Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Bilan Alfa Roméo en 2023 : Dure fin de vie

F1. L'écurie italienne a terminé la saison à l'avant-dernière place du classement constructeur avec seulement 16 points inscrits. Après une saison 2022 où ils avaient fini 6ème, un espoir s'était ravivé chez Alfa Romeo, pour leur dernière saison sous ce nom. Malheureusement, la dernière saison d'Alfa Romeo sera la pire, à égalité avec celle de 2021.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Bottas et Zhou ont tout de même été conservés pour 2024
© Alfa Romeo / Bottas et Zhou ont tout de même été conservés pour 2024

Ils avaient pourtant bien débuté la nouvelle ère de la réglementation en 2022 avec une 6ème place, terminant ex-aequo avec Aston Martin, à 55 points. Cependant, déjà en 2022, il était possible de remarquer la pente descendante dans laquelle Alfa Romeo était.

On aurait pu croire que l'objectif de la saison 2023 était de maintenir ce niveau, de rester juste sous le top 5 et d'être dans le bon wagon, devant les pires équipes. Il ne faut pas oublier le spectre d'Audi, qui plane sur l'écurie et qui va signer des changements drastiques dans l'organigramme de l'équipe, qui n'a donc plus beaucoup de temps à vivre, tel qu'elle est actuellement.

Fiabilité

Si la performance de la C43 a laissé à désirer cette saison, elle a toutefois montré une fiabilité elle aussi mitigée. Parmi les 7 abandons, le moment le plus marquant de la saison d'Alfa Romeo sera ce double abandon mécanique lors du Grand Prix du Brésil, passé quasiment inaperçu pendant la course.

Durant la saison, différents types de problèmes sont survenus sur les monoplaces italiennes, autant chez Zhou que chez Bottas. L'exemple le plus parlant survient à São Paulo, lorsque Zhou est obligé d'abandonner au tour 22 pour des problèmes liés à son moteur. Pour Bottas, qui sera obligé d'abandonner plus tard, au tour 39, ce sera son système hydraulique qui montrera des défaillances.

À Baku, Zhou sera victime d'un problème de surchauffe, qui le forcera à abandonner au tour 36. Un problème que rencontre Bottas à Singapour, qui est forcé d'abandonner pour surchauffe au tour 51, soit cinq mois plus tard que son coéquipier. Un incident qui prouve que les améliorations apportées tout au long de la saison, n'ont pas plus fait avancer Alfa Romeo.

Un autre type de problème technique viendra garnir les antécédents de l'équipe, avec le Grand Prix du Japon qui sera un véritable enfer pour Bottas. D'abord heurté par une Williams dès le premier virage de la course, il subira de gros dégâts, le forçant à s'arrêter pour changer des pièces. Un arrêt très mal préparé par les mécaniciens qui durera au total 33 secondes, la course étant à ce moment sous safety car. Dans le tour 5, suivant la relance de course, Sargeant va venir percuter l'arrière du Finlandais, l'envoyant à nouveau dans le bac à gravier. Ce nouvel incident causera de trop gros dégâts au fond plat de sa monoplace, l'obligeant à abandonner deux tours plus tard, le faisant finir dernier du Grand Prix.

Zhou connaîtra aussi son lot de peine avec un accident lors du très complexe Grand Prix des Pays-Bas. Complexe pour la raison que cette étape verra la pluie s'abattre sur la piste et compliquera énormément le tâche aux pilotes pour rester sur le bitume. Une chose que ne réussira pas à faire le Chinois, puisqu'il sera victime d'aqua planning au tour 62 et finira sa course dans les barrières TechPro.

Optimisation de la stratégie

Cela a été compliqué pour la stratégie d'Alfa Romeo de se mettre en place lorsque la monoplace est très loin d'aller chercher les points. Et même avec des améliorations et changements assez fréquents sur la voiture cette saison, rien n'a fait passer de cap à l'équipe.

Il y avait pourtant eu un regain de confiance et de bonne forme lors du Grand Prix du Qatar pour la Scuderia, avec une 8ème et 9ème place pour Bottas et Zhou. Les pilotes et Alumni s'étaient d'ailleurs réjouis des améliorations apportées et de la gestion des pneus. Un exploit qui n'a pas été réitéré par la suite à Austin, où les deux pilotes sont retombés à la 12ème et 13ème place.

Ruth Buscombe, la chef du département stratégie, a annoncé son départ de l'équipe italienne après la dernière course à Abu Dhabi.

Performance de la monoplace

À Bahreïn, les choses se passent bien, avec une 8ème place pour Valtteri Bottas, qui fait gagner directement 4 points à son équipe. On se demande alors si Alfa Romeo est prêt à proposer ce niveau de jeu pour chacune de ces courses. Mais la suite du championnat au GP d'Arabie Saoudite va calmer les esprits. Alfa Romeo ressortira bredouille de l'exercice avec aucun point. C'était dans cette même dynamique que la course se déroula au GP d'Australie, avec ses deux pilotes qui ne dépasseront pas la Q1, mais c'était sans compter sur une fin de course complètement folle, qui verra Zhou décrocher la 9ème place, après que 8 pilotes n'aient pas pu terminer la course. 

Cependant, les 6 points pris en trois courses ne sont pas révélateurs du niveau réel d'Alfa Romeo, et la suite va le confirmer. Alfa Romeo va enchaîner 3 courses sans le moindre point, avec Baku, Miami et Monaco. Le week-end suivant à Barcelone, Zhou va réaliser de très bonnes performances et va aller chercher une 9ème place, synonyme de 2 points. Alfa Romeo continuera sur sa lancée avec un nouveau point assez chanceux au Canada, grâce à la pénalité de Norris qui permettra à Bottas de remonter à la 10ème place, avec 1 point, qui leur permet de récupérer la 7ème place au classement constructeur. 

C'est à ce moment qu'Alfa Romeo enchaîne 8 Grand Prix sans le moindre point. À ce moment-là, Alfa Romeo squatte le fond du classement constructeur avec 9 petits points. Mais le GP du Qatar relancera totalement la saison de l'écurie italienne. Bottas réalisera une course très solide et décrochera la 8ème place et ses 4 points. Après plusieurs pénalités pour dépassement des limites de pistes, Zhou en profite. Alors que le pilote chinois avait terminé 12ème, après être parti 19ème, ces pénalités, données aux trois pilotes devant lui, lui permettent de remonter 9ème et de décrocher 2 points. Un GP du Qatar qui remet les pendules à l'heure pour Alfa Romeo, qui remonte 8ème au classement constructeur, à 7 points de Williams. 

Sur les 5 derniers Grand Prix de la saison, Alfa Romeo va retomber dans ses travers et redeviendra l'équipe apathique qu'elle était pendant la majeure partie de saison, en terminant continuellement dans les dernières et avant-dernières positions de la grille.

Duel des coéquipiers

Qualifications : Bottas 15 - 7 Zhou

Course : Bottas 13 - 9 Zhou

Quand Valtteri Bottas a rejoint Alfa Romeo, c'était principalement pour qu'il fasse parler son expérience et permette à l'écurie de progresser sur leur monoplace au fil des courses. À côté de lui, on retrouve l'ancien champion de F2 et encore jeune pilote, Guanyu Zhou, qui peine encore à passer un cap en Formule 1. Logiquement, le Finlandais a globalement surpassé son coéquipier. Il aura ainsi glané un total de 10 points au terme de la saison, contre 6 pour son cadet.


Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut