Carlos Sainz après les qualifications : "Nous savons exactement quelles sont nos faiblesses"

F1. 5ème temps des qualifications, l'espagnol s'élancera 4ème à Imola en raison de la pénalité infligée à Oscar Piastri. En zone d'interview après le Grand Prix, il se voulait plutôt optimiste et donnait beaucoup de clé de compréhension concernant la performance de la SF-24.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Quand les sujets techniques sont abordés, l'espagnol devient bavard et donne de très bonnes explications.
© Motors Inside / Quand les sujets techniques sont abordés, l'espagnol devient bavard et donne de très bonnes explications.

Carlos Sainz n'est pas du genre à laisser paraitre beaucoup d'émotions. Souvent impassible, le pilote Ferrari ne semble pas être affecté par les espoirs déchu d'une nouvelle pole position en Italie. Il ne montre aucune surprise vis à vis du retour de Max Verstappen au premier plan : « Quand j'ai vu la piste, quand je l'ai faite avec le simulateur, j'ai toujours vu Imola comme une piste McLaren et potentiellement aussi comme une (piste) Red Bull. »

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Jamais expressif, il est néanmoins optimiste, surtout vis-à-vis des virages secs, où les monoplaces doivent tourner court : « Le point positif c'est que nous savons exactement quelles sont nos faiblesses dans ce genre de virage. Et maintenant, espérons-le, nous pouvons nous concentrer sur l'amélioration de la voiture pour corriger ces faiblesses. » C'est ce type de virage où la McLaren est particulièrement à l'aise.

Les évolutions apportées ont bien fonctionné


C'était le gros point d'interrogation avant ce week-end en Émilie-Romagne : les évolutions apportées par Ferrari seront-elles concluantes ? La réponse de Carlos Sainz est claire : « C'est positif, dans la mesure où les améliorations fonctionnent, cela montre qu'il n'y a rien d'inattendu dans la voiture. Notre évolution est bonne. » En revanche il se refuse de donner une estimation chiffrée du gain de temps de Ferrari. De bonne guerre dans un monde d'info et d'intox.

Plusieurs explications à la perte de performance en qualifs

Les explications techniques de Carlos Sainz sont très intéressantes, son retour doit être très riche pour les ingénieurs de la Scuderia. Selon lui il y a deux raisons principales à la contre-performance de Ferrari en qualifications : « Une autre chose dont nous devons nous concentrer, je pense, c'est le pneu soft. Je pense que nous avons connu des hauts et des bas sur les qualifs cette année avec le pneu soft, et dans le secteur 1 ça nous a fait défaut en fin de compte »

Un confrère anglais le relance alors : « Pourquoi dans le secteur 1? »

« Le vent soufflait dans le dos aujourd'hui. Hier, le vent venant de face dans les virages deux, cinq et sept et c'était super pour notre voiture. Aujourd'hui, avec le vent dans le dos, nous avons souffert avec ces conditions particulières. Et de ne peut-être pas faire fonctionner les pneus parfaitement, plus le vent : tu viens de perdre 4 dixièmes. »

Reste à savoir si ces problèmes vont persister en course. Carlos Sainz aura à cœur de signer un podium à Imola pour sa dernière en rouge en Émilie-Romagne.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Emilie-Romagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut