Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Grand Prix d'Australie : Carlos Sainz, impérial, remporte la victoire et offre le doublé à Ferrari

F1. Carlos Sainz a profité d'un abandon surprise de Max Verstappen en début de course pour remporter ce Grand Prix d'Australie. Charles Leclerc monte sur la deuxième marche du podium, tandis que Lando Norris prend la troisième place.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Carlos Sainz a remporté le Grand Prix d'Australie ce dimanche.
© Motors Inside / Antoine Lapeyre / Carlos Sainz a remporté le Grand Prix d'Australie ce dimanche.

Pour la troisième fois en trois courses cette année, Max Verstappen part en pole position ce dimanche. Derrière lui, Carlos Sainz qui se remet à peine d'une opération de l'appendicite, suivi par Lando Norris, qui profite d'une pénalité de Sergio Perez pour monter de la quatrième à la troisième place. Plus de 452.000 spectateurs sont présents à l'Albert Park cette année, un record d'affluence. La plupart des monoplaces sont en pneus medium au départ.

Les feux rouges s'éteignent, Max Verstappen ferme la porte à Carlos Sainz qui tente de prendre l'avantage sur le premier virage. On reste globalement prudents sur ce premier tour, ce circuit étant connu pour ses accrochages et safety cars. De son côté, Sergio Perez, relégué en sixième position, a perdu une place au profit de George Russell. Dès l'activation possible du DRS, Carlos Sainz en profite et dépasse Max Verstappen au virage 9, sous les yeux éhabis des spectateurs. Le Hollandais note à son équipe qu'il a « glissé ». Il manque de train arrière, sa voiture se met soudainement à fumer, le problème semble provenir des freins. Il laisse finalement passer le reste du peloton et doit s'arrêter alors que ses freins sont en feu. Incroyable mais vrai : Max Verstappen abandonne dès le cinquième tour. Le dernier abandon du Hollandais remonte également à Melbourne, il y a deux ans. De retour au garage, Verstappen semble furieux contre son équipe.

À la fin du septième tour, Lewis Hamilton change ses pneus mediums pour des durs. Le Britannique a raté le coche en qualifications. De son côté, Charles Leclerc se retrouve pris en sandwich entre les deux McLaren, Oscar Piastri lui mettant la pression. Malheureusement pour Valtteri Bottas, il perd de précieuses secondes (encore !) lors d'un arrêt au stand. Leclerc et Piastri rentre en même temps aux stands et chaussent les durs. Pendant ce temps, Carlos Sainz file à toute vitesse, une seconde plus rapide que Norris, et veut absolument mettre de la distance avec la McLaren.

Plus loin, Hamilton part à la faute dans la pelouse, mais se reprend, et Perez se plaint d'un manque d'adhérence de ses pneus. Il rentre au stand en même temps que Norris et ressort juste devant Hamilton, qui l'attaque immédiatement, mais admet à la radio que la Red Bull est très rapide. Le Mexicain se retrouve toutefois coincé derrière Stroll, Gasly et Russell.

Un deuxième abandon au Grand Prix d'Australie

Nouveau coup de théâtre au 17e tour : c'est cette fois Lewis Hamilton qui est contraint d'abandonner. Il s'immobilise sur la pelouse dans le troisième secteur, ce qui enclenche une voiture de sécurité « virtuelle ». Le Britannique a souffert d'une panne moteur, tout son système s'étant éteint. Mauvaise journée pour les champions du monde.

Le drapeau vert est bien vite agité et Esteban Ocon passe au stand, un tear-off s'étant bloqué dans sa roue arrière, ce qui a généré pas mal de fumée. Il ressort bon dernier du peloton. Devant, Carlos Sainz augmente le rythme et parvient à mettre 1,4 seconde entre lui et son coéquipier. Perez parvient à passer Russell et s'élance désormais à la poursuite de Fernando Alonso, cinquième. Comme son coéquipier, le pilote Mercedes s'ébahit de la vitesse de la Red Bull, qu'il compare à une fusée. Au 27e tour, l'avance de Carlos Sainz sur Leclerc s'étend à 4,5 secondes. Au même moment, Perez passe Alonso, l'Aston Martin complètement impuissante.

Chez McLaren, une consigne d'équipe demande au local Oscar Piastri échanger sa position avec Lando Norris, qui a bien plus de rythme. C'est un podium qui est en jeu pour l'écurie britannique, on veut se donner ses meilleures chances. L'écurie demande d'ailleurs à Norris d'essayer d'augmenter le rythme pour rattraper Charles Leclerc. Le Britannique semble effectivement plus rapide que le Monégasque. Ce dernier change de gommes au 35e tour pour aller au bout de cette course. Il ressort juste devant Perez mais c'est très serré, et Alonso, derrière le Mexicain, en profite pour réduire l'écart.

Il ne reste plus qu'une vingtaine de tours et Lando Norris rentrent au stand avant de ressortir derrière Charles Leclerc, avec 3,9 secondes d'écart. Le Britannique peut tenter la deuxième marche du podium. Le leader de cette course, Sainz, rentre aussi changer ses gommes et repart avec 6 secondes d'avance sur son coéquipier pour aller jusqu'au bout de ce Grand Prix.

Une surprise en fin de Grand Prix d'Australie pour George Russell

Derrière, Yuki Tsunoda écrase une nouvelle fois son coéquipier Daniel Ricciardo : le Japonais est dans les points, neuvième, alors que l'Australien est treizième. Ça se chauffe entre Alex Albon, qui pilote la monoplace de son coéquipier, et Kevin Magnussen, à la porte des points. Le Thaïlandais doit absolument ramener un point à son équipe pour sauver l'honneur de Williams après la décision contestée de laisser Logan Sargeant à l'écart. La Haas met la pression maximale sur Albon et finit par le dépasser. Les deux Haas sont désormais 10e et onzième, un bel exploit pour l'écurie américaine. Spoiler alert : Alex Albon ne parviendra pas à ramener de point, onzième à l'issue du Grand Prix.

Lando Norris semble à tout prix déterminé à prendre la deuxième place, alors qu'il enchaîne les tours les plus rapides et est plus de 10 secondes devant son coéquipier. Il se trouve un peu moins de 4 secondes derrière Leclerc, à 10 tours de la fin. On apprend vers la fin de la course que Pierre Gasly écope de 5 secondes de pénalité pour avoir mordu la ligne blanche dans la voie des stands. Cela ne change pas grand-chose pour le Français, quatorzième et hors des points. Il ne reste que deux tours quand Sainz signale à son équipe que ses pneumatiques ne sont plus très optimaux. Au même moment, Charles Leclerc signe le tour le plus rapide.

(Nouveau) coup de théâtre au dernier tour : George Russell part à l'accident et se retrouve renversé sur le côté en travers de la piste. La position de la Mercedes, complètement détruite et dont les roues ont fait basculer la monoplace, est très dangereuse pour le pilote, mais on se contente d'une virtual safety car. On en restera là et c'est ainsi que cette course s'achève de manière pour le moins surprenante. Carlos Sainz, fairplay, note à son équipe qu'il va laisser Leclerc se rapprocher de lui « pour célébrer cette victoire ensemble ». Impérial, de bout en bout. C'est la troisième victoire de sa carrière. Derrière, Lando Norris monte sur la troisième marche du podium, suivi par Oscar Piastri et Sergio Perez.

Le classement du Grand Prix d'Australie 2024

PiloteEquipeTempsEcartTours
1SainzScuderia Ferrari1:20:26.84358
2LeclercScuderia Ferrari+2.366s58
3NorrisMcLaren F1 Team+5.904s58
4PiastriMcLaren F1 Team+35.770s58
5PerezOracle Red Bull Racing+56.309s58
6AlonsoAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+80.992s58
7StrollAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+93.222s58
8TsunodaVisa Cash App RB Formula One Team+95.601s58
9HülkenbergMoneyGram Haas F1 Team+104.553s58
10MagnussenMoneyGram Haas F1 Team+1 tour57
11AlbonWilliams Racing+1 tour57
12RicciardoVisa Cash App RB Formula One Team+1 tour57
13GaslyBWT Alpine F1 Team+1 tour57
14BottasStake F1 Team +1 tour57
15GuanyuStake F1 Team +1 tour57
16OconBWT Alpine F1 Team+1 tour57
17RussellMercedes-AMG Petronas Motorsport+DNF56
18HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport+DNF15
19VerstappenOracle Red Bull Racing+DNF3
20Oracle Red Bull Racing+

330 photos dans l'album


Les photos du Grand Prix d'Australie 2024 de F1
300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-1.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-10.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-100.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-101.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-102.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-103.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-104.jpg300_motorsinside-antoinelapeyre-australie-dimanche-105.jpgComplément
Fond circuit
Drapeau AustralieGP Australie
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 22 mars
02h30 - 3h30
Samedi 23 mars
02h30 - 3h30
Dimanche 24 mars
05h - 6h
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Australie

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut