George Russell inquiet des pneus sans couvertures chauffantes

F1. Alors que plusieurs tests de ces nouveaux pneus ont déjà été effectués, George Russell interpelle sur ces gommes qui pourraient occasionner de nombreux dangers.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
George Russell est inquiet et mécontent des pneus sans couvertures chauffantes.
© Mercedes / George Russell est inquiet et mécontent des pneus sans couvertures chauffantes.

Pirelli a fait savoir il y a maintenant plusieurs mois son souhait d'introduire de nouveaux pneus en 2024, sans couvertures chauffantes. Ces dernières, introduites dans les années 1980, permettent aux pilotes d'avoir des pneus plus faciles à chauffer quand ils sortaient des stands et dans le tour qui suit. Ils permettent un peu plus de sécurité également, et d'ailleurs, c'est sur ce point que George Russell est en désaccord avec ces nouveaux pneus.

Motors Inside sans pub ?

Selon Russell, ces pneus ne sont pas crédibles

« Pour être tout à fait honnête, je ne pense pas que nous soyons encore en mesure d'utiliser ces pneus dans un scénario de course », a déclaré le pilote Mercedes. Selon ce dernier, ils représenteraient un trop gros risque d'accident pour les pilotes, et même plus simplement, ils amèneraient du danger sur le circuit.

« Je serais très inquiet pour tous les mécaniciens dans la voie des stands lors d'un arrêt aux stands, je serais très inquiet pour le tour de sortie dans des conditions froides. Il y aura des accidents, je n'en doute pas. » Le président de l'association des pilotes est totalement contre la mise en place de ces pneus sans couvertures chauffantes pour 2024. Ce serait amener du danger de manière inutile pour le Britannique.

George Russell n'en finit pas et vient même à critiquer tous les efforts qui sont mis dans l'élaboration de ces pneus. « Et je pense qu'il y a beaucoup de travail, de dépenses, de développement dans ces pneus. J'ai l'impression qu'ils pourraient être utilisés à d'autres fins », a expliqué le pilote. Le pilote numéro 63 est un pilote engagé, notamment en matière de sécurité, et cette prise de position n'est pas étonnante de sa part.

Il n'est pas seul

Charles Leclerc, après avoir testé ces pneus à Barcelone, avait également fait part de ses questionnements et inquiétudes. Bien qu'il ne les avait pas testés en conditions froides, ce que dénonce George Russell, le Monégasque ne semblait pas rassuré. « À des températures plus basses, je ne sais pas. Je n'ai pas testé ces pneus à des températures plus basses et c'est là qu'il y a un gros point d'interrogation. Il est donc très difficile de dire si je serai heureux d'y aller. J'aimerais peut-être tester ces pneus dans différentes conditions et voir ensuite s'ils sont adaptés à la course dans toutes les conditions » avait-il annoncé.

Des tests sont encore prévus, ils nous donneront de meilleures précisions sur ces pneus supposés entrer en vigueur dès la saison prochaine.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut