Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Fernando Alonso conteste sa pénalité au Grand Prix d'Australie après le crash de Russell

F1. Lors du Grand Prix d'Australie, Fernando Alonso a été pénalisé suite à l'accident de George Russell, en fin de course. Le pilote Aston Martin estime que sa manœuvre n'avait rien de dangereux et se dit "déçu" de recevoir cette sanction qui pour lui coûte deux places ainsi que trois points sur sa licence.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fernando Alonso au Grand Prix d'Australie 2024 dans le paddock.
© Motors Inside / Fernando Alonso au Grand Prix d'Australie 2024 dans le paddock.

Une sanction qui ne passe pas. Fernando Alonso ne digère pas la pénalité de 20 secondes qui lui a été infligé dimanche par les commissaires après la course, pour lui, sa conduite n'était pas dangereuse et « n'importe quel autre pilote aurait agi comme lui ».

Dans les derniers tours de course du Grand Prix d'Australie, la bataille était rude entre le pilote Mercedes, George Russell et Aston Martin, Fernando Alonso. En bataille pour la sixième place, Alonso a freiné 100 mètres plus tôt à l'amorce du virage 6 dans l'avant-dernier tour. George Russell s'est alors retrouvé dans l'air sale de l'Aston Martin et s'est retrouvé en embardée au milieu de la piste.

Selon le communiqué de la FIA, « après avoir examiné les preuves vidéo et entendu les témoignages des pilotes et des représentants de l'équipe, les commissaires ont conclu qu'Alonso avait commis une infraction à l'article 33.4 du Règlement sportif de la FIA Formula One. »

Le double champion du monde a reconnu son changement de conduite. « Alonso a expliqué aux commissaires qu'il avait l'intention d'aborder le virage 6 différemment, en levant le pied plus tôt, et en ayant moins de vitesse dans le virage, pour disposer d'une meilleure vitesse de sortie », détaille le rapport des commissaires.

Mike Krack, directeur de l'écurie Aston Martin, a déclaré sur Sky Sports : « C'était suprenant de le voir chuter à la huitième place avec la pénalité d'après-course mais nous devons accepter la décision. »

Alonso conteste la décision

Fernando Alonso s'est exprimé peu de temps après l'annonce de sa pénalité. Il estime que n'importe quel autre pilote aurait pu agir de la même façon. Il déclarait à crash.net que : « Georges m'a rattrapé rapidement, je savais qu'il arrivait. »

Alonso n'a pas hésité à exprimer son mécontentement : « C'est décevant d'obtenir une pénalité de la part des commissaires sportifs pour une course difficile mais juste. Pourtant, je suis content que George aille bien. Ce n'était pas agréable de voir sa voiture au milieu de la piste », a-t-il déclarer à Sky Sports.

L'Espagnol poursuit sur X (ex-Twitter) : « Avec plus de 20 ans d'expérience de F1, avec des duels épiques à mon escarcelle comme Imola 2005/2006 ou le Brésil 2023, je peux affirmer que changer de ligne, sacrifier la vitesse d'entrée pour avoir de bonnes sorties de virage fait partie de l'art du sport automobile ».

« Nous ne roulons jamais à 100 % à chaque tour de course car nous devons économiser du carburant, les pneus, les freins, etc. Donc être accusé de ne pas freiner au même endroit à chaque tour est un peu surprenant », martèle-t-il.

Après Melbourne, Fernando Alonso occupe la huitième place au classement des pilotes avec deux points de retard sur George Russell.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Australie

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut