grandement au développement du châssis tout en bénéficiant de la soufflerie Ferrari

Le règlement est clair sur ce point, il est strictement interdit à deux écuries de partager des informations sur des pièces que les équipes sont obligées de fabriquer elles-mêmes. De plus, deux équipes n’ont pas le droit de se partager du personnel pour œuvrer sur des projets communs.

Otmar Szafnauer, directeur exécutif de l’écurie Force India, se montre sceptique sur le gain de performance soudain de Haas : « Je ne sais pas comment ils font, c'est magique. Cela n'a jamais été fait en Formule 1. »

Avant d’ajouter : « Je ne sais pas comment il peut être considéré comme juste que quelqu'un qui est dans ce sport depuis quelques années avec peu ressources puisse produire une voiture comme celle-ci. Est-ce que cela est arrivé par magie ? Si c'est le cas, je veux la baguette qui va avec. »

Il souhaite ainsi que des investigations plus poussées soient effectuées par la FIA : « Toutes les propriétés aérodynamiques doivent être les vôtres. Si ce n'est pas le cas, je ne sais pas comment vous pouvez l’affirmer sans qu’une enquête ne soit ouverte là-dessus. »

Selon lui une inspection technique classique ne permet pas de tout savoir : « L'inspection technique ne fait que démontrer d’une monoplace qu'elle est dans le cadre du règlement. Mais est-ce que cela prouve que c’est votre idée et pas celle de quelqu'un d'autre ? C'est la vraie question. Et je n’en connais pas la réponse. »

Le pilote de l’écurie Haas Romain Grosjean a d’ailleurs reconnu ce week-end que la configuration des suspensions avant de Ferrari dictait en grande partie la conception aérodynamique du reste de la voiture.

Du côté de McLaren et de son directeur exécutif Zak Brown, la question est aussi posée. Lorsqu’on demande à l’Américain s’il pense que Haas contrevenait aux règles il répond : « Je n'ai aucune preuve. Nous savons tous qu'ils ont une alliance très étroite avec Ferrari et je pense que nous devons juste nous assurer que celle-ci n’est pas trop étroite. »

Brown suggère que ce partenariat pourrait consister à recycler des pièces de la Ferrari de la saison précédente sur la monoplace 2018 de Haas : « Il pourrait y avoir de l'influence, il y a certainement des pièces de la voiture qui ressemblent beaucoup à celle utilisée sur la Ferrari de l’an dernier. Mais c'est aux ingénieurs et à la FIA d'y regarder de plus près. »

Les deux patrons d’écurie affirment que plusieurs autres équipes souhaiteraient que la FIA clarifie la situation en ouvrant une enquête.
Partager cet article

Haas F1 Team

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  3 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 28 Mar. 2018, 20:16

    Où est le problème ? Si la Haas était la copie conforme de la Ferrari 2018, il y aurait de quoi s'interroger mais il s'agirait de la version de l'an passé qui a été photographiée sous toutes ses coutures au fil de la saison. Si copier était interdit, cela se saurait comme on sait aussi que toute copie d'un ancien modèle est par définition en retard. Une anecdote qui remonte aux années 60. Un constructeur italien de F3, de Sanctis, se vit reprocher que sa monoplace était une copie de la Brahbam qui régnait alors sur la discipline. Avec beaucoup d'humour, il répondit :" je n'allais tout de même pas copier la Cooper !" A la même époque, Alpine se lança en F3. Eh bien, carrosserie et moteur mis à part, le châssis était un Brahbam. J'ai retrouvé il y a peu dans mes archives un article qui parlait de Brahbalpine...


    Icon For Contact#1
    Claude, 29 Mar. 2018, 18:02

    Et Alonso qui termine 5eme ce n'est pas un miracle avec un nouveau motoriste...


    Icon For Contact#1
    freddy, 29 Mar. 2018, 20:15

    non c est pas un miracle haas était hors course et c est Fernando il mérite largement cette place


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon