Stroll : La longue descente aux enfers

F1. Motors Inside vous propose un retour sur la course difficile rencontrée par Lance Stroll sur le Grand Prix de Turquie. En s'élançant depuis la pole position, il finit finalement neuvième

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© Racing Point- Une course en demi teinte pour Lance Stroll /

La journée ne pouvait pas mieux démarrer pour Lance Stroll, qualifié en pole position ce samedi, le Canadien s'élançait de la première place sur la grille ce dimanche en Turquie.

Motors Inside sans pub ?

Un début de course solide avec les pneus pluies

Malgré un départ du côté humide de la piste, le pilote Racing Point vire en tête au premier virage. Il creuse même un écart de plus de 10 secondes sur son coéquipier Sergio Perez en seconde position.

Avec l'avance confortable, Stroll, solide leader, décide de renter aux stands.

Premier arrêt au stand, le début de la fin


Après 9 tours, il rentre aux stands et chausse des pneus intermédiaires. Ses ennuis commencent ! Ses pneus surchauffent et s'usent rapidement. Du grainage (graining en Anglais) apparait sur ses pneumatiques. Son équipe hésitait à le faire rentrer puisqu'il est resté en piste 27 tours.

Son coéquipier se rapprochant dangereusement, les stratèges de chez Racing point décidèrent de le faire rentrer une seconde fois aux stands pour chausser à nouveau des intermédiaires. La piste étant trop humide pour monter des pneus slicks, l'équipe pensait faire une bonne opération. A contrario, Perez et Hamilton sont restés sur une stratégie à un seul arrêt.

Le second arrêt, la descente aux enfers

En ressortant des stands au 36ème tour avec une nouvelle monture d'intermédiaires, la descente aux enfers commença pour Stroll. Le graining est réapparu sur ses pneus de façon plus conséquente à mesure que la piste s'asséchait. Impuissant fasse à ses concurrents, il a vu Sebastian Vettel, Charles Leclerc, Carlos Sainz, Max Verstappen, Alexander Albon puis Lando Norris le dépasser sans pouvoir lutter. Cette lente agonie s'est terminée à la neuvième place pour un pilote qui jouait la victoire en début de Grand Prix.

Le Canadien, qui a remporté sa première pole position ce samedi en qualification, est sorti déçu de sa voiture. Il a donné son ressenti en interview :
« Je ne pouvais pas attaquer pour gagner des places. Avec le recul, peut-être que rester en piste [au lieu de faire le second arrêt] aurait permis aux pneus de se nettoyer, mais c'est facile à dire maintenant. Obtenir la pole hier a été une belle réussite, mais les points sont marqués le dimanche. C'était amusant de mener autant de tours, mais nous n'avons pas assez mené ! Bien que je sois frustré aujourd'hui, Checo [son coéquipier Sergio Perez] a marqué des points précieux et nous allons nous concentrer sur les dernières courses. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Grand Prix de Turquie

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut