Ferrari et McLaren prêts à bondir face à Red Bull ? Vasseur prédit un bouleversement du titre

F1. Le patron de la Scudera Ferrari, Fred Vasseur, ne s'annonce pas vaincu si vite face à Red Bull et pense que l'écurie autrichienne peut perdre sa couronne cette année.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fred Vasseur croit encore en la victoire cette année
© Motors Inside / Cedric Marcadier / Fred Vasseur croit encore en la victoire cette année

Alors que Red Bull dispose de 56 points d'avance sur Ferrari et 114 points sur McLaren dans le championnat constructeurs, les écuries italienne et britannique se préparent à un retour en force dans la course au titre, à en croire le patron de la Scuderia, Fred Vasseur. La lutte pour la couronne s'annonce serrée, avec des changements rapides de situation possibles au cours des prochains Grand Prix, prédit-il.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Max Verstappen, leader du championnat, a vu sa domination remise en question lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Lando Norris lui a donné du fil à retordre jusqu'à la ligne d'arrivée, tandis que Charles Leclerc n'était pas loin derrière. Et n'oublions pas la victoire flamboyante du Britannique de McLaren à Miami, la première de sa carrière - bien qu'il ait été un peu aidé par une bourde de la voiture de sécurité.

Le championnat peut vite basculer pour Vasseur

Pour Fred Vasseur, ces résultats serrés illustrent la faible marge de séparation entre les équipes de tête. Un abandon ou une contre-performance pourrait suffire à inverser la vapeur dans les semaines à venir. « Il nous reste encore 17 courses », tempère Vasseur. « Il est encore trop tôt pour se prononcer. À ce stade de la saison l'année dernière, nous étions à 100 points derrière Aston Martin et nous avons terminé avec 100 points d'avance sur eux. Ça veut dire que la fin du championnat n'est jamais après la septième course. C'est encore plus vrai cette saison, parce que l'écart est très proche. Ce n'est pas très souvent que vous avez six ou potentiellement huit voitures qui peuvent gagner une course. »

« Ça veut dire que quand vous n'êtes pas en bonne forme, vous pouvez passer de la P1 à la P8, et en P8, vous marquez presque zéro », poursuit le patron de la Scuderia. « Honnêtement, je n'ai pas regardé le classement et je ne connais pas exactement le delta de points, mais je pense que si une équipe fait un doublé et qu'une autre a un DNF, McLaren peut revenir, ou nous pouvons revenir sur Red Bull. »

Le Français souligne ainsi que les écarts entre les équipes sont si minces que chaque course peut avoir un impact considérable. « Le championnat peut basculer en un ou deux week-ends . Concentrons-nous sur Monaco, ne pensons pas au championnat, ou du moins c'est ce que je dirai à mes gars demain matin. Nous nous concentrons sur ce que nous devons faire course après course et nous aurons le temps de discuter de cela », conclut-il.

Prochain rendez-vous : le Grand Prix de Monaco, un circuit historique où tout est possible et où chaque erreur coûte très cher. Ferrari et McLaren ont-ils les armes pour détrôner Red Bull ? Réponse ce week-end, avec la première séance d'Essais Libres à 13h30.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut