Grand Prix d'Émilie-Romagne : Max Verstappen vainqueur malgré la pression extrême de Lando Norris

F1. Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Émilie-Romagne, malgré la menace d'un Lando Norris très rapide, à peine 7 dixièmes derrière le Hollandais sur la ligne d'arrivée. Charles Leclerc complète le podium.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Emilie-Romagne.
@ Motors Inside / Nicolas Lerooy / Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Emilie-Romagne.

Les feux s'éteignent et Max Verstappen s'élance aux côtés de Lando Norris, le Britannique réalisant un très beau départ. Les Ferrari enchaînent derrière, tandis que Sergio Perez a rapidement trouvé une ouverture à l'arrière pour gagner une petite place, 10e. Lewis Hamilton a gagné une position. Tout le monde reste très sage dans ces premiers virages et lors du premier tour, les monoplaces en file indienne. Mais Lance Stroll semble avoir touché une monoplace. Lewis Hamilton a gagné une position et Nico Hülkenberg deux.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Oscar Piastri se rapproche des Ferrari et surtout de Carlos Sainz, la McLaren confirmant sa grande forme de Miami. L'Espagnol souligne d'ailleurs à la radio que la monoplace « papaye » est très rapide, tandis que l'Australien apparait dans ses rétroviseurs. Devant, Max Verstappen s'éloigne à 1,8 seconde de Lando Norris.

Une roue mal fixée sur la Williams d'Albon

Au tour 9, les premiers arrêts au stand ont lieu, avec notamment Alex Albon et Pierre Gasly. Mais la Williams du Thaïlandais semble avoir un problème, il ralentit sur la piste et indique à la radio que la roue a été mal fixée. Ce qui augure une lourde pénalité. Il laisse passer ses poursuivants, à très basse vitesse sur la piste, jusqu'à ce qu'il atteigne à nouveau les stands. Il est sous investigation pour « unsafe release » et recevra finalement 10 secondes de pénalité.

Déconvenue aussi lors de l'arrêt au stand de Fernando Alonso, son disque de frein du pneu avant gauche étant brièvement en feu avant que l'Espagnol ne se remette en route. Yuki Tsunoda parvient à faire un undercut sur Nico Hülkenberg, une bonne stratégie chez V-CARB.

Sergio Pérez part à la faute dans les graviers à cause d'un sous-virage, ce qui lui a fait perdre quelques secondes au 17e tour, alors qu'il n'est déjà que 8e. Le week-end reste compliqué pour le Mexicain, qui s'est qualifié derrière les deux monoplaces de l'écurie « petite sœur » V-CARB. De son côté, Oscar Piastri ne lâche pas Carlos Sainz, même s'il a du mal à le dépasser. À l'avant, Max Verstappen rebondit sur un vibreur, mais pas de quoi l'inquiéter, plus de six secondes devant Lando Norris et bien en rythme à Imola.

La frustration de Lando Norris

Il semble que le choix des pilotes qui se sont arrêtés tôt pour chausser les pneus durs n'est pas très judicieux, puisqu'ils manquent de rythme sur les monoplaces en pneus médiums.

Norris rentre au stand au 23e tour et ressort juste derrière Sergio Perez, en 7e position. Une mauvaise opération pour la McLaren, qui doit maintenant passer la Red Bull et pourrait donc perdre sa deuxième place au profit de Charles Leclerc… Mais le Britannique le dépasse sans perdre de temps pour remonter le plus vite possible le peloton. Pendant ce temps, George Russell dépasse Esteban Ocon à l'aide du DRS.

Surprise alors que l'on est au 24e tour : Max Verstappen reçoit un drapeau noir et blanc pour avoir enfreint les limites de la piste. Il n'a donc plus de joker et doit absolument se concentrer s'il ne veut pas recevoir de pénalité. Le Hollandais passe au stand au même moment pour chausser les pneus durs et ressort 4e, derrière Hamilton et devant Lando Norris. Les Ferrari en tête et Hamilton doivent encore s'arrêter, et c'est justement ce que fait Leclerc au tour 26, lui aussi en pneus durs. Il ressort derrière Perez, 6e, alors que le Mexicain ne s'est pas encore arrêté. Mais le Monégasque ne tarde pas à le dépasser, suivi par Piastri, laissant Perez sur place.

Carlos Sainz et Lewis Hamilton (qui s'est, lui aussi, planté dans le gravier), en tête, passent au stand en même temps, rendant ainsi le lead à Max Verstappen, suivi par Lando Norris, Charles Leclerc et Oscar Piastri. Reste à voir si ce classement restera figé d'ici à la ligne d'arrivée.

Nous passons la moitié de la course et arrivons dans le ventre mou de ce dimanche, les écarts restant relativement stable dans le top 10. Heureusement, un échange radio de Lando Norris nous maintient réveillé : le Britannique demande pourquoi il est beaucoup plus lent que les pilotes derrière lui, ce à quoi lui répond son équipe qu'ils dégradent leurs pneus bien plus que lui… Et il riposte qu'il n'a pas de rythme, alors qu'il est dans le rythme de Verstappen et Leclerc. Lando Norris semble ainsi frustré de ne pas pouvoir rattraper le Hollandais six secondes devant lui, après sa victoire à Miami il y a deux semaines. Mais tout reste encore à faire. Plus tard, McLaren lui demande de hausser le rythme car Leclerc améliore ses temps derrière.

Une belle bataille Hamilton – Perez

À l'arrière, Perez défend de toutes ses forces devant Lewis Hamilton qui veut lui ravir la 7e place pour se rapprocher de son coéquipier, 8 secondes devant lui. Le circuit d'Imola permet de solides défenses, tandis que les dépassements sont parfois compliqués à certaines portions du circuit. Mais le Britannique arrive finalement à bout du Mexicain, et Red Bull l'appelle donc au stand à la fin du 38e tour. Perez chausse les pneus medium, un des seuls alors que la grande majorité de la grille est en pneus durs.

Plus loin, ça chauffe entre Kevin Magnussen qui essaie de dépasser Guanyu Zhou, mais n'arrive pas à trouver de fenêtre… avant le 49 tour. Leclerc se rapproche aussi de Norris, à moins d'une seconde et entre donc dans la fenêtre de DRS. Une menace très sérieuse pour Lando Norris, tandis que Ferrari chuchote au Monégasque qu'il est le plus rapide en piste, au 44e tour. Devant, Max Verstappen semble avoir la voie grand ouverte pour remporter ce Grand Prix d'Émilie-Romagne. Au même moment, Leclerc se rate et fait un tout-droit dans la pelouse, ce qui le repousse à 2 secondes de Lando Norris.

Ça bouge aussi avec Lance Stroll qui rentre dans les points et parvient même à prendre la 9e place devant Yuki Tsunoda et Nico Hülkenberg. Une stratégie gagnante pour le Canadien.

Lando Norris se rapproche de Max Verstappen

Et à l'avant aussi, on a (enfin) droit à du suspense lorsque l'ingénieur de Verstappen lui signifie qu'il perd du terrain face à Norris sur les virages 2 et 7, tandis que le Hollandais se plaint de ses pneumatiques. McLaren informe Norris de cet échange, mais le Britannique, concentré, demande qu'on le laisse tranquille, alors que nous ne sommes plus qu'à 10 tours de la fin. Les deux monoplaces ont le même rythme en piste, on demande à Verstappen de rester bien concentré sur les limites de piste, puisque Lando Norris se retrouve désormais à moins de 5 secondes. En cas de nouveau dépassement des limites de la piste, le Hollandais recevrait 5 secondes de pénalité, ce qui offrirait donc la victoire à son poursuivant.

Surprise : George Russell effectue un deuxième arrêt au stand, ce qui concède une position à son coéquipier Lewis Hamilton, respectivement 6e et 7e. Plus loin, Williams concède finalement l'abandon d'Alex Albon, dont la course a été gâchée par son pneu mal fixé et sa pénalité.

Mais c'est à l'avant que ça se passe, Lando Norris haussant le rythme et rattrapant progressivement Max Verstappen, avec une très bonne performance des pneumatiques. Le Hollandais doit encore tenir 8 tours et semble assez stressé, sous pression de la McLaren, qui se rapproche encore à deux secondes. Ça encourage chaudement Lando Norris dans les gradins, qui descend sous les deux secondes au 57e tour. L'écart ne cesse de diminuer entre les deux monoplaces. Le Britannique donne tout pour essayer de voler la victoire au Hollandais, sans aucun doute galvanisé par sa victoire à Miami.

À deux tours de la fin, Verstappen indique à son équipe que sa batterie est presque vide, tant il se démène pour conserver sa première place. Au même moment, Norris est proche de descendre sous la seconde derrière Verstappen, le suspense est à son comble. Mais le champion du monde tiendra bon jusqu'au bout pour remporter ce Grand Prix d'Émilie-Romagne, à 7 dixièmes seulement devant Lando Norris et suivis par Charles Leclerc, Oscar Piastri et Carlos Sainz. George Russell récupère le point du meilleur tour en course.

Le classement du Grand Prix d'Émilie-Romagne

PiloteEquipeTempsEcartTours
1VerstappenOracle Red Bull Racing1:25:25.25263
2NorrisMcLaren F1 Team+0.725s63
3LeclercScuderia Ferrari+7.916s63
4PiastriMcLaren F1 Team+14.132s63
5SainzScuderia Ferrari+22.325s63
6HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport+35.104s63
7RussellMercedes-AMG Petronas Motorsport+47.154s63
8PerezOracle Red Bull Racing+54.776s63
9StrollAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+79.556s63
10TsunodaVisa Cash App RB Formula One Team+1 tour62
11HülkenbergMoneyGram Haas F1 Team+1 tour62
12MagnussenMoneyGram Haas F1 Team+1 tour62
13RicciardoVisa Cash App RB Formula One Team+1 tour62
14OconBWT Alpine F1 Team+1 tour62
15GuanyuStake F1 Team +1 tour62
16GaslyBWT Alpine F1 Team+1 tour62
17SargeantWilliams Racing+1 tour62
18BottasStake F1 Team +1 tour62
19AlonsoAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+1 tour62
20AlbonWilliams RacingDNF+51

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

106 photos dans l'album

Les photos du Grand Prix d'Emilie-Romagne (Imola). Toutes les photos

300_motorsinside-lerooy-imola-box-alpine-ocon.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-aston-martin-alonso.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-ferrari-sainz.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-hass-hulkenberg.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-mclaren-russell.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-portrait-leclerc.jpg300_motorsinside-lerooy-imola-box-portrait-ocon-2.jpgComplément
Fond circuit
Drapeau Emilie-RomagneGP Emilie-Romagne
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 17 mai
13h30 - 14h30
Samedi 18 mai
12h30 - 13h30
16h - 17h
Dimanche 19 mai
15h - 16h
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix d'Emilie-Romagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut