Grand Prix d'Autriche - Le Grand Prix des pénalités

Ce week-end, sur le Red Bull Ring, les pilotes ont fait preuve d’indiscipline. Au terme de la course, pas moins de 13 pilotes ont été impliqués dans une enquête des commissaires ou ont écopé d’une pénalité.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Les commissaires ont distribué beaucoup de sanctions
© McLaren / Les commissaires ont distribué beaucoup de sanctions
La liste est longue ! Antonio Giovinazzi, Lando Norris, Yuki Tsunoda, Sergio Perez, Lance Stroll, Carlos Sainz, Charles Leclerc, Pierre Gasly, Daniel Ricciardo, George Russell, Nicholas Latifi, Nikita Mazepin et Kimi Raïkkönen. Tous ces pilotes ont été impliqué au moins une fois dans une enquête des commissaires pour leur comportement en piste. Seulement 5 n’ont pas reçu de pénalité.

5 secondes par 5 secondes



Dès le restart, une enquête a été ouverte à l’encontre d’Antonio Giovinazzi. Soupçonné d’avoir dépassé un de ses camarades sous régime de voiture de sécurité, le pilote Alfa Roméo a été reconnu coupable et s’est vu infliger une pénalité de 5 secondes.

Quelques tours plus tard, Lando Norris a lui aussi écopé d’une pénalité. Le Britannique a envoyé Sergio Perez faire un tour dans les graviers après une défense (trop) musclée sur le Mexicain au virage 4. Le pilote McLaren a reçu 5 secondes de pénalité.

À deux reprises, Yuki Tsunoda a franchi la ligne blanche à l’entrée des stands. Le Japonais a donc été sanctionné à deux reprises par Derek Warwick et son équipe. Le pilote nippon a reçu au total 10 secondes de malus (2 fois 5 secondes).

Déjà impliqué dans un incident avec Lando Norris en début de course, Sergio Perez a lui aussi fait preuve d’indiscipline. En bataille avec Charles Leclerc, le pilote Red Bull a été trop agressif dans sa défense et a envoyé, à deux reprises, le Monégasque dans les graviers. Pour son comportement antisportif, Perez a lui aussi écopé de deux pénalités de 5 secondes.

Surpris en excès de vitesse dans la voix des stands, Lance Stroll a lui aussi écopé d’une pénalité de 5 secondes.

Une fin de course tendue



En fin de course, Sebastian Vettel et Kimi Raïkkönen se sont accrochés, obligeant l’Allemand à abandonner à quelques virages de l’arrivée. Une enquête a été ouverte par les commissaires pour analyser la situation. Le Finlandais a été reconnu comme responsable de l’accrochage, comme l’explique les commissaires : « En sortant du virage 5, Räikkönen a fermé la porte à Vettel, ce qui a causé une collision faisant sortir les deux voitures de la piste ». Le pilote Alfa Roméo a écopé d’un drive through, mais a été converti en une pénalité de 20 secondes, du fait de la fin de la course.

À la suite de l’accrochage entre les deux anciens coéquipiers chez Ferrari, les commissaires de pistes ont sorti des drapeaux jaunes. Cependant, ces derniers n’ont pas été respecté par 8 pilotes qui ont été convoques à la direction de course. Six pilotes ont été épargnés car « Les commissaires ont accepté le fait que le pilote avait agi de façon appropriée dans les secteurs sous double drapeau jaune. », comme l’explique le communiqué des commissaires.

Nikita Mazepin et Nicholas Latifi n’ont pas eu la même chance et ont écopé d’un stop and go. À l’image de la sanction de Kimi Räikkönen, cette dernière a été convertie en 30 secondes de malus. Les deux pilotes n’ont pas suffisamment ralenti dans la zone concernées, comme le détaille le communiqué des commissaires : « Les commissaires ont analysé la télémétrie du pilote concerné qui n'a pas suffisamment ralenti pour le secteur sous double drapeau jaune. »
Partager

Grand Prix d'Autriche

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top