Vettel milite pour une F1 plus écologique et responsable

Le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, a jugé que la F1 ne se préoccupait pas assez de l'écologie qualifiant la règlementation actuelle d'inutile.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Une F1 aussi verte que son Aston Martin ne serait pas déplaisant pour Sebastian Vettel.
© Aston Martin / Une F1 aussi verte que son Aston Martin ne serait pas déplaisant pour Sebastian Vettel.
En 2014, lorsque la F1 a introduit les tout nouveaux moteurs hybrides, Sebastian Vettel avait largement montré son mécontentement en déclarant que les monoplaces de l'époque émettait, littéralement, « un bruit de merde » ajoutant qu'il avait l'impression de piloter un aspirateur. « La Formule 1 a perdu toute sa magie sans son bruit » avait-il conclu. En clair, l'allemand regrettait amèrement la disparition des moteurs atmosphériques qui émettait deux fois plus de son que leurs homologues hybrides.

Sept ans plus tard, la donne semble avoir bien changé pour l'actuel pilote Aston Martin. Il estime à présent que la feuille de route actuelle de la F1, pour des moteurs plus verts et des carburants plus durables, n'est pas aussi agressive qu'elle devrait l'être. Vettel pense que l'avenir de la catégorie reine du sport automobile sera en danger si elle n'évolue pas aussi vite que le monde en général. « Je pense que nous vivons à une époque où nous avons les innovations et la possibilité de rendre la F1 plus verte sans perdre le spectacle, la vitesse, le challenge ou la passion que ce sport nous procure » a-t-il déclaré pour Autosport. « Je trouve que la règlementation actuelle est très excitante, les moteurs sont super efficaces mais ils sont inutiles. Ce ne seront pas les types de moteurs que vous allez acheter pour votre nouvelle voiture de route par exemple. On peut donc se demander s’ils sont réellement pertinents. Certaines personnes parlent de l'avenir du sport en termes de règlementation et il serait en effet temps de passer à des changements plus pertinents. C'est une chose vitale pour la F1, dans le cas contraire elle disparaîtra et probablement à juste titre. Nous sommes arrivés à un stade où savons que nous avons fait des erreurs et nous n'avons plus le temps de continuer à faire de telles erreurs ».

La Formule 1 est actuellement en discussion pour définir la nouvelle règlementation moteur de 2025/2026. L'un des objectifs serait de passer à des carburants entièrement durables, comme l'évoquait Vettel. Les dirigeants du sport espèrent que la F1 fonctionnera avec un carburant crée en laboratoire à partir de biodéchets mais l'ancien champion Red Bull doute que ce soit la bonne direction à prendre. « Je ne suis un spécialiste dans ce domaine » enchaîne Vettel, « mais je serais plus fan d'un carburant synthétique plutôt que d'un biocarburant. Avec ce dernier, vous avez besoin d'une source de carbone et cela va créer des complications. La Formule 1 doit définitivement trouver le moyen de fabriquer sa propre formule de carburant synthétique dans le futur ».

Très investi envers la cause environnementale, Sebastian Vettel mène peut-être le plus grand combat de sa carrière après celui qui l'a mené à quatre titres mondiaux.
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top