La F1 manquait trop à Magnussen

De retour en Formule 1 cette année, Kevin Magnussen révèle que la course lui manquait, même si sa récente paternité lui a permis de prendre plus de recul.
Logo Mi mini
Rédigé par
Kevin Magnussen est un homme nouveau depuis qu'il est devenu père.
© Haas / Kevin Magnussen est un homme nouveau depuis qu'il est devenu père.
Son retour après un an d'absence a été la grosse surprise de la pause hivernale. Kevin Magnussen est revenu chez Haas, l'écurie qui l'avait débarqué un an plus tôt. Si ce come-back suscitait quelques interrogations, le Danois a très vite conquis son monde en signant une cinquième place dès son premier Grand Prix à Bahreïn.

"K-Mag" a avoué à The Race que son retour avait été facile à décider car la Formule 1 lui manquait beaucoup.

« La course en Formule 1 me manquait tout simplement. Toutes les choses de base d'un pilote de F1 me manquaient - conduire les voitures, se mesurer aux meilleurs pilotes du monde, sur les meilleurs circuits, dans les meilleures équipes. Ce sont les choses qui m'ont vraiment manqué. Et puis je reviens maintenant et c'est comme avoir une nouvelle paire d'yeux. » explique le pilote Haas.

Parti pendant un an aux Etats-Unis se lancer en Endurance, Magnussen est également devenu papa, ce qui a l'a aidé à passer outre sa déception de quitter la catégorie reine.

« [La naissance de sa fille Laura] signifiait simplement que j'avais en quelque sorte oublié la Formule 1. Ce n'est pas comme s'il y avait un vide ou quoi que ce soit. J'étais tellement rempli de bonheur et de joie par quelque chose de nouveau. Donc j'ai en quelque sorte oublié de regarder en arrière. » indique l'homme aux 126 départs en F1.

Etre champion du monde, un rêve oublié



Maintenant qu'il est de retour dans les paddocks de Formule 1, Magnussen prend moins les choses à cœur que lors de son premier passage, où son côté agressif ne lui avait pas fait que des amis en piste.

« La Formule 1 n'est plus aussi importante pour moi. C'est très important, mais c'est tellement plus facile d'en profiter parce que ce n'est pas si important par rapport à ce que c'était. C'était trop, trop lourd dans ma vie avant. Maintenant, c'est plus équilibré. J'ai l'impression que je peux conduire plus naturellement, plus librement, dans ma tête, parce que ma vie a enlevé un peu de poids au sens de la Formule 1. » explique le Danois.

Du haut de ses 29 ans, Magnussen semble être devenu un pilote plus mature et plus apaisé, ce qui lui réussit en piste puisqu'il domine outrageusement son jeune coéquipier Mick Schumacher. Il est entré dans les points à trois reprises pour compter 11 unités au classement, contre zéro pour Schumacher.

Au volant d'une Haas qui semble bien plus en difficulté qu'en début de saison, Magnussen réalise de beaux résultats. Mais à 29 ans, il est conscient que le pic de sa carrière est sans doute derrière lui et qu'il ne réalisera sûrement jamais son rêve de devenir le premier Danois champion du monde de Formule 1.

« J'adorerais être champion du monde. Qui ne le voudrait pas ? Je porte ce rêve que j'ai depuis que je suis tout petit. Mais j'ai un peu laissé tomber ce rêve l'année dernière. Et c'était assez facile de passer à autre chose. » relève Magnussen avec sagesse, déjà plus qu'heureux d'être revenu en Formule 1, alors que son histoire avec le sport semblait terminée.

Dernières actus sur Magnussen

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut