Grand Prix de Monaco : Charles Leclerc remporte pour la première fois la course à domicile

F1. Après avoir décroché la pole samedi, Charles Leclerc a remporté le Grand Prix de Monaco pour la toute première fois, suivi par Oscar Piastri et Carlos Sainz. La course a été marquée par un violent accident dans les premiers tours.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc remporte (enfin) le Grand Prix de Monaco, à domicile pour le Monégasque.
© Motors Inside / Alexis Perrin / Charles Leclerc remporte (enfin) le Grand Prix de Monaco, à domicile pour le Monégasque.

C'est parti pour l'une des courses européennes les plus attendues du calendrier, le Grand Prix de Monaco. On retrouve en pole position l'enfant du pays, Charles Leclerc, qui attend encore sa première victoire cette année, et qui n'a jamais terminé sur le podium sur ses terres. Derrière, Oscar Piastri a créé la surprise avec sa McLaren bien améliorée depuis le début de la saison, suivi par l'autre pilote de Ferrari, Carlos Sainz. Pour la première fois de la saison, Max Verstappen n'est pas en pole et partira 6e, tandis que son coéquipier Sergio Perez n'est que 18e sur la grille. Les deux Haas, disqualifiées après qu'un élément de la monoplace ait été jugé non conforme, partent du fond de la grille.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Un drapeau rouge d'entrée de jeu à Monaco

Les feux s'éteignent et Charles Leclerc reste devant, mais Carlos Sainz touche Oscar Piastri à Sainte Devote et souffre d'une crevaison, partant tout droit au Casino. Et on signale le drapeau rouge après que Sergio Perez a été touché par le rail et l'a catapulté contre les rails à pleine vitesse, emmenant les deux Haas avec lui. La Red Bull est complètement détruite : il ne reste qu'une roue et l'aileron avant est parti dans le crash. Il y a énormément de débris sur la piste. Heureusement, le Mexicain est indemne. Voilà qui met fin prématurément à un week-end catastrophique pour lui.

Pendant le replay, on se rend compte que les deux Alpine se sont aussi accrochées, et pas qu'un peu. Ocon a tenté d'attaquer Gasly dans le virage Portier mais il n'y avait aucun espace, ce qui a envoyé valdinguer la voiture d'Ocon dans les airs. « Qu'est-ce qu'il a fait ? », s'énerve Gasly à la radio. Les deux monoplaces sont endommagées, Esteban Ocon doit abandonner suite à cette terrible erreur de jugement, avec des dommages sur a boîte de vitesse. Il reçoit 10 secondes de pénalité, qui sont converties en 5 places de pénalité lors de la prochaine course, au Grand Prix du Canada.

On repart en départ arrêté dans le même ordre, avec Esteban Ocon, les deux Haas et Sergio Perez en moins. Certains en ont profité pour changer de gommes et chausser les durs, comme les deux Ferrari, et les McLaren. Leclerc reste devant à nouveau, Sainz se montre plus prudent que lors du premier départ. Gasly est 10. Charles Leclerc est le plus rapide au tour 6, ce qui doit lui donner confiance pour la course. L'accident entre Sainz et Piastri est noté par les commissaires mais sans plus de conséquence, tandis qu'on indique à Russell de ne pas rester si proche de Norris, Mercedes craignant sans doute un autre accident. Mais le Britannique répond que c'est la seule façon d'avoir une opportunité de le dépasser. Russell demande des indications de stratégie à son équipe.

Les trois premiers dans un mouchoir de poche

Au tour 10, c'est Oscar Piastri qui prend le tour le plus rapide. Leclerc est très rapide dans le 1er secteur, mais Piastri prend l'avantage dans les secteurs 2 et 3. Les trois premiers sont dans un mouchoir de poche, avec l'Australien toujours plus rapide que le Monégasque au tour 14, tandis que Norris est un peu plus esseulé. Mais c'est une procession à Monaco, et il faudrait compter sur une erreur de Leclerc ou sur une stratégie d'arrêt au stand pour que Piastri dépasse Leclerc. De son côté, le pilote Ferrari semble chercher à protéger ses gommes. Pendant ce temps, Norris est revenu sur le peloton de tête, sans que cela ne suppose une menace, vu l'impossibilité de dépasser ici.

Bottas s'arrête au stand et réalise le tour le plus rapide au 18e tour avec ses nouvelles gommes dures, mais il est bon dernier de la grille. Piastri se rapproche davantage de Leclerc, à moins de 0,5 seconde, mais n'a toujours pas de fenêtre de dépassement. De son côté, Max Verstappen est toujours 6e, coincé entre les deux Mercedes. On est au 25e tour et une certaine monotonie s'installe dans cette course où les dépassements sont tout bonnement impossibles sur la piste (n'est-ce pas, Ocon ?)

Des discussions sur les stratégies

Il semble qu'un train de voitures semble se former derrière Fernando Alonso (12e)… Exactement comme l'année dernière à Monaco. Daniel Ricciardo est très proche de l'Aston Martin, mais reste à voir si et comment il pourra le dépasser. L'Espagnol semble lui aussi être dans une stratégie de gestion des pneus. On se dirige doucement vers la mi-course et on indique à Norris que les gommes vont commencer à être moins performantes. Au même moment, Norris vient presque caresser le mur au premier virage. Sainz indique à son équipe qu'il y a du graining et que Norris pourrait être dangereux à la fin de la course. C'est ensuite au tour de Piastri de prendre la parole pour poser des questions sur les pneus restants chez son poursuivant, Sainz.

Au 39e tour, on intime à Charles Leclerc de réduire la cadence. Mais le Monégasque doit bien faire attention car il devra bientôt doubler les dernières voitures de la grille, qui devront le laisser passer. Piastri doit aussi trouver son chemin dans cette procession et perd un peu de temps. C'est surtout Fernando Alonso, en tête du train de véhicules, qui y perd, en laissant passer les quatre premiers de tête. Pendant ce temps, ça discute entre Charles Leclerc et son nouvel ingénieur, Bozzi, au sujet d'une proposition de stratégie… refusée par le technicien. Chez Norris, on espère une voiture de sécurité pour avoir un arrêt au stand « gratuit », mais le pilote est perplexe.

Alors qu'on est presque en train de s'endormir, Lance Stroll qui a accroché la barrière, crève et laisse un bout de pneu à l'entrée de la pitlane, ce qui permet d'éviter une voiture de sécurité. Hamilton rentre au tour 52, tandis que Red Bull feint une entrée au stand de Verstappen, jusqu'au 53e tour. Il chausse les durs et ressort entre Russell et Hamilton, toujours à la 6e place. Incroyable mais vrai, on a eu droit à un dépassement à Monaco : Bottas prend la 13e position à Sargeant. Cela semble inspirer Lando Norris, qui essaye de tenter quelque chose de Carlos Sainz, plus proche que jamais de l'Espagnol. Mais impossible de passer. Ce qui ne fut pas le cas de Lance Stroll, qui a réalisé un dépassement improbable dans le tunnel de Zhou, avant de prendre l'avantage sur Sargeant. Chapeau bas pour ce double dépassement sur ce tracé si étroit.

Sous la très haute menace de Lando Norris, Carlos Sainz indique à son ingénieur que s'il rentre et chausse de nouveaux medium, même Charles Leclerc est en danger. Avec une a avance de 17 secondes sur son poursuivant Russell, Norris pourrait effectivement être tenté de rentrer. Pendant ce temps, Verstappen se rapproche dangereusement de Russell. On rentre dans les dix derniers tours de ce Grand Prix et ça ne bouge pas beaucoup au niveau des positions, tandis que Charles Leclerc creuse l'écart à quatre secondes sur Piastri, alors que Sainz revient sur l'Australien.

On en restera néanmoins jusque-là jusqu'à la fin, et c'est donc le Monégasque Charles Leclerc qui remporte ce Grand Prix de Monaco pour la toute première fois, suivi par Oscar Piastri, Carlos Sainz et Lando Norris. Pierre Gasly est 10e, dans les points.

Le classement du Grand Prix de Monaco

PiloteEquipeTempsEcartTours
1LeclercScuderia Ferrari2:23:15.55478
2PiastriMcLaren F1 Team+7.152s78
3SainzScuderia Ferrari+7.585s78
4NorrisMcLaren F1 Team+8.650s78
5RussellMercedes-AMG Petronas Motorsport+13.309s78
6VerstappenOracle Red Bull Racing+13.853s78
7HamiltonMercedes-AMG Petronas Motorsport+14.908s77
8TsunodaVisa Cash App RB Formula One Team+1 tour77
9AlbonWilliams Racing+1 tour77
10GaslyBWT Alpine F1 Team+1 tour77
11AlonsoAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+2 tours76
12RicciardoVisa Cash App RB Formula One Team+2 tours76
13BottasStake F1 Team +2 tours76
14StrollAston Martin Aramco Cognizant F1 Team+2 tours76
15SargeantWilliams Racing+2 tours76
16GuanyuStake F1 Team +2 tours76
17OconBWT Alpine F1 Team+DNF0
18PerezOracle Red Bull Racing+DNF0
19HülkenbergMoneyGram Haas F1 Team+DNF0
20MagnussenMoneyGram Haas F1 Team+DNF0

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

96 photos dans l'album

Les photos du Grand Prix de Monaco de F1 2024. Toutes les photos

300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche--2.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche--3.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche--4.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche--5.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche-.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche-0003.jpg300_motorsinside-perrinalexis-monaco-dimanche-0037.jpgComplément
Fond circuit
Drapeau MonacoGP Monaco
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 24 mai
13h30 - 14h30
Samedi 25 mai
12h30 - 13h30
16h - 17h
Dimanche 26 mai
15h - 16h
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut