Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Fernando Alonso trouve "injuste" la durée des essais de pré-saison

F1. Dans une semaine, les essais de pré-saison toucheront à leur fin après trois jours sur le circuit de Bahreïn. Mais pour Fernando Alonso notamment, qui a connu des saisons avec beaucoup plus de temps de tests, trois jours ne sont pas suffisants.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le vétéran espagnol aimerait des essais de pré-saison plus longs.
© Motors Inside / Le vétéran espagnol aimerait des essais de pré-saison plus longs.

Depuis 2021, les essais de pré-saison ont été considérablement réduits : ils sont passés de deux sessions de quatre jours, soit huit jours au total, à une seule session de trois jours. Par ailleurs, c'est désormais Bahreïn qui accueille les essais hivernaux, et ce juste avant la manche d'ouverture du championnat du monde.

Bien que cette nouvelle organisation soit plus durable et rentable pour la FIA et les équipes, Fernando Alonso estime que les pilotes sont lésés par un manque de préparation. Malgré la modernisation des outils de simulation, qui rendent de plus en plus réels les tests au simulateur, la pratique de la piste est une tout autre chose.

De plus, les équipes n'utilisent qu'une seule monoplace par jour. Grâce aux simulateurs, on pourrait croire que c'est suffisant pour se préparer à la nouvelle saison. Cependant, cela signifie également que les pilotes n'ont qu'un jour et demi pour s'adapter à sa nouvelle monoplace, le tout en espérant qu'il n'y ait pas de problèmes techniques qui réduisent le temps de roulage.

« Nous avons des essais très limités à Bahreïn », a déclaré Fernando Alonso. « J'y ai pensé tout l'hiver, à quel point il est injuste que nous n'ayons qu'un jour et demi pour préparer un championnat du monde. »

« Il n'y a pas d'autre sport dans le monde, avec tout l'argent en jeu et avec tout le marketing et les bonnes choses que nous disons sur la Formule 1, où cela se produit. »

« Je ne comprends pas pourquoi nous allons ensuite à Bahreïn pendant quatre jours, ce qui pourrait être deux et deux pour les pilotes. Et je ne sais pas pourquoi nous n'y allons pas avec deux voitures ? Parce que nous sommes déjà à Bahreïn et nous courons la semaine suivante. », s'est questionné l'espagnol.

Alonso n'est pas le seul pilote à avoir demandé l'ouverture des tests hivernaux à deux voitures. George Russell, directeur du GPDA, l'association des pilotes, a soutenu les idées exprimées par Alonso.

« Personnellement, je ne pense pas que trois jours suffisent, parce qu'il faut se rappeler du point de vue du pilote. C'est un jour et demi par pilote », avait déclaré Russell l'année dernière.

« Pouvez-vous imaginer Rafael Nadal passer 12 semaines sans toucher une balle et ensuite aller directement à Roland-Garros avec un jour et demi d'entraînement ? Ça n'arriverait jamais. »

« Mais je comprends et reconnais pourquoi nous faisons ça. Je pense que trois jours avec deux voitures serait probablement un bon compromis. », a proposé le pilote britannique.

En attendant que Russell ou Alonso soient écoutés, les 20 pilotes de la grille 2024 de Formule 1 disputeront à Bahreïn les essais de pré-saison du 21 au 23 février.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Fernando Alonso

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut