Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

AlphaTauri ressert ses liens avec Red Bull pour gagner en performance

F1. En difficulté cette saison, AlphaTauri va se rapprocher de Red Bull pour rebondir. L’équipe italienne dément cependant construire un clone de la RB19 pour 2024.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'AlphaTauri 2024 ne sera pas un clone de la RB19
© Motors Inside / L'AlphaTauri 2024 ne sera pas un clone de la RB19

AlphaTauri a tenté de voler de ses propres ailes depuis l'arrivée de la nouvelle règlementation et le retour des monoplaces à effet de sol, malheureusement les résultats ne suivent pas et l’équipe italienne doit revoir ses plans pour rebondir alors qu’elle connait une saison 2023 catastrophique, dernière au classement des constructeurs de F1.

Le bouleversement ne date pas d’aujourd’hui

L’avenir d’AlphaTauri a d’abord paru bien sombre. Peu satisfait des performances sportives et commerciales de sa petite sœur, Red Bull a un temps envisagé l’option de la vente. Désormais exclue, tout comme le déménagement entier de l’usine de Faenza en Angleterre, les dirigeants de l’équipe championne du monde préfèrent bâtir une « nouvelle » AlphaTauri. L’équipe restera ainsi l’entité junior de Red Bull et va resserrer ses liens avec celle-ci.

Si l’usine principale reste en Italie, le département aéro va déménager à Milton Keynes, directement dans l’usine Red Bull. Celle-ci fournira également d’avantage de pièces à la petite Scuderia. Cette coopération fait parler et certaines rumeurs laissent même entendre que l’équipe, dirigée l’an prochain par Laurent Mekies, est en train de développer un clone de la RB19.

Une idée niée par le directeur technique d’AlphaTauri, Jody Egginton, qui affirme que la monoplace 2024 ne copiera pas plus la Red Bull que celle des années précédentes.

« Depuis que nous avons commencé la synergie en 2019, les pièces que nous avons sélectionnées sur la liste des possibilités ont été différentes, et pour l'année prochaine, elles seront encore légèrement différentes, » a-t-il déclaré. « Par rapport à cette année, un peu plus. Par rapport à quelques années précédentes, c'est probablement à peu près la même chose. »

Le règlement permet de piocher dans les pièces des anciennes voitures des autres équipes. Le but est donc de l’exploiter au maximum afin de racheter autant de pièces que possible.

« Alors oui, nous sommes encouragés. Mais il ne s'agit pas vraiment d'être contrôlé. Il est bon de savoir que les gars du siège nous soutiennent et encouragent les deux équipes à maximiser ce qu'elles peuvent faire dans le cadre de la réglementation. »

Pas de décision quant au nouveau châssis

Bien avancée dans la construction de son châssis, on ne sait pas encore à quel point celui-ci sera influencé par la Red Bull. Les pièces de l’équipe autrichienne utilisées par Faenza seront-elles des anciennes ou bien des évolutions ? Aucune décision n’a été prise assure Jody Egginton.

« Le châssis sera sensiblement différent. Mais en termes de changement de concept, nous savons dans quelle direction nous allons. Nous sommes raisonnablement alignés sur la direction prise par les autres équipes. Nous devons simplement réussir à atteindre ces objectifs. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut