Tensions entre Sainz et Leclerc après le Grand Prix d'Espagne ? Fred Vasseur répond

F1. Après un contact entre les deux Ferrari sur les premiers tours de course, Carlos Sainz et Charles Leclerc se rejettent mutuellement la faute. A la suite de cet incident, Fred Vasseur, le directeur de l'écurie Ferrari, dément les tensions dans son équipe.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc revient sur son contact avec son coéquipier
© Motors Inside / JanlPhotographe / Charles Leclerc revient sur son contact avec son coéquipier

C'est sur une mauvaise note que se termine le Grand Prix d'Espagne 2024 pour l'écurie Ferrari. Après une course décevante et une place de perdue pour Charles Leclerc au championnat, c'est maintenant les désaccords entre les deux pilotes qui mettent en péril l'ambiance dans l'équipe. Alors que les deux voitures étaient engagées dans le premier virage du troisième tour, Carlos Sainz s'est approché dangereusement de la voiture de son coéquipier, entraînant un contact entre les deux. Quelques dommages ont été constatés sur la voiture du monégasque alors que clairement les deux hommes bataillaient sans se laisser beaucoup d'espace.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Selon Charles Leclerc, les dégâts causés sur sa voiture ont été décisifs dans la suite de sa course. Malgré la place reprise après l'incident, il a manqué de temps pour rattraper George Russell et doit donc se contenter de la cinquième place pour ce dixième Grand Prix de la saison. Après l'incident, le pilote n'a pas hésité à exprimer son mécontentement dans les médias après sa course.

« C'est dommage car l'équipe nous avait dit avant la course de préserver les pneus à ce moment précis [...] et nous savions tous les deux que nous devions les préserver, et Carlos a utilisé ce tour pour pousser dans le virage 14 et était très proche de moi et m'a dépassé, ce qui était bien, mais il a pris le dernier virage comme si je n'étais pas là. » explique-t-il en conférence de presse d'après-course.

« C'est un peu dommage, mais de toute façon, nous allons en parler en interne. Ce n'est pas grave. » a-t-il repris. « Je comprends que c'était sa course à domicile et un moment très important de sa carrière, et il voulait faire quelque chose de spectaculaire, mais je n'étais probablement pas la bonne personne avec qui le faire. »

« Ce n'est pas grave. Je pense qu'il verra les images et il comprendra que j'étais à l'intérieur et qu'il ne pouvait pas tourner à ce moment-là. » finit-il.

Une histoire différente selon Sainz

Alors que le monégasque s'attendait à voir Carlos Sainz prendre la responsabilité de l'accident, c'est une vision différente qu'il a partagée à la presse. Pour lui, c'est plutôt son coéquipier qui n'a pas suivi les instructions de l'équipe.

« Je pense qu'il se plaint trop souvent de quelque chose après une course. Évidemment, sous le coup de la colère il pourrait penser ça. » commence-t-il par dire en conférence de presse d'après-course. « Honnêtement, à ce stade de la saison, je ne sais pas. J'étais à l'attaque, nous étions sur de nouveaux pneus tendres, Mercedes était sur des tendres usagés et nous devons attaquer dès les premiers tours quand on est sur des pneus neuf et essayer de les dépasser, comme nous l'avions dit avant la course. » rajoute-t-il.

« J'ai dépassé Charles parce que je ne sais pas s'il a commis une erreur ou s'il gérait un peu trop ses pneus.
»
finira par dire Carlos Sainz.

Le différend entre les deux pilotes ayant été rendu public, Fred Vasseur, directeur d'équipe de l'écurie Ferrari, n'a pas eu d'autre choix que de prendre la parole à son tour. Dans un entretien accordé aux médias dont RacingNews365, il revient sur l'incident entre les deux coéquipiers.

« Laissez-nous en discuter et ne tirons pas de conclusions avec les premiers commentaires des pilotes dès qu'ils sortent de la voiture. »

Fred Vasseur a également apporté des informations supplémentaires concernant la relation actuelle de Sainz et Leclerc.

« En dehors de la voiture, ils entretiennent une très bonne relation, une confiance mutuelle solide, et ce sont des compétiteurs. » a-t-il complété.

« Bien sûr, ce genre de situation peut arriver, mais je sais parfaitement que nous en tirons beaucoup de cette situation. [...] l'année dernière, nous sommes remonter grâce à cette situation entre eux et à cette compétition tout au long de la saison. Parfois, ce qui est arrivé arrive et ça fait partie du jeu. »

Fred Vasseur ne semble donc pas avoir de doute concernant la bonne entente de l'équipe après la course. Il faudra cependant surveiller les pilotes durant le reste de la saison pour s'assurer que ce soit bien le cas.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

1 commentaire
Donnez votre avis
  1. Gravatar Légo
    LégoLe 24/06, 19:43
    C'est pas étonnant vu la période de la saison. Sainz, sans baquet pour 2024, Hamilton qui le remplace. Les tensions peuvent apparaitre non pas hors du circuit mais bien pendant la course. Après, je pense qu'ils s'entendent bien tous les deux pour ne pas avoir à faire la guéguerre comme l'ont fait les pilotes Alpine...
    Répondre
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix d'Espagne

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut