Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Grand Prix de Mexico : les Tops/Flops de la rédaction

F1. Le Grand Prix du Mexique a été de nouveau dominé par Max Verstappen. La manche centre-américaine a mis en lumière certains petits exploits, mais aussi beaucoup de ratés. Voici ce qu'en pense la rédaction.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Daniel Ricciardo a fait plaisir à voir sur ce Grand Prix du Mexique.
© MotorsInside/ Alexis Perrin / Daniel Ricciardo a fait plaisir à voir sur ce Grand Prix du Mexique.

Tops

1. Ricciardo n'a rien perdu de son coup de volant !

On se demande ce qu'a bien pu manger l'AlphaTauri numéro 3 au petit déjeuner !

Daniel Ricciardo, de retour de blessure depuis Austin, s'est rappelé aux bons souvenirs de tous en s'adjugeant une magnifique 4e place en qualifications.

Bien entendu, il aurait fallu une folie pour le voir maintenir cette position au côté des Ferrari, de Verstappen et de Lewis Hamilton. Mais tout son weekend a été propre, grâce à une voiture qui a retrouvé beaucoup de rythme. Demandez à Yuki Tsunoda...

L'Australien se révèle être plus que jamais la bonne pioche pour AlphaTauri et se porte sans contestation dans la course à la deuxième Red Bull.

Le contraste est d'autant plus grand avec Sergio Perez que l'ex-pilote Renault et McLaren a battu le Mexicain en qualifications et que celui-ci s'est retrouvé hors course dès le premier virage. La suite du feuilleton promet d'être intéressante...

2. Norris : une belle remontée au goût bizarre

Une élimination dès la Q1, samedi, avec une McLaren qui disposait d'un très bon rythme. La folle remontée de Lando Norris serait en réalité un demi top : quelle idée de se rater à ce point en qualification !

Partir au-delà du Top 15 n'aide pas vraiment quand il s'agit de remonter vers le haut de tableau. Mais les dieux de la F1 sont venus à son secours lorsque l'accident de Kevin Magnussen a provoqué un drapeau rouge.

Et le fait de le voir remonter à coup de dépassements fantastiques a apporté ce qu'il fallait de spectacle dans un Grand Prix franchement pas terrible...

Mais s'il veut remporter sa première victoire en Formule 1, à lui de refaire la même chose... En ne ratant pas ses qualifications !

Et c'est un peu le problème dans cette saison 2023 : ce championnat est composé en grande majorité d'hymne néerlandais ainsi que de pilotes et d'écuries qui prennent un malin plaisir à se saborder quand des grandes choses sont possibles.

3. Hamilton donne des cours à Russell

Depuis que Georges Russell est arrivé chez Mercedes, une grande majorité des observateurs pensaient qu'il allait mettre un coup fatal à la motivation de son septuple champion du monde de coéquipier.

Sur ce Grand Prix du Mexique, la démonstration a été toute autre : même si le rythme sur un tour rapide n'était pas suffisant, la gestion de la course a été tout bonnement impeccable.

La deuxième place de Lewis Hamilton, après avoir usé de son expérience et de ses tripes, est à saluer des deux mains.

Il est vrai que durant sa période d'ultra domination, le Britannique n'avait pas beaucoup à se battre. Mais quand on voit son audace en dépassant Charles Leclerc, quitte à mettre les deux roues dans l'herbe : c'est délicieux !

Flops

1. Perez. Tout simplement

Depuis ses débuts, Sergio Perez a parfois montré de mauvaises facettes. Mais on peut se souvenir de son incroyable saison 2012, au volant de la Sauber, qui aurait même pu lui valoir une victoire en Malaisie.

Faire de si beaux exploits avec des voitures pas faites pour la gagne, cela ne pouvait être que bon signe s'il rejoignait la sacro-sainte Red Bull. Au début ça a marché, puis patatras.

Cette saison, le Mexicain a pêché de trop nombreuses fois et il est méconnaissable depuis Monaco. On le sait, si l'on n'a pas le coup de volant d'un Max Verstappen chez Red Bull, la vie s'annonce très difficile.

Son accrochage avec Charles Leclerc au départ, devant ses fans, démontre qu'il cherche à tout prix à se racheter. Et quand bien même sa place est sauvée en 2024, si l'on en croit Christian Horner, ce genre d'erreur fait que ses jours sont comptés. Surtout quand Daniel Ricciardo le surclasse avec son AlphaTauri.

Tout le monde voulait croire en la bonne étoile de Sergio Perez devant son public. Mais toutes les pensées, même les plus chargées d'espoir du monde, ne sont pas toujours d'un grand secours.

2. Aston Martin : gênant

L'écurie britannique avait fait sensation en début de saison et laisser augurer d'un souffle d'air frais sur une Formule 1 en grand manque de suspense.

En début de saison, on pouvait se dire que leur jour viendrait. À tout le moins pour Fernando Alonso, puisque Lance Stroll n'a pas été une seule fois de la saison dans le coup pour un podium.

Et ce weekend au Mexique, Aston Martin est reparti avec un zéro pointé. Il n'y avait tout simplement pas de rythme, et les deux voitures ont fini par abandonner.

La seule chose que l'on puisse espérer pour eux, c'est que les leçons concernant le développement de la voiture soient tirées pour 2024. Sinon, c'est un long chemin de croix qui les attend.

3. Ferrari sans gnaque au départ

Les deux Ferrari en première ligne : cela augurait d'une course qui, pour changer, serait disputée.

Mais en Formule 1 aujourd'hui, le politiquement correct nous enjoint à ne pas trop jouer des coudes. On n'est pas des sauvages voyons (ironie) !

C'est donc pour cela que, même avec deux voitures en première ligne, on refuse catégoriquement de contenir les adversaires de derrière.

Car si Max Verstappen avait été dans le rôle du poleman, personne ne serait passé. Et il serait temps de s'en inspirer, car voir des portes ouvertes de cette manière n'a strictement plus rien à voir avec les manœuvres héroïques d'autrefois.

La domination de Verstappen peut faire grincer des dents. Mais si on se décide expressément à ne pas lui résister, autant le dire tout de suite.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Mexique

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut