Grand Prix d'Italie - Max Verstappen glane sa 5e victoire consécutive sur une fin de course décevante

Le pilote hollandais Max Verstappen n'a pas démérité sa victoire à Monza, sur les terres de Ferrari, malgré une fin de Grand Prix sous intervention de la voiture de sécurité. Leclerc termine sur le podium pour Ferrari, devant les tifosis.
Logo Mi mini
Rédigé par
Leclerc salue Verstappen à l'arrivée du Grand Prix d'Italie
© Motors Inside - Romain Mathon / Leclerc salue Verstappen à l'arrivée du Grand Prix d'Italie
Et de cinq. Personne ne semble arrêter Max Verstappen qui semble jouer dans une autre catégorie, pas même une fin de course pour le moins confuse, derrière la voiture de sécurité.

Le début de la course



Alors que le pilote hollandais s'était élancé de la 7e position après avoir écopé d'une pénalité, il a très vite remonté son retard dès le départ du Grand Prix d'Italie. Grâce à un très bon départ, Max Verstappen a ainsi gagné trois positions dès les débuts du premier tour, puis en grappille une quatrième en dépassant Ricciardo sans encombre.

Charles Leclerc effectuait de son côté un bon départ également, tandis que George Russell, juste derrière, sortait des limites du circuit, sans conséquences.

On notera par contre le démarrage raté de Lando Norris, en 3e position, qui se retrouve pratiquement bloqué sur la ligne de départ. Une erreur dont profite son coéquipier, qui gagne une position.

Le champion du monde en titre donne pour sa part le rythme et enchaîne les tours plus rapides. Après avoir passé Ricciardo, il se met à la chasse de Russell et le passe facilement au 5e tour, en bout de ligne droite. Sa dernière cible se nomme Charles Leclerc, et il ne fera pas long feu, alors qu'une stratégie différente pour Ferrari et Red Bull - deux arrêts pour les premiers, un seul pour Verstappen - nous prive d'un duel roue contre roue entre les deux pilotes

La Scuderia ne pourra cette fois rien se rapprocher - l'écurie autrichienne était tout simplement trop forte, dans une autre catégorie. On notera uniquement une petite frayeur pour Sergio Pérez, dont le disque de frein du pneu avant droit était en feu après un arrêt au stand, sans graves conséquences. C’est d’ailleurs le Mexicain, 6e, qui signera le meilleur tour en course. Red Bull aura donc bien gâché la fête des supporters italiens, alors que la Scuderia célèbrait ce week-end les 75 ans du mythique constructeur automobile et les 100 ans du circuit de Monza.

La remontada de Carlos Sainz



Parti du fond de la grille (18e) en raison de pénalités suite à un changement de moteur, Carlos Sainz remonte rapidement une bonne partie du plateau. L'Espagnol se place déjà en 10e position au 6e tour, puis dépasse Nyck de Vries au 9e tour, malgré les bonnes performances du Hollandais pour son premier Grand Prix de F1. Carlos Sainz se met ensuite à la poursuite de Fernando Alonso, le passe facilement à l'aide du DRS au 7e tour puis dépasse Lando Norris et Pierre Gasly. Il est ainsi en 5e position au 12e tour de piste. Le tour suivant, il passe Ricciardo, pris en sandwich entre les deux Ferrari, et se hisse à la quatrième place, sa position finale.

Une belle revanche après les couacs successifs de la semaine dernière, notamment un arrêt au stand complètement raté et une sanction de cinq secondes après avoir coupé la trajectoire dans la pitlane. L'Espagnol espérait même pouvoir dépasser Russell et se retrouver sur le podium grâce à un bon rythme en fin de course, mais c'était sans compter sur une voiture de sécurité déployée dans les derniers tours.

Lewis Hamilton n'a pas non plus démérité, le pilote Mercedes terminant à la cinquième place alors qu'il était parti de la 19e position.

Un Nyck de Vries impressionnant



Malgré un drapeau noir et blanc pour avoir enfreint les limites du circuit, Nyck de Vries pourra être (plus que) satisfait de son premier Grand Prix de Formule 1. Le Hollandais a tenu bon pendant toute la course et a terminé en 9e position, glanant ses premiers points et perdant à peine une place… Tandis que son coéquipier titulaire Nicholas Latifi, bien habitué à la Williams, se classera hors des points, loin derrière à la 15e place.

Cerise sur le gâteau, Nyck de Vries glanera aussi le titre de Pilote du jour. Il aura décidément frappé fort, de bon augure pour espérer un siège dans la catégorie reine l’an prochain.



Fin de course décevante



Après un abandon de Sebastian Vettel au 12e tour, qui provoque une safety car virtuelle, et de Fernando Alonso au tour 32 suivi par Lance Stroll au tour 41, mais dans les stands pour ces derniers, c’est Daniel Ricciardo qui doit s’arrêter pour défaillance moteur au tour 47. La FIA sort le drapeau jaune mais tarde quelques secondes avant d’ordonner la sortie de la safety car, comme ce fut le cas pour les précédents Grands Prix. De nombreux pilotes en profitent pour changer de gommes, dont Verstappen, Sainz, Russell, Norris et Leclerc. Des tentatives qui s’avèrent vaines, puisque la voiture de sécurité s’éternise en attendant la sortie de la grue pour dégager la McLaren.

La course se terminera donc finalement sous safety car, une conclusion bien décevante après un Grand Prix plutôt passionnant jusque-là. Charles Leclerc et Mattias Binotto font grise mine, tout comme les milliers de tifosi présents à Monza. Ou n’est-ce qu’une piètre excuse pour justifier un manque cruel de rythme des Ferrari face aux Red Bull ? On vous laisse juge…

PiloteEquipeTempsEcartTours
1VerstappenRed Bull Racing1:20:27.511
2LeclercScuderia Ferrari+2.446
3RussellMercedes-AMG Petronas Motorsport+3.405
4SainzScuderia Ferrari+5.061
5HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport+5.380
6PerezRed Bull Racing+6.091
7NorrisMcLaren F1 Team+6.207
8GaslyScuderia AlphaTauri Honda+6.396
9De VriesWilliams Racing+7.122
10ZhouAlfa Romeo Racing ORLEN+7.910
11OconAlpine F1 Team+8.323
12SchumacherHaas F1 Team+8.549
13BottasAlfa Romeo Racing ORLEN+1 tour
14TsunodaScuderia AlphaTauri Honda+1 tour
15LatifiWilliams Racing+1 tour
16MagnussenHaas F1 Team+1 tour
17RicciardoMcLaren F1 Team+DNF
18StrollCognizant Aston Martin Racing+DNF
19AlonsoAlpine F1 Team+DNF
20VettelCognizant Aston Martin Racing+DNF


Les photos du Grand Prix d'Italie de F1 2022



300_1-sunday-monza.jpg.jpg300_1019346033-LAT-20220911-GP2216_120727177A1646-659.jpg300_1019346434-LAT-20220911-GP2216_073047_ONZ3767-497.jpg300_1019346436-LAT-20220911-GP2216_073129_ONY3899-929.jpg300_1019346448-LAT-20220911-GP2216_132319177A3385-697.jpgComplément

Fond circuit
GP Italie
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 9 sep.
Samedi 10 sep.
16h - 17h
Dimanche 11 sep.
15h - 17h

Dernières actus sur Grand Prix d'Italie

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut