Pour Sainz la gestion des pneus est la clé pour marquer des points en Chine

F1. Carlos Sainz a dit qu'il n'était pas à l'aise avec sa Ferrari, lors de la qualification sprint.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Carlos Sainz sur le podium lors du Grand Prix du Japon
© Pirelli / Carlos Sainz sur le podium lors du Grand Prix du Japon

Les Ferrari ont eu du mal à faire chauffer leurs pneus sous la pluie. Carlos Sainz s'est qualifié cinquième et son coéquipier Charles Leclerc, septième lors des qualifications sprint de vendredi.

Motors Inside sans pub ?

« Avec les pneus intermédiaires, nous avons attendu longtemps à la sortie des stands, ils se sont refroidis, et ensuite Charles et moi avons beaucoup lutté pour chauffer les pneus lors de ce tour de sortie. Je suis chanceux de ne pas avoir subi le même dérapage que Charles », explique l'Espagnol au micro d'Autosport.

Charles Leclerc est sorti de piste quand il a commencé à pleuvoir, endommageant son boîtier de direction, Sainz pense que ça aurait pu facilement lui arriver aussi.

« Nous n'avons pas pu faire un bon tour en Q3, mais je pense avoir sauvé la journée avec cette cinquième place. C'est un circuit très difficile à maîtriser. »

Avec le temps d'essais libres limité, Sainz a déclaré qu'il n'avait pas pu régler sa SF24 à son goût non plus dans des conditions sèches. Ce qui pourrait avoir un impact pour la course Sprint de demain.

« Survivre avec ce que nous avons »

« La course sprint est le matin, puis le parc fermé s'ouvre, et nous pouvons changer la voiture. J'aimerais pouvoir faire quelques ajustements à la voiture après la course sprint, car je ne me sens pas à l'aise. J'ai quelques idées pour améliorer la monoplace pour les qualifications. Dans la course sprint, nous devrons survivre avec ce que nous avons et nous battre à partir de la cinquième place. »

Le directeur d'équipe Fred Vasseur espère que le pari pris par l'équipe sur les pneus lors des essais libres portera ses fruits lors de la course sprint.

« Nous étions les seuls à avoir laissé un train supplémentaire de pneus medium et durs ce matin. Nous avons l'avantage d'avoir encore un train de pneus medium neufs pour demain, tandis que nos rivaux devront utiliser un train de pneus mediums usés. Cela signifie que nous aurons un choix plus large en termes de pneus pour demain.»

Il explique sur Sky Sports Italy que le choix des pneus va être déterminant pour le reste du week-end. « Comme tout le monde, nous sommes un peu dans le flou. Ce n'est pas un choix facile, nous n'avons fait que quelques tours ce matin. Nous devrons bien choisir le composé ce soir, car il peut être un point de départ pour dimanche. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Chine

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut