Grand Prix de Chine : Max Verstappen à nouveau impérial, Lando Norris solide deuxième devant Sergio Perez

F1. Max Verstappen a remporté le Grand Prix de Chine, une course marquée par deux sorties de la voiture de sécurité et plusieurs pénalités. Lando Norris a réalisé une solide performance devant la Red Bull de Sergio Perez et monte sur la deuxième marche du podium, suivi par le Mexicain.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Verstappen a remporté le Grand Prix de Chine.
© Motors Inside - Antoine Lapeyre / Max Verstappen a remporté le Grand Prix de Chine.

Comme on en a l'habitude depuis un moment maintenant, Max Verstappen part en pole position de ce Grand Prix de Chine, suivi par son coéquipier Sergio Perez et le champion du monde Fernando Alonso, qui a créé la surprise lors des qualifications. Viennent ensuite les McLaren, qui ont été solides samedi, et les Ferrari. Une petite pluie commence à tomber sur Shanghai quelques minutes avant le départ. Tout le monde part en gommes medium, sauf Lance Stroll, Yuki Tsunoda, Lewis Hamilton et Logan Sargent (qui s'élance depuis les stands), en tendres. Kevin Magnussen est lui en pneus durs.

Motors Inside sans pub ?

On assiste à un bon départ de Verstappen, sans surprise, mais Fernando Alonso prend directement l'avantage sur Sergio Perez au premier virage et lui vole la deuxième position. George Russell a également gagné deux places, comme Nico Hülkenberg, tandis que les deux Ferrari sont mal parties, chacune perdant deux positions. Elles en reprendront vite une en dépassant l'Allemand de Haas, mais Russell reste intercalé entre Oscar Piastri et Charles Leclerc, 6e. De son côté, Lewis Hamilton n'est pas satisfait du rythme que lui confèrent ses pneus. Un incident est noté entre Lance Stroll et Nico Hülkenberg, le premier ayant poussé le second hors des limites de la piste. Même son de cloche pour Pierre Gasly et Alex Albon.

On est au troisième tour et Verstappen détient déjà une avance de 3 secondes sur son poursuivant, l'Espagnol d'Aston Martin, quI voit la Red Bull de Perez revenir sur lui à moins d'une seconde. Il le redépassera dès le quatrième tour. Alonso sera ensuite dépassé par Lando Norris. Ce Grand Prix de Chine semble en tout cas déjà joué d'avance pour ce qui concerne la plus haute marche du podium.

Au tour 9, Charles Leclerc repasse Lewis Hamilton, qui avait réussi à s'insérer entre lui et son coéquipier. Le Britannique rentre ensuite au stand pour chausser les pneus medium. Notons que Pierre Gasly réalise un très bon début de course dans son Alpine plus que compliquée, 9e au 11e tour entre Sainz et Ricciardo. L'Espagnol de Ferrari commence à hausser le rythme et met la pression sur George Russell, pendant que Charles Leclerc prend la 5e position d'Oscar Piastri.

Russell et Alonso rentrent au stand au 12e tour, le premier pour chausser les medium, le second en durs. Grosse frayeur pour Pierre Gasly, rentré au stand au même moment, qui a failli se crasher avec Lance Stroll dans la voie des stands, tandis que son arrêt a tardé 19 secondes, une erreur fatale pour Alpine. Un des mécaniciens est tombé lors du changement de pneus. Le Français se retrouve bon dernier. Relégué lui aussi dans le fond du peloton après son arrêt au stand (et ses qualifications catastrophiques), Lewis Hamilton remonte la grille mais reste bloqué en 14e place. Verstappen fait lui son arrêt au 14e tour en même temps que Perez, tous deux en durs. Le Hollandais ressort devant Leclerc, le Mexicain derrière le Monégasque. Lando Norris se retrouve donc leader de la course.

Un « long run » pour Charles Leclerc ?

Mais Verstappen dépasse Leclerc quelques tours plus tard à peine, sans aucune difficulté, et arrive déjà juste derrière Norris. Pendant ce temps, Hamilton, qui peine toujours en 14e position, se plaint de la lenteur de la Mercedes. Perez revient lui sur Sainz. Ni les Ferrari ni Lando Norris n'ont encore changé de gommes au 18e tour, et ça commence à se ressentir. Sainz est le premier à passer par les stands chez Ferrari et chausse les durs. On indique à Norris que Leclerc tente de la jouer « long run » et pourrait même ne s'arrêter qu'une seule fois.

Le champion du monde en titre reprend la tête de la course au virage 14, tour 19, tandis que Norris a du mal sur ses gommes usées.

Plus loin, ça se bat entre les deux V-CARB, Ricciardo parvenant à prendre l'avantage sur son coéquipier (une fois n'est pas coutume…) Valtteri Bottas est ensuite victime d'une panne moteur et s'immobilise au virage 11, ce qui déclenche une virtual safety car. Charles Leclerc en profite pour s'arrêter, au 22e tour, et chausse les durs. Il ressort toutefois derrière Fernando Alonso. Pendant ce temps, Sainz rate son freinage, bloque et abîme ses gommes. Stroll en profite pour le dépasser, mais ce dernier rentre au stand à son tour, tout comme Lewis Hamilton et Lando Norris, qui était le dernier du peloton de tête à devoir encore changer de pneumatiques. Le Britannique de McLaren ressort troisième, entre Perez et Alonso.

Deux sorties de la voiture de sécurité au Grand Prix de Chine

Devant les difficultés des commissaires pour débloquer la Sauber immobilisée de Valtteri Bottas, la direction de course décide finalement de sortir la voiture de sécurité au 24e tour. Verstappen en profite donc pour passer par les stands, Alonso et Perez le suivent. Bonne opération pour ces derniers. On a donc Verstappen, Norris et Leclerc derrière la voiture de sécurité, suivis par Perez, Piastri et Sainz.

Pendant ce temps, Hamilton, toujours 14e, signale à son équipe que quelque chose cloche chez sa Mercedes. « La voiture glisse partout, j'ai l'impression que quelque chose est cassé, peut-être la balance », note-t-il.

La voiture de sécurité rentre au tour 26, Verstappen prenant immédiatement un avantage d'1,2 seconde sur Norris. À peine la safety car rentrée, Tsunoda s'immobilise dans le gazon, victime d'une collision avec Kevin Magnussen, qui souffre lui d'une crevaison. Dans le même temps, Lance Stroll a foncé à toute vitesse dans l'arrière de Daniel Ricciardo, la V-CARB soulevée dans les airs et frôlant la McLaren de Piastri devant lui dans ce ballet chaotique. La voiture de sécurité est donc à nouveau en piste. Tsunoda est contraint d'abandonner, tandis que Stroll et Magnussen passent par les stands pour réparer les dégâts. La voiture de sécurité rentre au tour 31, Verstappen dictant à nouveau la cadence.

Des pénalités de 10 secondes distribuées

Ricciardo souffre de dommages après sa collision avec Stroll, dont l'incident est sous investigation. Il est impuissant et se fait dépasser par toute la grille. L'incident entre Magnussen et Tsunoda est aussi sous investigation. Logan Sargeant écope lui de 10 secondes de pénalité pour une mauvaise manœuvre derrière la voiture de sécurité. Stroll et Magnussen obtiennent eux aussi chacun 10 secondes de pénalité, tandis que Ricciardo rentre au stand pour finalement abandonner. C'est donc un double abandon pour V-CARB. On assiste à une bagarre serrée entre Stroll et Magnussen, alors qu'ils se battent pour la dernière place. De beaux dépassements, le Canadien en sortant vainqueur, si l'on peut dire pour la 16e place...

Fernando Alonso, en gommes tendres, a creusé l'écart avec Carlos Sainz, mais il commencera bientôt à souffrir sur ces pneumatiques. À l'avant, Charles Leclerc et Sergio Perez se disputent la troisième place, le Monégasque devant mais ayant du mal à résister. Il baissera les armes au tour 39. Le pilote Ferrari se plaint de ses pneus et doute auprès de son équipe. Son coéquipier souffre lui aussi alors que George Russell revient sur lui pour la 6e place. Pendant ce temps, Piastri apprend de son équipe que sa monoplace souffre d'importants dommages après avoir été touché par Ricciardo dans son accident avec Magnussen.

À noter que derrière, Nico Hülkenberg a pu se hisser à la neuvième position et résiste aux assauts de la Mercedes de Lewis Hamilton… Jusqu'au 41e tour. L'Allemand réalise une très belle course au volant de la Haas.

La machine Alonso en route

Mauvaise nouvelle pour Ocon : l'Alpine ne peut pas résister à l'attaque d'Alonso et cède sa 10e place pour sortir hors des points, alors que l'on arrive à moins de 10 tours de la fin. L'Espagnol passe ensuite la Haas d'Hülkenberg sans trop de difficultés. On dit même à Sainz, 5e qu'Alonso (4 places plus loin) est une menace pour eux. Il est empêtré dans le trafic mais pourrait se retrouver derrière eux en fin de course. Au même moment, Alonso part presque à la faute dans le gravier mais réussit à se rattraper in extremis et reprend la 8e place sur Hamilton, avant de passer Piastri quelques secondes plus tard seulement. Il n'est plus qu'à une place d'atteindre Sainz, Russell entre les deux Espagnols. Mais la Mercedes donne du fil à retordre à l'Aston Martin, 8 secondes derrière à trois tours de la fin.

À l'avant, Norris semble être bien parti pour conserver sa deuxième place, Perez peinant à le rattraper, 5 secondes derrière. Ça chauffe en fin de course alors que des débris de la Sauber de Guanyu Zhou (plus motivé que jamais derrière Gasly) alertent Charles Leclerc et Max Verstappen, qui demande à ce que l'on vérifie l'état de ses pneus. Mais on en restera là pour ce Grand Prix de Chine, avec le Hollandais une nouvelle fois vainqueur, suivi par Lando Norris et Sergio Perez. Hors podium, Charles Leclerc et Carlos Sainz prennent la 4e et 5e place, tandis que George Russell a résisté aux assauts de Fernando Alonso pour garder la 6e position. Esteban Ocon (11e) et Pierre Gasly (13e) terminent hors des points. Lando Norris est élu pilote du jour, un titre qu'il n'a pas du tout volé.

Le classement du Grand Prix de Chine

PiloteEquipeTempsEcartTours
1VerstappenOracle Red Bull Racing1:40:52.55456
2NorrisMcLaren F1 Team+13.773s56
3PerezOracle Red Bull Racing+19.160s56
4LeclercScuderia Ferrari+23.623s56
5SainzScuderia Ferrari+33.983s56
6RussellMercedes-AMG Petronas Motorsport+38.724s56
7AlonsoAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+43.414s56
8PiastriMcLaren F1 Team+56.198s56
9HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport+57.986s56
10HülkenbergMoneyGram Haas F1 Team+60.476s56
11OconBWT Alpine F1 Team+62.812s56
12AlbonWilliams Racing+65.506s56
13GaslyBWT Alpine F1 Team+69.223s56
14GuanyuStake F1 Team +71.689s56
15StrollAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+82.786s56
16MagnussenMoneyGram Haas F1 Team+87.533s 56
17SargeantWilliams Racing+95.110s56
18RicciardoVisa Cash App RB Formula One Team+DNF33
19TsunodaVisa Cash App RB Formula One Team+DNF26
20BottasStake F1 Team +DNF19

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Image Circuit shanghai
Drapeau ChineGP Chine
00h00m00s
Course terminée
Vendredi 19 avr.
05h30 - 6h30
Samedi 20 avr.
Dimanche 21 avr.
09h - 10h
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Chine

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut