Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Contrôlé positif à la cocaïne Franck Montagny admet sa faute

F1. Contrôlé positif à une substance dérivée de la cocaïne le 22 novembre dernier en marge de l'ePrix de Putrajaya de Formule E, Franck Montagny reconnait sa faute et sait sa carrière en grand danger.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© Canal + / L'avenir de Franck Montagny en suspens après son contrôle positif /

Ancien pilote de Formule 1 pour l'écurie Super Aguri, Franck Montagny occupe depuis deux années le rôle de consultant pour Canal + lors des Grands Prix. Cette saison, il s'est aussi engagé en Championnat du monde de Formule E, pour l'écurie américaine Andretti Autosport.

Cependant, après la seconde épreuve de la saison, disputée à Putrajaya en Malaisie, le Français a subi un contrôle antidopage révélant la prise d'un produit dérivé de la cocaïne. Les résultats de ce contrôle n'ont pas été contestés et il n'y aura pas de contre-expertise. Dans les colonnes de L'Equipe, Montagny ne se cache pas : « A la sortie de l’épreuve, je vois le gars du contrôle qui me fait signe. Là, dans ma tête, j’ai compris de suite. Je savais que c’était mort. J’ai repris l’avion. J’ai fait des courses pour deux jours, pour ne pas sortir, être seul, chez moi, entre mes quatre murs. Puis j’ai appelé mes parents, pour leur expliquer. J’avais honte. »

Absent de la manche uruguayenne de Punta del Este, en raison de sa suspension provisoire, le pilote est dans l'attente de la décision concernant sa sanction. Il sait sa carrière en grand danger et en dresse déjà un bilan : « Le sport auto, c’est peut être fini pour moi. Aujourd’hui, je peux dire que je suis allé en F1, j’ai roulé en F1, j’ai couru en GP, j’ai touché le truc. J’ai couru en endurance, j’ai gagné des courses, je n’ai pas été champion, c’est vrai, mais j’étais rapide. J’ai couru parfois avec la jambe cassée, avec des côtes cassées, sans jamais rien dire, sans que cela n’affecte mes performances, car dans la voiture, une fois casqué, j’étais bien. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Franck Montagny

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut