Bottas : « mais p***, pourquoi personne ne m'écoute ? »

La frustration semble gagner Valtteri Bottas, qui n'a pas caché qu'il n'était pas content de la stratégie adoptée par son équipe. Un coup de sang rare de la part du Finlandais.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
La tête des mauvais jours pour Valtteri Bottas au Castellet
© Mercedes / La tête des mauvais jours pour Valtteri Bottas au Castellet
Dire que le début de saison de Valtteri Bottas n'est pas satisfaisant est un doux euphémisme. Le Finlandais n'a pas encore signé la moindre victoire mais surtout n'a jamais été en position pour y prétendre. Il y a quinze jours, il avait de nouveau été transparent et avait terminé en dehors des points à la régulière. Cela constituait son troisième résultat vierge après ses abandons d'Imola (accrochage avec George Russell) et de Monaco (souci lors de son arrêt aux stands).

Ce week-end, sur le circuit du Paul Ricard, le Finlandais n'est pas parvenu à monter sur le podium alors qu'il s'élançait troisième sur la grille. Il a ainsi longtemps occupé cette place, avant de devoir s'incliner face au retour de Sergio Perez en fin de course.

Cependant, le Finlandais estime qu'il n'a pas été aidé par la stratégie de son équipe alors qu'il était convaincu de la supériorité d'une course à deux arrêts. Il a alors fait une rare sortie médiatique à la radio :
Mais p***, pourquoi ne m'écoute quand je dis que ça va être une course à deux arrêts ? P** de merde !
On ne connaissait que très peu ce visage frustré et agacé du second pilote Mercedes.

Au micro de Sky Sports F1, il a persévéré dans cette voie, estimant qu'il était dans son bon droit : « Je pense que la stratégie gagnante était à deux arrêts. C'est facile de le dire après mais c'est ainsi. En tant qu'équipe, nous nous sommes trop concentrés sur un seul arrêt en pensant qu'il s'agissait de la meilleure stratégie mais ce n'était pas le cas. »

Il n'a ainsi pu que constater que le retour de Sergio Perez, qui était parvenu à étendre son premier relais et qui bénéficiait donc de gommes fraiches en fin de course : « Je n'avais plus de train avant dans les 10-15 derniers tours. J'essayais simplement de ramener la voiture à la maison. Le dernier relais n'a pas été drôle. »

Aussi intéressant est de constater la réaction de Toto Wolff au micro de Canal+ lorsqu'il fut interrogé sur le sujet : « Enfin, il s'exprime ! C'est une bonne chose qu'il s'énerve, qu'il montre qu'il est frustré. »

A voir ce qu'il en sera dans les semaines à venir et si l'habile communiquant autrichien n'attend simplement pas de retrouver son protégé entre quatre yeux pour lui faire savoir le vrai fond de sa pensée.
Partager

Grand Prix de France

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top