Magny-Cours candidat pour un retour de la Formule 1 en France

F1. Depuis plusieurs jours, les espoirs de revoir la F1 en France sont grandissants. Si la discipline était liée au circuit Paul-Ricard ces dernières années, elle pourrait revenir à Magny-Cours, terre de la F1 en France pendant de nombreuses années. Le maire de Nevers se porte candidat.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Un Grand Prix de France en alternance ?
© Motors Inside - Morgan Parmentier / Un Grand Prix de France en alternance ?

Circuit Paul-Ricard ? Nevers-Magny-Cours ? Ou les deux ? Alors que la France n'est plus hôte d'un Grand Prix de Formule 1 depuis 2022, le pays est demandeur pour retrouver les monoplaces sur son territoire. Emmanuel Macron, le président de la République, a confié au maire de Nice, Christian Estrosi, le dossier.

Motors Inside sans pub ?

La Ville de Nice pourrait être candidate pour le retour de la F1 en France, tout comme le circuit Paul-Ricard situé à quelques kilomètres de la Côte-d'Azur. Mais, un nouvel acteur a fait son apparition, ce mardi 18 juillet. Le maire de Nevers, Denis Thuriot a fait part de son intérêt.

Une conversation ministérielle

L'édile peut compter sur un circuit homologué pour l'accueil de la F1 et de l'expérience du tracé par le passé. L'organisation du GP de France pourrait alors se faire en alternance. « J'ai discuté avec Renaud Muselier (impliqué dans le GP de France au Castellet avec Christian Estrosi) qui serait d'accord pour que nos deux projets travaillent en alternance, ce qui limiterait pour chacune des régions le coût de l'organisation », détaille Denis Thuriot.

Ce dernier compte parler de son projet au président de la République et à la ministre chargée des Sports, Amélie Oudea-Castera, qui le recevra le 31 août prochain. Pour que le projet soit mené à bien, Stefano Domenicali doit être certain que le gouvernement français soit pleinement investi. Le maire de Nevers pourra compter sur son étiquette politique - la même qu'Emmanuel Macron - pourrait faire pencher la balance en sa faveur.

Des problèmes logistiques

Lors des années où la Formule 1 venait en France à Magny-Cours, le circuit était souvent caricaturé comme étant perdu en pleine campagne. C'est effectivement le cas. Nevers, la ville la plus proche du circuit est situé à plus de 20 minutes du circuit. Cependant, avec à peine 60 000 habitants dans l'agglomération, les hôtels de luxes ou de bons standings pour accueillir les VIP ou le monde de la Formule 1 pendant le Grand Prix n'est pas vraiment légion. La plus grande ville des parages, Bourges, est située à plus d'une heure de voiture en circulation normale. Si le circuit était pourtant apprécié des pilotes, sa localisation rendait compliqué son organisation.

Un manque de bling-bling

Les nouveaux Grand Prix qui accueillent la Formule 1 ont misé sur des atouts de tailles : des casinos, des hôtels de luxe et de l'animation. C'est le cas à Miami, mais aussi à Las Vegas ou encore dans les pays du Golfe. La F1 se veut un divertissement et Magny-Cours semble bien éloigné du concept apprécié actuellement par les organisations de la F1.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut